• elles

Le Salon by Thé des Ecrivains

"Elles. Les Prostituées et nous"

Mardi 23 juin 2015 à 19h30

Rencontre et Signature

Elles. Les Prostituées et nous
Publié aux éditions Premier Parallèle
Rencontre avec l'auteur Sophie Bouillon
Lecture d'extraits par Eloïse Lièvre

Il y a Camilla, la gamine des cités qui se marre avec ses copines dans le décor colonial d’un bordel suisse ; Kristina, qui arpente le bois de Boulogne depuis vingt ans et s’amuse à tenter les flics avec son accent brésilien et ses seins gonflés aux hormones ; Laurence, qui a arrêté il y a vingt-neuf ans et qui tient à ce qu’on mentionne son nom de famille, parce que « c’est symbolique ».
Il y a elles, toutes ces femmes qui vendent leur corps. Il y a les clients. Et puis il y a nous, les autres, à notre place, qui voudrions trouver un responsable, pénaliser quelqu’un, mettre de l’ordre dans le désordre.
Sophie Bouillon n’a pas enquêté sur la prostitution ; elle est allée voir des prostituées. Puis elle a écrit ce qui est sans doute l’un des textes les plus justes sur le sujet.

  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Con-texte Nora Van Hoeck

Samedi 13 juin 2015 à 19h00

Lecture musicale

Le Festival Nomade, Le Thé Des Ecrivains & Les Arts et Mouvants présentent

LE CON-TEXTE NORA VAN HOECK
une lecture-concert tirée de Septentrion, le chef-d'œuvre littéraire de Louis Calaferte
avec Laurent Schuh (voix) & Mauro Basilio (violoncelle)
suivi d'un micro-concert de EMIL & UN VISAGE en hommage à Gherasim Luca

"Au commencement était le sexe" nous dit Calaferte en introduction de Septentrion.
L'univers se dresse sous la plume phallique de l'auteur et nous envahit de son cri strident et impudique. De la matrice gloutonne de Nora où se déclenchent les spasmes de l'écriture, coule à pleines lignes la rage douloureuse d'un homme.
Eruption, cymbales, cuivres, tue-tête des mots qui crèvent les pages et transfigurent les désarrois de Calaferte en instants de grâce verbale incendiaire, et si "écrire, c'est ne jamais trouver", on trouve à le lire ou à l'entendre une vibration souveraine !
Ce livre (Septentrion de Calaferte, Denoël, 1984) est un brûlot écrit d'une plume acerbe et virtuose. Lire Calaferte, c'est un peu comme se prendre une grande claque dans la gueule. Chaque mot vous assomme, chaque phrase vous transperce, chaque image vous éblouit. Chaque ligne de ce bouquin est une oeuvre d'art à part entière où la poésie est omniprésente. Septentrion est le récit autobiographique de sa jeunesse passée à errer entre le travail en usine, ses relations passionnées et particulières avec Mlle Van Hoeck, et les turpitudes de l'écriture. Marginal dans l'âme, il nous livre une vision de l'humanité peu reluisante, assez pessimiste. Le sexe tient une grande place dans cet ouvrage qui s'est vu interdit à la publication pendant près de 20 ans avant que Denoël l'édite en 1984.
Laurent Schuh

Production Les Arts et Mouvants, cie à l'endroit des mondes allant vers
www.lesartsetmouvants.com/actualites
Infos : 06 60 88 53 05 / 06 20 38 54 72
  • chicfille

Le Salon by Thé des Ecrivains

Lancement de "Chic Fille", n°2

Vendredi 05 juin 2015 à 19h30

Lancement

Chic Fille vous invite à fêter la sortie du numéro 2 !

Avec ce numéro 2, la revue poursuit son programme : rompre avec l’obsolescence programmée, prendre des détours par le passé pour parler du monde actuel, exhumer des histoires oubliées, des idées oubliées, parler de femmes que l’on ne voit pas souvent ailleurs. Le tout dans un bon esprit (parfois mal tourné). En couverture de ce numéro, une incarnation parfaite de l’esprit Chic fille: Claire Bretécher. Nous avons ouvert nos pages à  ce que la bande-dessinée française compte de mieux – de Coco à Sempé en passant par Catherine Meurisse ou Uderzo. Avec des mots ou des dessins, ils déclarent leur admiration pour cette pionnière de la BD.
Autre femme au sommaire de Chic Fille, Patricia Tourancheau, la reine du fait-divers au journal Libération. Elle raconte 30 ans de carrière entre serial-killers, flics et truands à l’ancienne… Hélène Devynck, la compagne d’Emmanuel Carrère, évoque sa vie commune avec l’auteur de L’Adversaire et du Royaume. Ou comment vivre avec un écrivain qui dit tout, « n’a honte de rien », et a fait d’elle un personnage de roman.
Egalement au programme de ce numéro : une interview de Camille Paglia, la féministe la plus haïe des féministes, l’histoire du mythique 36 15 ULLA racontée par son créateur, l’autre combat de Serpico, ce flic incorruptible qui fut aussi père malgré lui, et le retour sur une arlésienne de la presse: le magazine érotique pour femmes.

  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Goût de la cuisine

Jeudi 04 juin 2015 à 19h30

Lancement

Rencontre avec Stéphanie Dupays
Lecture d'extraits par Eloïse Lièvre

Beaucoup d’auteurs ont été sensibles à la puissance d’évocation de la cuisine.  Ils ont décrit avec délice la préparation des repas mais aussi exploité ce formidable ressort dramatique qu’est la réunion autour de bons petits plats. De la préparation à la dégustation, on croise au fil de ces pages  une multitude de personnages hauts en couleur : chefs renommés, marmitons infatigables, cuisiniers du dimanche, pique-assiettes intéressés. Tous ont en commun cette passion pour le juste assaisonnement et l’alliance des saveurs les plus surprenantes.
Voyage à la découverte de cette « cuisine littéraire » en compagnie de Rabelais, Madame de Sévigné, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Emile Zola, Colette, Marcel Proust, Jules Renard, Boris Vian, Karen Blixen, Julian Barnes, Muriel Barbery, Chantal Thomas, Juliette Gréco et bien d’autres…
Textes choisis et présentés par Stéphanie Dupays.
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Rencontre avec Philippe Tretiack

Jeudi 28 mai 2015 à 19h30

Rencontre et Signature

Rencontre avec Philippe Tretiack,
auteur de De notre envoyé spécial, paru aux éditions de l'Olivier,
animée par Nadine Vasseur.

Peut-on survivre sans honte dans la Roumanie d’après Ceausescu ? Que s’est-il passé à Bhopal ? Pourquoi le Salvador est-il le pays le plus criminogène au monde ? Qui est Freddie Balnecci ? Un homme pressé parcourt la planète. Reporter dans un magazine, il voyage pour répondre aux questions que l’on se pose, et à celles que l’on préfère éviter. Car la vraie question, celle qui ne le lâche plus, concerne le sentiment croissant d’être un imposteur. Comme si son métier comportait une part d’illégitimité. Une zone d’ombre. Un angle mort qui fausserait tout. C’est cette zone d’ombre qu’il doit maintenant explorer. Pour y parvenir, il lui faudra d’abord retrouver tous ceux – informateurs bénévoles, témoins anonymes, interprètes, chauffeurs de taxi intrépides, « fixeurs » et parfois même victimes des pires sévices – qui l’ont aidé à faire son travail, et que tout le monde a oubliés.
De notre envoyé spécial est le roman de ces inconnus.
Philippe Trétiack leur donne la parole.

Philippe Trétiack est journaliste et écrivain. Il a publié une vingtaine d’ouvrages dont des enquêtes sur la Mafia, La Vie blindée (Le Seuil), des essais, Faut-il pendre les architectes ? (Le Seuil), Traité de l’agitation ordinaire (Grasset), Limite vulgaire (Stock), et des pamphlets politiques dont Bienvenue à l’Armée rouge avec Pierre Antilogus (Lattès). Il est correspondant de l’Académie des Beaux-Arts, Institut de France.
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Soirée lecture-table ronde autour du roman "Les Impudiques" de Philippe Adam et des éditions Verticales

Mercredi 27 mai 2015 à 19h00

Lecture

"Qu’est-ce que contribuer au processus de création littéraire aujourd’hui?”
Avec Philippe Adam , en compagnie de Claro et Yves Pagès, auteurs, éditeurs, blogueurs.


A partir d’une lecture de quelques uns des petits portraits drôles, tendres ou cruels qui composent Les Impudiques par leur auteur, Philippe Adam, véritable bête de s...cène et de style! s’ouvrira une discussion avec les écrivains et éditeurs Claro et Yves Pagès. Tous trois nous parlerons de leurs expériences croisées au sein des éditions Verticales et de leur point de vue sur le processus d’écriture, de lecture et d’édition, à l’appui du singulier dernier roman de Philippe Adam, parfaitement inscrit dans la ligne éditoriale de la maison, telle que la décrit Yves Pagès :
"La marque de fabrique de Verticales, c'est : pas de marque. Je cherche un auteur qui invente sa forme (...) qui se pose la question de la langue, de la structure, qu'il raconte ou pas une histoire, que ce soit social ou pas, intime ou pas.” (Entretien avec Martine Laval, Télérama, 2008.)
Les Impudiques est tout cela à la fois, Claro, auteur de cinq romans publiés aux éditions Verticales, le confirme dans son blog Le Clavier Cannibale :  “Des "fragments d'un discours sexuel" conçus au millimètre comme des machines de guerre, lancées sur le théâtre des opérations sexuelles, qui n'épargnent personne, et surtout pas le lecteur. Un livre-outrage, où l'impudicité fait style, absolument sidérant et définitivement indispensable.”
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Les médias et le livre

Mardi 19 mai 2015 à 19h30

Débat

Table ronde organisée par Sup'edit, l'association des étudiants en formation d'édition à l'université Paris-XIII.

Comment communiquer autour d'un livre aujourd'hui tandis que les médias sont en constante évolution ? Quelles sont les nouvelles stratégies mises en place par les maisons ? Les médias ont-ils su conserver leur rôle de prescripteur ? Quelle est la place des festivals dans la dynamique de prescription ? Les réseaux sociaux et les blogs sont-ils les nouveaux terrains des médias ?
Pour en parler, trois invités au parcours remarquable seront présents :

- Valérie Millet, fondatrice des éditions Le Sonneur, fête cette année les dix ans de sa maison d'édition. Dix ans de découvertes de textes inédits de personnages reconnus (dernièrement Mon tour du monde de Charlie Chaplin), et de littérature contemporaine ( Le Roman de Bolano d'Éric Bonnargent et Gilles Marchand). Nous aurons donc l'occasion de parler de la communication autour des parutions, qu'il s'agisse de critiques journalistiques, de prix littéraires et de blogs.
- Judith Mayer, enseignante en communication à Paris-XIII, journaliste radio et écrivain, qui collabore régulièrement avec France Culture, abordera la question du rôle des festivals dans la prescription, en particulier les Correspondances de Manosque qui ont lieu chaque septembre depuis 1999.
- Gilles Lapouge, collaborateur au Monde, au Figaro littéraire ou à Combat, membre du comité de rédaction de la Quinzaine littéraire, producteur pour France Culture ("Agora" et "En étrange pays") est également auteur de 23 livres tels que La Bataille de Wagram (Flammarion, 1896, Prix des Deux-Mégots), L'Incendie de Copenhague (Albin Michel, 1995, prix Cazes), Dictionnaire amoureux du Brésil (Plon, 2011) ou L'Âne et l'abeille (Albin Michel, 2014, prix France-Télévisions). En 2015, il signe le roman Nuits tranquilles à Bélem aux éditions Arthaud. Écrivain, journaliste et voyageur, il évoquera l'évolution de la critique littéraire dans les journaux et la place des émissions littéraires à la radio et à la télévision. Il parlera essentiellement de son expérience de journaliste, en France et au Brésil, en même temps que de son expérience d'écrivain interviewé lors de promotion de livres.
  • hamon

Le Salon by Thé des Ecrivains

Rencontre avec Jean-Paul Hamon et Daniel Rosenweg

Mercredi 06 mai 2015 à 19h30

Rencontre et Signature

Rencontre avec Jean-Paul Hamon et Daniel Rosenweg,
auteurs de La Fin de notre système de santé ? (éditions Albin Michel),
animée par Nadine Vasseur.

La Sécu a 70 ans. Sa branche « assurance maladie», chargée de rembourser nos soins, s’enfonce inexorablement dans le déficit. Pourtant, elle ne cesse de réduire ses prises en charge. Pendant ce temps, les médecins libéraux disparaissent, des cliniques ferment, nos meilleurs spécialistes partent à l’étranger, les médicaments de pointe ne sont plus accessibles à tous. Pourtant, les Français paient. Partout et de plus en plus. Jusqu’à renoncer à se soigner. Le système, lui, continue d’engraisser les industriels, assureurs et mutuelles, prestataires, mandarins, élus influents... Et les lois qui s’annoncent vont creuser le fossé : la privatisation va s’étendre, la santé à deux vitesses menace. Où donc va votre argent ? Comment en est-on arrivé là ? Et demain ?

Jean-Paul Hamon, médecin généraliste, président de la FMF (Fédération des médecins de France), et Daniel Rosenweg, grand reporter au Parisien-Aujourd’hui en France, dénoncent, exemples à l’appui, les abus, gaspillages, dysfonctionnements et trafics d’influence qui gangrènent notre système de santé. Ils démontrent comment, sans perte de qualité, on peut rebâtir un système juste, égalitaire et pérenne. Et économiser au passage trente milliards d’euros.
  • polloni

Le Salon by Thé des Ecrivains

"Apprendre à être libre, une violence ?"

Mardi 05 mai 2015 à 19h30

Débat

La Lente Evasion, Journal d'Alain détenu en semi-liberté
Livre de Camille Poloni, coédité par Premier Parallèle et Rue89  

Débat en présence de l'auteur, de l'équipe de réinsertion, et de l'ancien détenu.

« Ça fait tout drôle, au début.
– Qu'est-ce qui fait tout drôle ?
– Les fenêtres. Elles n'avaient pas de barreaux. »

Alain est un prisonnier en semi-liberté. Il vit dehors le jour, mais doit rentrer dormir à la Santé la nuit. Dans quelques mois, il sera libéré en conditionnelle. Chaque semaine, entre ses cours de psycho à la fac et son job dans un fast-food, il retrouve Julie, son assistante sociale, qui le soutient dans son apprentissage de la liberté. Son appétit pour la vie des « gens normaux », qu'il observe comme des bêtes curieuses, est le miroir exact de notre curiosité pour les criminels – à nous, les « gens honnêtes ». Comment s'intégrer à un monde dont on n'a pas les codes ? Alain marche sur un fil.

Camille Polloni, journaliste à Rue89, assiste à ces entretiens. Elle le regarde avancer en funambule, l'aide quand elle le peut, cherche la bonne distance. Et nous livre un récit d'une grande justesse, écrit à hauteur d'homme.
  • Menuhin

Le Salon by Thé des Ecrivains

Bruno Monsaingeon & Yehudi Menuhin, une collaboration d'un quart de siècle

Mardi 14 avril 2015 à 19h30

Rencontre et Signature

Rencontre avec Bruno Monsaingeon, réalisateur du film Yehudi Menuhin (coffret de 8 DVDs ou 4 Blu-ray), co-produit par Idéale-Audience et EuroArts, et auteur du livre Passion Menuhin, l'album d'une vie, paru chez Textuel. La rencontre sera animée par Nadine Vasseur.

« Sa célébrité était si phénoménale au temps de sa précoce carrière, et l’apparition de ce jeune génie, manifestement marqué d’une étincelle divine, a tellement embrasé l’imagination des foules, que Yehudi Menuhin est resté depuis dans la mémoire collective comme le symbole même du violon. Cette édition constitue le plus bel hommage possible rendu à un homme qui, davantage sans doute qu’aucun interprète du XXe siècle, a contribué à façonner la sensibilité musicale d’une époque en marquant de son empreinte chaleureuse et irrécusable les œuvres qu’il visitait. Pendant plus d’un quart de siècle, j’ai filmé Menuhin ; je ne m’en suis jamais lassé. »
Bruno Monsaingeon, septembre 2014.

  • Textuel
  • Ideale-Audience
  • EuroArts
  • Le Jaune des Fleurs du Genêt d'Espagne

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Jaune des Fleurs du Genêt d'Espagne

Vendredi 10 avril 2015 à 19h30

Lecture musicale

Dans le cadre du festival Raccord(s) qui prendra place à Paris du 2 au 7 Avril, et en l'honneur des 15 ans des Éditions Éclats d'Encre, nous vous invitons à une soirée de théâtre, de poésie et de hautbois. Les comédiens Alex Metzinger et Émilie Deville, et le joueur de hautbois, Daniel Py, vous permettront d'écouter des extraits de la pièce de Marc Jaffeux, Le Jaune des Fleurs du Genêt d'Espagne. Cette pièce poétique, publiée par les éditions Éclats d’encre, est une mise en abîme de la rencontre entre deux êtres. Dans un regard qui contient tous les possibles, le temps et l’espace se dilatent…
La lecture sera suivie d'une rencontre avec l'auteur.

« Dans un parc, un regard se pose. C’est un premier regard, entre deux êtres, un regard qui contient tout le possible. Car cet homme et cette femme ne se connaissent pas. Ils ne se sont pas encore parlé, et voudraient que cet instant, en lisière de la vie, ne cesse jamais. Et, de fait, le Temps se met à balbutier. Il balbutie à travers les fleurs, et à travers deux sœurs, Merle et Rée. Les fleurs ne cessent de fleurir, et leurs couleurs intenses captivent Merle et Rée, qui soupçonnent un regard de les avoir prises au piège. Celui de l’homme et de la femme ? Les sœurs n’existent-elles qu’en leur imagination ? Ou l’inverse ? Qui imagine qui ? Surgissent alors, d’une hypothèse à l’autre, les personnages de l’Amour et du Temps, dont l’allégorie va permettre aux héroïnes de remonter jusqu’au souvenir occulté… trop romanesque pour être vrai.
Quelque part entre Duras et Maeterlinck, un drame flamboyant qui, comme l’univers, naît d’un simple regard, peut-être vide, peut-être d’amour. » Marc Jaffeux 

Marc Jaffeux co-traduit du danois la poésie de Marianne Larsen et a collaboré en tant que « fictographe » au mensuel tunisien Kalima. Il est l’auteur de pièces radiophoniques (France Culture, Radio Suisse-Romande), ainsi que d’une vingtaine de livrets pour la musique contemporaine.
Récits ou théâtre, Marc Jaffeux écrit dans une langue comme épurée par l’oubli, une prose poétique dont les mots les plus simples semblent bientôt relever d’une réalité plus large, plus vive.
  • Raccords
  • éclats d'encre
  • La table et le droit

Le Salon by Thé des Ecrivains

La table et le droit

Jeudi 02 avril 2015 à 19h30

Rencontre et Signature

Rencontre avec Jean-Paul Branlard autour de son livre La Table et le Droit, paru aux éditions Lexis Nexis. La rencontre sera animée par Nadine Vasseur.

Vous pensez que le droit est indigeste ? Lisez le livre de Jean Paul Branlard qui de « l'art de faire l'andouille » à la poule qui se prenait pour au coq au vin, nous conduit de fourneaux en tribunaux.  Procès cocasses, parfois tragiques, souvent inattendus , nous sommes - exception française olige - les champions de la procédure alimentaire. Saviez-vous qu'appeler « daurade » une vulgaire « dorade » peut vous conduire devant le juge ? Que selon une ancienne jurisprudence, est « adultère toute femme  restée seule en compagnie d'un homme (autre que son mari!), le temps de cuire un œuf ». Le texte n'indique pas, prècise l'auteur si l'oeuf doit être dur ou à la coque...  Que le Chef, en cuisine, est le seul autorisé à porter des chaussures de ville ? Qu'on peut être poursuivi pour avoir copié, non pas la recette, mais la forme du kouglof ? « Alimentaire, mon cher Watson ! », nous dit l'auteur. La cuisine, pour être une aventure souvent joyeuse, est parfois parfois pleine de périls.
  • Lexis Nexis
  • Zombie

Librairie du cinéma du Panthéon

Zombie, une fable anthropologique

Jeudi 02 avril 2015 à 18h30

Lancement

Rencontre avec Barbara Lemaître pour fêter la sortie de son livre, Zombie, Une fable anthropologique, aux Presses Universitaires de Paris Ouest.

D’où viennent les zombies ? Ou plutôt d’où reviennent-ils ? À cette question répond une investigation en forme de traversée de l’imaginaire scientifique et artistique du corps humain, de la Renaissance à nos jours. En contrechamp des films qui ont illustré le genre, d’insolites et fascinantes figures se succèdent : les écorchés du De Humani Corporis Fabrica de Vésale (1543), les « corps sans organes » de Deleuze et Guattari, les variations techniques sur l’homme mécanique, des automates de Vaucanson aux pensionnaires sous hypnose de Charcot.
Un tel montage fait apparaître, entre les cabinets de curiosités d’hier et les macabres fantaisies zombie d’aujourd’hui, entre les spéculations de la culture savante et les fictions filmiques, de troublants et vivants échos. Et si la mélancolie des motifs funèbres et des Vanités a bien sa place dans cette fable anthropologique et esthétique, la tonalité qui s’en dégage est à l’opposé : rarement ouvrage érudit aura été comme celui-ci soulevé par une écriture aussi limpide et jubilatoire pour dire l’avènement moderne des morts-vivants.
  • Presses universitaires de Paris Ouest
  • soirée brésil

Le Salon by Thé des Ecrivains

Rencontre brésilienne avec les Éditions Chandeigne, Max de Carvalho et Patrick Straumann

Mardi 31 mars 2015 à 19h00

Rencontre éditoriale

Autour d'un verre de cachaça ou de caïpirinha, prenez le Brésil pour horizon, le temps d'une rencontre, animée par Anne Lima, avec Max de Carvalho et Patrick Straumann.
Max de Carvalho, a dirigé aux éditions Chandeigne la première anthologie de poésie brésilienne : La Poésie du Brésil. Anthologie bilingue du XVIe au XXe siècle. Dans La Poésie du Football brésilien ou Épinicie pour le pays de palmeraies, il revisite un siècle de victoires et de défaites de la Seleção qui ont fait du football l'objet d'inspiration de nombreux poètes nationaux. La Consécration du désastre ou Le Triomphe du Brésil éclaire les leçons et les beautés de la défaite de la Seleção à Belo Horizonte le 8 juillet 2014.
Patrick Straumann, auteur de La Meilleure Part, Voyage au Brésil, vous invite à voir d'un nouvel oeil un pays que l'on croyait connaître mais qui est encore à découvrir : "Ici, la splendeur émane de l'équilibre éphémère, de la lenteur hypnotique des métamorphoses spontanées. L'odeur du kérosène se mêle aux airs marins, des pans de brume s'étirent à flan de colline."
  • chandeigne
  • Petit à Petit avec Gauz

Librairie du cinéma du Panthéon

Petit à Petit avec Gauz

Samedi 28 mars 2015 à 11h00

Ciné-Club du Librairie

Gauz, l'auteur de Debout-Payé, roman paru aux éditions Le Nouvel Attila, vous invite à la projection du film Petit à Petit de Jean Rouch au Cinéma du Panthéon. (Petit à Petit, Jean Rouch, 1971, 1h36, 6,50 €, carte illimitée acceptée).
La projection sera suivie d'une discussion autour d'un verre à la librairie. 

Le héros de Debout-Payé est un vigile ivoirien chez Camaïeu et Séphora qui porte un regard plein d'humour et de tendresse sur notre société de consommation. 30 ans plus tard, le roman fait parfaitement écho au film de Jean Rouch qui disait avoir eu "envie de faire un film sur l'anthropologue africain découvrant la tribu des Parisiens."

C'est
"une comédie noire sur la tribu des blancs" (Henry Chapier). Damouré, qui dirige à Ayorou (Niger) avec Lam et Illo la société d'import-export Petit à petit décide de construire un « grand Building » dans son village. Il part à Paris pour voir « comment on peut vivre dans des maisons à étages ». Dans la capitale, il découvre les curieuses façons de vivre et de penser des Parisiens qu'il décrit dans des « Lettres persanes » envoyées régulièrement à ces compagnons, jusqu'à ce que ceux-ci, le croyant devenu fou, envoient Lam le rejoindre pour se rendre compte sur place...
  • Cinéma du Panthéon
  • Nouvel Attila
  • Diane dans le Miroir

Le Salon by Thé des Ecrivains

Diane dans le Miroir : Lancement du nouveau roman de Sandrine Roudeix

Mercredi 25 mars 2015 à 19h00

Lancement

Lecture-rencontre musicale, à l'occasion de la sortie du troisième roman de Sandrine Roudeix, Diane dans le Miroir, aux éditions Le Mercure de France. Evénement en présence de l’auteure, rencontre musicale interprétée par Nathalie Bach et Emmanuel Hoff

Peut-on s’émanciper, des apparences comme de son passé, quand on est une femme artiste dans les années 60-70 à New York ? Que se passe-t-il dans la tête d’une photographe qui prend une photo ? Que se passe-t-il quand cette photographe s’appelle Diane Arbus et s’intéresse surtout aux Freaks et aux personnages hors-normes ?

New York, 1971, une nuit d’été. La chaleur est étouffante. Dans sa salle de bains, une photographe s’apprête à réaliser un autoportrait. Il lui faut trouver le cadre idéal, caler son Leica, choisir focale et vitesse d’obturation, préparer le déclencheur souple... Cette photographe, c’est la grande Diane Arbus qui, en s’intéressant aux inconnus dans la rue et aux personnages hors-normes – travestis, prostituées, nains, handicapés – a révolutionné la photographie.        
Cette nuit-là, Diane semble à bout de force. Comme si elle reculait l’échéance, elle tarde à accomplir son projet. Bientôt il fera jour. Mais auparavant, elle se sera confiée à ce miroir dans lequel elle scrute son visage au bord de l’épuisement, revenant sur son enfance, ses rencontres, ses amours, sa sexualité et sa peur, viscérale, de l’abandon…        
Avec une sensibilité à fleur de peau et une manière très intime de parler de la photographie, Sandrine Roudeix se glisse au plus près de Diane Arbus. Dans cette salle de bains qui ressemble à un dernier refuge, lentement, patiemment, elle l’accompagne au bout de sa nuit et livre d’elle un portrait inédit.

Sandrine Roudeix est née en 1974 à Toulouse. Parisienne depuis une vingtaine d’années, elle a commencé sa vie professionnelle au Congo (dont elle a écrit une monographie publiée aux éditions du CFCE), a  travaillé pendant dix ans dans l’édition littéraire, avant de devenir journaliste puis photographe puis romancière. Diane dans le miroir est son troisième roman après Attendre (Flammarion 2010, J’ai Lu 2012) dans lequel elle creuse les enjeux d’une naissance non désirée, et Les Petites Mères (Flammarion 2012, prix L’Autre Page) où elle s’intéresse à la transmission mère-fille sur cinq générations.
  • Mercure de France
  • Les papiers: Le combat de la dignité

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Les papiers : Le combat de la dignité

Samedi 21 mars 2015 à 16h30

Rencontre et Signature

Rencontre-signature avec Marie-Cécie Plà pour une présentation de son livre, Les Papiers : le combat de la dignité, paru aux éditions de l'Harmattan, qui regroupe une quarantaine de témoignages de travailleurs immigrés sans-papiers.
Cette rencontre, organisée par le collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers/RESF, la médiathèque Abdelmalek Sayad et la librairie du Palais de la Porte Dorée sera suivie d'un débat, en présence de certains des protagonistes du livre. 

"Du fait d'une « politique de l'immigration » absurde, irréaliste et brutale, pour beaucoup d'étrangers, peur, insécurité et précarité sont l'envers de la médaille républicaine de liberté, égalité, fraternité. Qu'on le veuille ou non, ils vivront avec nous et ne partiront pas. Nous vivrons ensemble et c'est ensemble qu'on trouvera le chemin d'une socialité et d'une convivialité qui restent à inventer. Pour commencer, faisons connaissance, écoutons ce qu'ils ont à dire."
  • L'Harmattan
  • Collectif Paris 12
  • Pascal Kané

Librairie du cinéma du Panthéon

De la critique à la réalisation

Vendredi 20 mars 2015 à 19h00

Lancement

Venez rencontrer Pascal Kané autour de son nouveau livre Savoir Dire pour Vouloir Faire, paru aux éditions Yellow Now, dans la collection "Côté cinéma/morceaux choisis" dirigée par Dominique Païni.

Savoir dire pour vouloir faire, ou comment lier le passé critique au présent de la création… Pour cela, d'abord, sont évoqués nombre de « grands classiques » revisités, de Lang à Renoir, de Cukor à Buñuel, interrogés à l'aune de la psychanalyse mais aussi d'un néo-brechtisme appliqué plus particulièrement au film d'histoire.
Savoir dire pour vouloir faire vaut également pour le dialogue entre Pascal Kané et ses contemporains : Serge Daney et Louis Skorecki, interpellés dans leur activité critique et ses enjeux esthétiques ou idéologiques, mais aussi plusieurs cinéastes des années 70, de l'héritage assumé (Comencini, Polanski, Truffaut) à ceux du renouveau d'alors (les Taviani, Jancso, Téchiné…).
Cette visite rétrospective d'une époque plus théorisante et idéologisée que celle d'aujourd'hui fait apparaître l'écriture critique comme un « exercice profitable » pour la mise en scène. Pascal Kané y dit sa conviction que cet exercice fut pour lui à l'origine d'un acte de création. Le critique qu'il a été et le cinéaste qu'il est devenu n'en font pas douter.
Pascal Kané. Né à Angoulême en 1946. Critique aux Cahiers du cinéma de 1969 à 1981. Scénariste. Réalisateur de films de fiction (Dora et la lanterne magique, 1977 ; Liberty Belle, 1983 ; Nouvelle Suite vénitienne, 1985 ; La Fête des mères, 1991 ; L’Éducatrice, 1996 ; Je ne vous oublierai jamais, 2010…) et de documentaires (À propos de Pierre Rivière, 1975 ; Chirico par Cocteau, 1981; Le Cinéphile et le Village, 1995…). Il a publié Roman Polanski aux Éditions du Cerfen 1970 et Mésalliance. Les Jouhandeau (pièce de théâtre diffusée par France Culture) aux Éditions Papier Sensible en 2012.

  • Yellow Now
  • Cassandre 20 ans

Le Salon by Thé des Ecrivains

Les 20 ans de Cassandre: L'Art à Contre-Courant

Vendredi 20 mars 2015 à 19h00

Rencontre éditoriale

Venez rencontrer l'équipe de la revue Cassandre/Horschamp autour du numéro 100 qui marque leurs 20 ans. 

Depuis vingt ans, Cassandre/Horschamp interroge la place des pratiques de l'art et de la culture dans la société contemporaine. Agora de papier, elle confronte dans ses pages des artistes de toutes disciplines (théâtre, marionnette, danse, cinéma, arts plastiques) engagés sur le terrain social au regard de sociologues, d'historiens, de philosophes et de chercheurs.  
Son approche des gestes artistiques ne se réduit pas à la critique esthétique, mais s'interroge sur les relations de l'art à l'histoire, aux populations et aux lieux.
  • cassandre/horschamps
  • l'insatiable
  • Le Thé des Écrivains s'insurge au printemps

Le Thé des Écrivains s'insurge au Printemps

Du Samedi 07 mars 2015, au Dimanche 22 mars 2015

Festival

Le Thé des Écrivains s'insurge avec le Printemps de Poètes pour sa 17e édition. Retrouvez dans nos 3 librairies l'anthologie du festival, le Manifeste pour vivre ici, et les oeuvres à l'honneur, y compris celle éditée par le Thé des Écrivains : L'enfant n'est pas mort, d'Ingrid Jonker.

"Fait de langue, la poésie est aussi, et peut-être d'abord, « une manière d'être, d'habiter, de s'habiter » comme le disait Georges Perros.
Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l'homme, elle oppose aux vains prestiges du paraître, de l'avoir et du pouvoir, le voeu d'une vie intense et insoumise. Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ». Elle invite à prendre feu." Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des Poètes

  • Vecchiali

Librairie du cinéma du Panthéon

L'Affaire Pallas : Paul Vecchiali raconte Toulon pendant la guerre

Dimanche 19 octobre 2014 à 16h30

Rencontre et Signature

27 novembre 1942 : la flotte toulonnaise s’est sabordée. Au petit matin, deux compagnons de la Résistance, Henri Frenay et l’inspecteur Yannick Bellec, découvrent un cadavre agrémenté d’une carte à jouer, la maléfique dame de pique, dite Pallas. Ce meurtre s’ajoute à une série de neuf autres, non élucidés, perpétrés selon le même rituel. S’engage alors un double récit, d’une part celui de la Résistance en action, autour du fondateur de Combat, Henri Frenay ; d’autre part l’enquête de Yannick Bellec, sur cette série d’assassinats liés aux événements de la « drôle de guerre ».

Ecrivain, cinéaste, acteur, Paul Vecchiali a réalisé 25 longs-métrages pour le cinéma (Corps à Cœur, Rosa la Rose, Once More, Femmes femmes, À vot’ bon cœur…) ainsi que de nombreux téléfilms. Ancien critique aux Cahiers du cinéma et à Image et Son, acteur, producteur, il est l’auteur de douze romans, dont Les Frontières de l’aube (Stock, 1999), La Pieuvre par neuf (« Le Poulpe », 2000) et Indécente mémoire (H&O, 2012). Ses trois derniers films ont été en compétition aux festivals de Pantin, Marseille et Locarno.

Né à Ajaccio en 1930, Paul Vecchiali débarque à Toulon l’année suivante : il y étudiera jusqu’au lycée. Avec L’Affaire Pallas, il fait revivre la cité portuaire à cette époque tourmentée, théâtre d’une guerre dans la guerre, du sabordage jusqu’à la Libération : attentats légitimés, trahisons souterraines, bombardements cruels, et cet inattendu secret de l’affaire Pallas. Cette soirée sera l’occasion de revenir sur le travail récent et le parcours de cet homme de Lettres et de Cinéma.

L’Affaire Pallas, Paul Vecchiali, éditions L’Archipel, 2014, 18€95

Librairie du Cinéma du Panthéon / 15, rue Victor Cousin, 75005 Paris / 01 40 46 02 72 / Métro : Cluny-la-Sorbonne (l.10), RER B : Luxembourg
  • Johnny_Rotten

Le Salon by Thé des Ecrivains

John Lydon, alias Johnny Rotten, en signature exclusive au Salon

Dimanche 19 octobre 2014 de 18h00 à 20h00

Rencontre et Dégustation

Le Salon by Thé des Ecrivains est fier d’accueillir John Lydon, alias Johnny Rotten, pour son passage en France à l’occasion de la sortie nationale de son autobiographie intitulée La Rage est mon énergie, parue aux éditions du Seuil.

Monument vivant du rock, figure de proue du punk (terme que par ailleurs il n’approuve pas), pilier des Sex Pistols puis leader de Public Image Limited, on ne présente plus le personnage… qui d’ailleurs le fait lui-même dans ce puissant travail autobiographique. De son enfance dans un quartier mal famé de Londres, où, tout petit, il a contracté la méningite en jouant dans des flaques d’eau contaminées par la pisse de rat, à sa reconversion rock-world avec PiL en passant par la création des Pistols avec son ami Sid Vicious (nommé ainsi en hommage à son hamster), Lydon croque à sa manière très personnelle son entourage : Malcolm McLaren, Vivienne Westwood, Richard Branson, Souxsie Sioux ou Paul Weller, Nora Foster, sa femme depuis 30 ans. Il se souvient des descentes de police, de la drogue, de sa carrière d’acteur à NY avec Harvey Keitel, de ses sessions avec David Bowie et Roger Waters.

Ses chansons incendiaires devenues mythiques, « God save the Queen » et « Anarchy in the UK » ont fait de lui la cible des tabloïds et de mouvements anti-punks qui lui ont valu d’être molesté, jusqu’à recevoir des coups de couteau et manquer de justesse perdre un œil. L’année 1977, il l’a passée quasi reclus, alors que son impact sur toute une jeunesse révoltée prenait une place énorme.

A travers ce parcours hors-norme déroulé au long de plus de 700 pages haletantes, toute une période glorieuse de l’histoire de la musique est évoquée, et, au-delà, un précieux témoignage sur les bouleversements culturels de l’époque livré aux lecteurs. Du chant à l’écriture, John Lydon n’a rien perdu de son énergie brute.
Une rencontre d’exception à ne pas manquer.

La Rage est mon énergie, Mémoires, John Lydon (Johnny Rotten), traduit par Marie-Mathilde Burdeau, Marc Saint-Upéry, Le Seuil – Documents, 720p., 25€.

Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)

  • Gonzaaaaiiii

Le Salon by Thé des Ecrivains

Gonzaï ! soirée autour du n°8 de la revue

Jeudi 16 octobre 2014 à 19h30

Lancement

Gonzaï ! Ce n’est pas (tout à fait) un cri de ralliement, ni une nouvelle variété de plante (quoique)… Gonzaï est cette revue culturelle foisonnante plongée dans la pop culture contemporaine, au carrefour entre généraliste contre-culturel, presse d’investigation américaine, papiers d’obsession et, évidemment, subjectivité gonzo. Lancée en 2013 grâce au financement participatif après sept années d’existence sur le net, le bimestriel célèbrera au Salon by Thé des Ecrivains le lancement de son 8ème numéro.

Autoproclamé « magazine des gens qui en savent beaucoup sur très peu de choses (le rock, la mauvaise foi et la cuisson des biftecks) », Gonzaï propose un sommaire à la hauteur de cette promesse pour sa nouvelle édition : dans les coulisses de l’IRCAM ; business.df ou quand les clodos de Prague sont payés pour devenir des guides ; « Le fric freak » ou comment vivre sans un sou ; 24 H avec Chloé Thevenin, résidente de feu Le Pulp et Dj noctambule ; mais aussi Terry Riley, le label Mute, Tricky, ou encore une certaine idée la coloscopie…

Pour en accompagner le lancement, les équipes du magazine et de la librairie proposeront une manifestation à l’avenant, avec showcase acoustique, exposition d’illustrations et de photographies ou encore sélection de livres. Ce moment de rencontre offrira également l’occasion de saluer et d’encourager la démarche de Gonzaï, basée sur une indépendance intégrale, de la ligne éditoriale au mode de distribution qui s’appuie sur un réseau de libraires, disquaires et kiosques choisis. En résumé, pour reprendre la formule du magazine : des faits, des freaks, du fun. Un programme de soirée pour le moins alléchant.

Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Amour_Pierre

Le Salon by Thé des Ecrivains

Amour de pierre, récit d'une romance contemporaine par Grazyna Jagielska

Mardi 14 octobre 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Avec Amour de pierre, la Polonaise Grazyna Jagielska signe un récit d’amour déchirant, grand succès de librairie en Pologne et déjà très remarqué par la presse française. Mariée à Wojtek, grand reporter de guerre, elle vit avec lui une histoire d’amour fusionnelle. Elle en vient à ne plus supporter les séparations, le danger, l’inquiétude… Admise dans une maison de repos, elle se confie à Lucjan, un autre patient, qui revendique l’assassinat de son gendre.

Tout la destinait au bonheur, et pourtant elle a sombré dans la dépression, aux prises avec cet « amour de pierre » étouffant. Dans une langue enroulée comme une vague, l’auteur excelle à montrer la lourdeur du quotidien dans la vie de couple. Qu’est-ce qui nous unit ? Qu’est-ce qui nous sépare ? Au-delà de ce récit intime, nous découvrons à travers les yeux de Grazyna la vie d’un grand reporter de guerre comme elle n’a jamais été racontée : l’Inde, Afghanistan, Tchétchénie… autant de périples d’un Ulysse contemporain, relatés du point de vue de Pénélope.

Cette soirée d’échanges et de dédicaces est présentée à l'initiative de l’Institut Polonais de Paris, et sera animée par Estelle Lenartowicz. A cette occasion, Grazyna Jagielska reviendra sur ce récit poignant et sur son superbe travail d’écriture.

Amour de pierre, Grazyna Jagielska, Traduit du polonais par Anna Smolar, édition des Equateurs, 2014, 234p., 20€

Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Litanies_Lait

Le Salon by Thé des Ecrivains

Litanies du lait, petit éloge poétique d'un breuvage pas comme les autres

Jeudi 09 octobre 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Les Litanies du lait s’offrent au lecteur comme une énumération poético-méditative non dénuée de fantaisie sur ce liquide dont la blancheur n'empêche pas la profondeur symbolique. Au fil des pages s’égrainent les entrées, « Pasteurisé et Stérilisé », « Traite électrique », « Lait noir », etc., comme autant de variations et de réflexions sur cette boisson nourricière fondamentale à l’humanité : ce n’est pas par hasard que le titre se réfère expressément au vocabulaire religieux. L’auteure de cet essai atypique, Charlotte Bayart-Noé, navigue de longue date dans le monde des lettres. Après une formation d’ingénierie informatique, elle se reconvertit dans l’édition, d’abord pour le compte d’Allia, puis en fondant Rue des promenades, qui publie ce livre. Elle est accompagnée sur ce projet par l’illustratrice Noémie Barsolle.

Créée en 2009, la maison se dédie à la littérature française contemporaine, entre numérique et papier, avec comme ambition de diversifier les accès à la lecture tout en questionnant notre époque. A raison de quatre titres par an, son catalogue se développe autour de trois collections : « La Grande Semeuse », littérature contemporaine ; « Poésie » et « Petites Choses qu'il est bon d'avoir en tête » (livres courts et ludiques auxquels appartiennent ces Litanies).

C’est bien connu, le lait se marie bien avec le thé : cette soirée de rencontres au Salon by Thé des Ecrivains, en présence de Charlotte et Noémie, offrira l’occasion de parler boissons, littérature et édition.  

Litanies du Lait, Charlotte Bayart-Noé et Noémie Barsolle, Rue des promenades, 2014, 8,50€.

Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Selection_librairie

La Nuit : notre sélection thématique

Du Lundi 06 octobre 2014, au Dimanche 19 octobre 2014

Lecture

Romans, polars, essais, poésie, théâtre... autant de portes d'entrées pour se familiariser avec l'obscur :

- Eloge de l’ombre, Junichirô Tanizaki, essai, Verdier  
- Paris la nuit, Jéremie Guez, roman noir, La Tengo éditions  
- Hymnes à la nuit, Novalis, poésie, Gallimard Poésie  
- Poèmes à la nuit, Rilke, poésie, Verdier  
- Londres, la nuit, Charles Dickens, articles, Payot et Rivages  
- Ouvert la nuit, Paul Morand, nouvelles, L’Imaginaire Gallimard  
- Tendre est la nuit, F. Scott Fitzgerald, roman, Le Livre de poche  
- La Nuit des rois, Shakespeare, théâtre, GF    
La Vie est un songe, Calderon, théâtre, Le Livre de poche  
- Ecarte la nuit, Charles Juliet, poésie, P.O.L.  
- L’Opulence de la nuit, Charles Juliet, poésie, P.O.L.  
Traversée de nuit, Charles Juliet, récit, P.O.L.  
La Nuit tombe, David Goodis, roman, Gallimard    
J’ai eu des nuits ridicules, Anna Rozen, roman, Le Dilettante
  • Cafe_litt_Porte_doree

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Prix de la Porte Dorée : café littéraire avec Catherine Mavrikakis et Jean-Pierre Orban

Samedi 04 octobre 2014 à 16h30

Café littéraire

Le Prix Littéraire de la Porte Dorée se projette dans son édition 2015, après avoir été décerné à Julien Delmaire en juin dernier pour son roman Georgia (Grasset). Ce prix a pour ambition de récompenser un roman ou un récit écrit en français traitant du thème de l’exil, sous l’égide d’un jury composé d’acteurs du monde de l’édition, d’écrivains, de libraires, d’étudiants et de lycéens.

Comme chaque année, la sélection littéraire fait l’objet d’un cycle de rencontres au Musée de l’histoire de l’immigration, permettant aux auteurs de présenter leur travail et d’échanger avec les visiteurs.

Pour ce premier rendez-vous, le Palais de la Porte Dorée accueillera Catherine Mavrikakis et Jean-Pierre Orban. La première a signé La Ballade d’Ali Baba (Sabine Wespieser), hommage au père disparu, fantasque, séducteur, vagabondant entre Rhodes, Alger et New-York… et ressurgissant sous forme de fantôme, sans perdre de son charme. Dans Vera (Mercure de France), le second évoque la Little Italy londonienne à l’orée de la Seconde Guerre mondiale, agitée par les soubresauts de l’Histoire et les conflits entre racines et pays d’accueil.

La rencontre, animée par Elisabeth Lesne, aura lieu à la Médiathèque Abdelmalek Sayad (entrée libre).

La Librairie du Palais de la Porte Dorée / 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris / 01 44 74 85 08 / Métro : Porte Dorée (l.8), Tramway T3.
  • Neandertal

Le Salon by Thé des Ecrivains

Disparition de Néandertal : une enquête pas comme les autres

Jeudi 02 octobre 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

On a découvert son corps en 1856 et depuis lors les spéculations varient sur les causes de sa disparition. Simple maladie ? S’agissait-il d’un meurtre ? Etait-il prémédité ? L’Homme de Néandertal préserve tous ses mystères. Eric Pincas, rédacteur en chef de la revue Historia, s’est donné pour tâche de les éclaircir dans un texte original, aussi haletant qu’instructif, Qui a tué Néandertal ? Enquête sur la disparition la plus fascinante de l’histoire de l’humanité.

A mi-chemin entre roman d’enquête et livre scientifique, l’ouvrage propose un voyage dans le temps commençant par la (re)découverte de cet homme pas comme les autres, jadis perçu comme une barbare bestial, aujourd’hui considéré comme pacifiste, solidaire et écolo. Au fil des pages, l’auteur se penche sur les raisons de sa disparition en relatant les visions de Mashbayar, un chamane de Sibérie en quête de vérité sur la destinée funeste de ce lointain parent, explorant le temps à la recherche des différentes hypothèses. Chacune d’entre elles est abordée sous forme de fiction puis fait l’objet d’un complément scientifique issu d’entretiens exclusifs avec les plus grands spécialistes de la question.

C’est alors qu’il débutait sa cohabitation avec les Hommes modernes en Europe que Néandertal a entamé son lent déclin. Eric Pincas abordera avec nous les différentes pistes abordées dans son thriller préhistorique. Au-delà des seules interrogations d’ordre scientifique à propos d’un âge révolu, son ouvrage invite ainsi à une véritable méditation sur notre condition d’homme.  

Qui a tué Neandertal ?, Eric Pincas, Editions Michalon, 256p., 19,50€.  


Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Hollywood-Dachau

Librairie du cinéma du Panthéon

De Hollywood à Dachau, la découverte des camps par George Stevens

Jeudi 02 octobre 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

L’Historien et cinéaste Christian Delage présentera à la Librairie du Cinéma du Panthéon son travail sur un moment clé de l’issue de la Seconde Guerre mondiale : la découverte des camps nazis par les Alliés. Dans George Stevens, de Hollywood à Dachau, l’auteur suit le parcours du réalisateur américain, engagé dans les services cinématographiques de l’armée américaine. Celui qui obtiendra les Oscars du meilleur réalisateur pour Une place au soleil (1952) et pour Géant (1957) débarque en Normandie en juin 1944, et parvient à Dachau en mai 1945.

Avec ses opérateurs, il filme alors l’horreur des camps, épouvantable découverte du crime majeur du XXème siècle. Grâce aux images et aux textes laissés par le cinéaste, il est possible aujourd'hui de comprendre la manière dont les Alliés, et plus particulièrement les Américains, ont pensé le moment de la découverte des camps de l'horreur.

Ces textes révèlent une grande intelligence des situations rencontrées. Ils démentent le lieu commun de la faible compréhension, voire même de l'absence de compassion des soldats américains face aux « atrocités nazies ». Christian Delage, par ailleurs directeur de l'Institut d'histoire du temps présent et auteur du documentaire Nuremberg. Les nazis face à leurs crimes (Arte, 2006), échangera avec les visiteurs sur ces documents accablants et leur portée.

De Hollywood à Dachau, Christian Delage, éditions Jean-Michel Place, 2014, 72p., 12€.

Librairie du Cinéma du Panthéon / 15, rue Victor Cousin, 75005 Paris / 01 40 46 02 72 / Métro : Cluny-la-Sorbonne (l.10), RER B : Luxembourg
  • Nichons_nous

Le Salon by Thé des Ecrivains

2ème numéro pour Nichons nous dans l'Internet

Mardi 30 septembre 2014 à 19h30

Lancement

Parler intelligemment d’internet sur du beau papier, tel est l’objectif de la revue semestrielle Nichons-nous dans l’internet, qui célèbrera la sortie de son deuxième numéro le mardi 30 septembre au Salon, by Thé des Ecrivains. La revue ambitionne de « regarder les gens à travers leur navigateur et [d’]explorer les utilisations anciennes comme nouvelles. L’objectif est d’archiver physiquement des éléments de l’Internet, de faire une pause et de figer le flux numérique. »

Après la réussite du premier numéro, disponible depuis février 2014, cette nouvelle issue aborde des thèmes aussi variés que le « Twitter game » adolescent, l’Internet vu par le cinéma, le fétichisme en ligne ou encore la découverte d’un MMORPG DIY. Portraits, interviews, photographies et illustrations seront également au sommaire pour un tour d’horizon éclectique.

Autour de Julien Achard, directeur de la publication, Enora Denis, directrice artistique, et Alexandre Léchenet, directeur éditorial, le lancement de ce nouveau  numéro sera l’occasion d’en présenter le contenu, d’échanger avec les auteurs sur l’environnement virtuel, et de trinquer avec des verres bien réels.


Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Migrations&Mutations

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Un regard neuf sur les migrations contemporaines

Samedi 27 septembre 2014 à 16h30

Rencontre et Signature

A l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif Migrations et mutations de la société française, codirigé par Marie Poinsot (rédactrice en chef de la revue Hommes et migrations) et Serge Weber (géographe), la librairie du Palais de la Porte Dorée, les éditions La Découverte et la Médiathèque Abdelmalek Sayad vous invitent à une rencontre-débat le samedi 27 septembre à 16h30.

Cet essai aborde les divers aspects et enjeux des réalités migratoires contemporaines, en profonde évolution depuis le début du XXIème siècle. Nouveaux profils, nouvelles modalités d’installation et nouvelles relations avec le pays d’accueil, politiques publiques et problématiques identitaires sont analysés dans cet Etat des Savoirs des plus aboutis. En croisant les regards et en intégrant les derniers apports théoriques en la matière, dans une approche multidisciplinaire, l’ouvrage éclaire la situation de la France dans la mondialisation des échanges.

Migrations et mutations de la société française propose un travail de référence pour les étudiants et chercheurs comme pour les acteurs de terrain ou le grand public curieux de s’ouvrir à la réflexion. Plusieurs auteurs présenteront leurs travaux et échangeront avec les visiteurs. Rendez-vous gratuit et ouvert à tous.  

Migrations et mutations dans la société française, La Découverte, 352p., 26€.  


La Librairie du Palais de la Porte Dorée / 293, avenue Daumesnil, 75012 Paris / 01 44 74 85 08 / Métro : Porte Dorée (l.8), Tramway T3.
  • Art_Cinema

Librairie du cinéma du Panthéon

L'Art du Cinéma, une somme de référence signée Jean-Michel Frodon

Vendredi 26 septembre 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

Avec l’Art du Cinéma, le critique, journaliste et historien du cinéma Jean-Michel Frodon délivre une somme de travail aussi impressionnante que passionnante qui devrait faire office de référence. En plus de 600 pages et au fil de 700 reproductions illustrant près d’un millier de films, acteurs, réalisateurs… l’ouvrage synthétise la fabuleuse geste du cinématographe, dans ses aspects esthétiques comme historiques.

Ce texte se veut attentif aux créateurs et aux styles aussi bien qu'aux enjeux économiques, techniques et sociologiques qui traversent un Septième Art en constante réinvention, reflet de son époque comme des fantasmes qui l’habitent. L’analyse embrasse l’histoire du cinéma de ses balbutiements à ses aspects les plus contemporains et mondialisés, s’attardant tant sur l’âge d’or hollywoodien que sur la production filmique européenne, russe, asiatique ou d’Amérique Latine.

Grand spectacle ou expérimental, le cinéma sous toutes ses facettes y est remarquablement évoqué et richement illustré. Son auteur reviendra avec nous sur son travail et échangera sur les réflexions et informations exposées dans son livre. Un rendez-vous cinéphilique immanquable.

L’Art du Cinéma, Jean-Michel Frodon, Citadelles et Mazenod, 624p, 205€.  

Librairie du Cinéma du Panthéon / 15, rue Victor Cousin, 75005 Paris / 01 40 46 02 72 / Métro : Cluny-la-Sorbonne (l.10), RER B : Luxembourg
  • Meteque

Le Salon by Thé des Ecrivains

La Revue Métèque fête son lancement

Mercredi 24 septembre 2014 à 19h30

Lancement

Pour le lancement de son premier numéro, la revue Métèque a choisi le Salon, by Thé des Ecrivains. Après un « numéro 0 » remarqué et remarquable, l’équipe de Métèque récidive, sous la houlette de son rédacteur en chef et concepteur graphique, JF Dalle (Directeur artistique aux éditions Lunatique) :

« Cette revue veut n’engranger que les couacs… Est donc métèque celui pour qui la vie est difficilement respirable, mais qui ne se laisse pas asphyxier pour autant. Métèque, celui qui produit du sens malgré la frivolité qui gagne. Métèque, celui qui s’arme jusqu’aux dents pour descendre en lui-même. »

Réceptacle de talents d’écriture, cette revue culturelle est animée par un esprit de liberté et s’enrichit de la correspondance et de la variété des regards qu’elle recueille. Au-delà de son contenu, Métèque se présente également comme un bel objet, fait de papier épais et d’encres particulières. Ce premier numéro a pour thème, inépuisable, « Amour, Sexe, et j’en passe ». Pour nous le présenter à l’occasion de son lancement, la parole sera donnée à Marianne Maury-Kaufmann, illustratrice et romancière, ainsi qu’à Christophe Siébert, auteur, pour une lecture. Rendez-vous donc ce mercredi au Salon et, comme le stipule la formule phare de la revue, advienne que pourrave.    


Le Salon by Thé des écrivains / 16 rue des Minimes, 75003 Paris / 01 40 29 46 25 - Métro : Saint-Paul (l.1) ou Chemin vert (l.8)
  • Selection_librairie

Le Salon by Thé des Ecrivains

Hôtels et Passages : notre sélection

Du Lundi 22 septembre 2014, au Dimanche 05 octobre 2014

Lecture

Roman, beaux livres, DVD, BD... à découvrir dans nos trois librairies :

- Les hommes qui me parlent, Ananda Devi, roman, Gallimard
- Chambre d’hôtel, Colette, roman, Fayard
- L’Hôtel, Sophie Calle, beau livre, Livre 5
Hôtel, Boichi, BD, Glénat
L’Hôtel New Hamphsire, John Irving, roman, Points
- Une Suite au Finbar’s Hôtel, collectif, nouvelles, Joëlle Losfeld
- Avec vue sur l’Arno, E.M. Forster, DVD, et Chambre avec Vue, roman, Robert Laffont
- Mort à Venise, Thomas Mann, roman, Stock
- Hôtels Littéraires, Nathalie de Saint-Phalle, guide, Denoël
- Hôtel Miranda, Iman Bassaloh, roman, Calmann Levy
- Love Hôtel, Chistine Montalbetti, roman, POL
- Mirage Hôtel, Matz et Pourquie, BD, Six pieds sous Terre
- Hôtel Univers, Ali Smith, roman, L’Olivier
- La Nuit tombe, Vincent Guillaume, roman, Actes Sud
- Paris capitale du XIXe siècle, Walter Benjamin, essai, éditions Allia
- Passages couverts parisiens, Delorme JC, guide, éditions Parigramme
- Portrait de femme, Henry James, roman, 10/18
- Hôtel du Nord, Marcel Carné, DVD, MK2
- La Pitié dangereuse, Stefan Zweig, roman, Grasset
- Hôtel California, Barney Hoskyns, essai, Castor astral
- Inside the Chelsea Hotel, Julia Calfee, beau livre, Powerhouse books
- Somewhere et Lost in translation, Sofia Coppola, DVD, Fox Pathé
- The Château Marmont Hollywood handbook, Andre Bazals, beau livre, Universe publishing
- Beat Hotel, Barry Miles, essai, Le Mot et le Reste
- The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson, DVD, 20th Century Fox
- Le Palace, Claude Simon, roman, Editions de Minuit
- Love Hotel, Noboyoshi Araki, roman, Denoël
- Lutetia, Pierre Assouline, roman, folio
- L’Assassin à la pomme verte, Christophe Carlier, roman, Pocket
- L’Histoire du Magic Palace Hotel, Fred, BD, Dargaud
- L’Auberge rouge, Balzac, roman, L’Herne
- Demande à la poussière, John Fante, roman, 10/18
- Shakespeare n’a jamais fait ça, Charles Bukowski, récit, Points
- Las Vegas Parano, Hunter S. Thompson, roman, Folio
- Shining, Stephen King, roman, LGF
- Telex n°1, Jean-Jacques Schuhl, roman, L’Imaginaire / Gallimard
- Bagdad Café, Percy Adlon, DVD, MK2
- Chelsea girls, Andy Warhol, DVD, Cecchi Gori
- Grand Hotel, Vicky Baum, roman, Libretto
  • Journees_patrimoine

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Journées du patrimoine : bringuebalement général

Du Samedi 20 septembre 2014 à 11h00, au Dimanche 21 septembre 2014

Rencontre et Signature

Les Journées du Patrimoine au Musée de l’Histoire de l’Immigration vibreront de couleurs et de poésie avec le collectif des Carnettistes Tribulants, onze artistes magnifiant l’art du carnet. Prolongeant le travail mené lors de leur résidence au Palais de la Porte Dorée, ils inaugureront l’exposition Mémoires tribulantes, mêlant collages, dessins et sculptures inspirés des collections de la Galerie des Dons.

En complément à cette inauguration, le collectif dédicacera en avant-première l’ouvrage Bringuebalés, parus dans la collection Les Carnets, chez La Boîte à Bulles. Dans ce livre foisonnant, ils redonnent vie à onze itinéraires d’immigrants : par le truchement de sensibilités graphiques multiples, le parcours des migrants se voit magnifié, atteignant une dimension proche de la légende.

Les Journées du Patrimoine offriront également l’occasion de redécouvrir l’exposition permanente du musée, Repères, rénovée pendant l’été. Guidés par une conférencière, les visiteurs sont invités à parcourir le musée à la rencontre de nouvelles œuvres d'art contemporain, d’un contenu historique enrichi et de témoignages personnels qui illustrent l'histoire de l'immigration en France.

Séances de dédicaces le samedi 20 et dimanche 21 septembre de 16h à 19h dans le Hall Marie Curie

Entrée libre et gratuite Visites guidées le 20 et 21 septembre à 11h, 15h et 17h
Inscription gratuite sur place le jour de la visite

Entrée libre et gratuite Musée de l'Histoire de l'Immigration - Palais de la Porte Dorée


  • Rives_beauté

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Salon au cœur des Rives de la Beauté

Jeudi 18 septembre 2014 de 16h00 à 22h00

Ateliers, lectures, projection et danse

Le Salon, by Thé des Ecrivains, est heureux de s’associer à la 6ème édition des Rives de la Beauté (du 17 au 21 septembre). Au gré d’expériences inédites elle met à l’honneur la nature transversale de la beauté à travers plusieurs univers et disciplines : parfum, design, mode, photographie, littérature, cinéma, arts plastiques… Cet événement de référence pour amateurs et professionnels curieux propose un itinéraire ouvert et effervescent au cœur de Paris en plusieurs rendez-vous, dont l'un se tiendra au Salon le jeudi 18 septembre, à l’occasion de la Soirée Nocturne du Marais.  

Un salon littéraire adossera des livres et des parfums. Les marques Annick Goutal, Ex Nihilo, Frapin, Guerlain, Jean Patou, Parfums d'Empire, Téo Cabanel et YS-Uzac s'exposeront d'abord masquées puis révélées, et leurs parfums seront mis en relation avec des œuvres littéraires. Marie-Sybille Gambert, storyteller spécialiste du parfum, et les libraires inspirés du Salon, by Thé des Ecrivains, animeront cet atelier. Les participants seront invités à enrichir, par leurs mots et découvertes, ce temps d’échanges sensible et sensoriel. Deux ateliers seront proposés, l’un à 16h et l’autre à 18h. La journée se prolongera de 20 à 22h par la dédicace et la lecture d'ouvrages sur le parfum, avec Elisabeth de Feydeau, Sabine Chabbert, Céline Curiol et Lionel Paillès.
Places limitées, inscriptions avant le 17 septembre auprès de : msgambert@aedel.fr / Participation de 8€

Les chorégraphies olfactives Les Jeux de l’Olympe, inspirées par la mythologie, seront accompagnées par les fragrances de la maison Irié, dont les noms sont tirés des récits mythologiques. Le profond Œdipe, le brûlant Héphaïstos, Héméra la lumineuse s’incarneront dans ces créations imaginées par la chorégraphe Julie Meyer-Heine et la journaliste et écrivain Béatrice Boisserie, sur des musiques de Vivaldi et Joanna Newsom. Les voix, parfums et corps se répondront dans l’atmosphère intimiste du Salon.
Deux représentations seront proposées, à 17h30 et 19h30 (durée : 20mn).

Le film documentaire Qu’Importe le flacon… l’autrement du parfum, écrit et réalisé par Isabelle Porte, sera quant à lui projeté à l’occasion de cette soirée. Il s’attache à analyser les nouvelles tendances à l’œuvre dans le monde du parfum, à travers l’exploration de lieux alternatifs dédiés à cet univers : confidentiels, provocateurs… et tous passionnés par cet enivrant liquide recueilli dans le flacon. A travers les rencontres avec des concepteurs artistiques, créateurs, parfumeurs, éditeurs ou distributeurs, ce film propose une invitation à prendre son temps, à se laisser guider… par le bout de son propre nez !
Projections le jeudi 18 septembre à 18h et 20h, puis selon disponibilité de la salle de projection, sur demande pendant les 5 jours des Rives de la Beauté.
  • Wunderkammer_ter

Le Salon by Thé des Ecrivains

Wunderkammer, les photographies d’Elisabetta Scarpini, au Salon

Du Samedi 13 septembre 2014, au Samedi 04 octobre 2014

Vernissage le samedi 13 septembre à 19h30

Le Salon, by Thé des Ecrivains, fidèle à son esprit d’ouverture et de rencontres, est fier d’accueillir l’exposition photographique d’Elisabetta Scarpini, Wunderkammer, à partir du 13 septembre et jusqu’au 04 octobre prochain. Photographe et designer italienne établie à Sienne, diplômée de l’Académie des Beaux Art de Florence, Elisabetta Scarpini travaille dans l’univers de la mode depuis plusieurs années et mène en parallèle un parcours artistique jalonné par plusieurs expositions en Italie.

Wunderkammer, « La Chambre des Merveilles », met en scène une série de photographies d’objets délicatement disposés dans une harmonie chromatique et un équilibre des espaces ouvrant de libres interprétations et réinterprétations de ces compositions. Le papier, le texte, la page, sont autant d’éléments particulièrement présents dans ces œuvres, symbolisant les limites repoussées entre signifiants et signifiés, au cœur du travail de l’artiste, inspirée par les réflexions de Gilles Deleuze.

Métaphores malicieuses et profondes, variations contemporaines sur l’origami, invitation à l’onirisme et à la méditation, les photographies de Wunderkammer sont à découvrir dans le cadre intimiste du Salon, by Thé des Ecrivains. Le vernissage offrira aux visiteurs l’occasion de déguster un Thé des Ecrivains Italiens.
  • Odeur_Minotaure

Le Salon by Thé des Ecrivains

Rentrée littéraire : Marion Richez présente l’Odeur du Minotaure

Vendredi 12 septembre 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

L’Odeur du Minotaure se répandra pour un soir au Salon, by Thé des Ecrivains. L’une des découverte de cette rentrée littéraire retrace le parcours de la belle et douée Marjorie : études brillantes, « plume » de ministre, aventures sentimentales détachées, certitudes bien ancrées… Cet édifice se fissure lorsqu’elle apprend que son père se meurt. Elle envisage alors de renouer avec sa famille. Au volant de sa puissante voiture, elle quitte l’autoroute la conduisant chez ses parents, et heurte un grand cerf, dont elle recueille le dernier souffle. C’est à ce moment que sa vie bascule.

A partir de cette trame, Marion Richez tisse un conte contemporain, un récit initiatique, celui d’une métamorphose, dans une langue concise et un structure dépouillée. Née en 1983, l’auteure est diplômée de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, doctorante et agrégée de philosophie, s’intéressant particulièrement au mystère du corps et de l’incarnation. Elle a plusieurs fois collaboré à l’émission Philosophie (Arte) et a également participé au long métrage documentaire consacré à Albert Camus : Quand Sisyphe se révolte (2013).

Elle nous parlera de Marjorie, de littérature et peut-être de philosophie, autour d’un verre, en compagnie de l’équipe du Salon, by Thé des Ecrivains.

L’Odeur du Minotaure, Marion Richez, Sabine Wespieser Editeur, 128p., 14€.
  • Famille_Middlestein

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jami Attenberg : La Famille Middlestein fait escale au Salon

Mardi 09 septembre 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Pour sa rentrée, le Salon propose une plongée dans une certaine Amérique et dans les affres d’une famille comme les autres, confrontée aux soucis du quotidien : surpoids et malnutrition, addictions et névroses, valse des sentiments… La Famille Middlestein, miroir de tant d’autres, se révèle à la France dans un savoureux texte empreint d’humour et d’humanité, cruel et tendre : juste, en somme.

Best-seller du New York Times, ce roman a été traduit dans une quinzaine de pays, chaleureusement salué par la critique Outre-Atlantique, et est déjà très remarqué dans la rentrée littéraire en France. L’auteure, Jami Attenberg, nous parlera de son travail à cette occasion. Journaliste au New-York Times et au Wall Street Journal, elle signe ici son troisième roman, le premier à paraître en France (Editions Les Escales), poursuivant son auscultation de la société américaine avec un regard sensible.

La soirée, à mettre en écho avec le Festival America, sera animée par les libraires du Salon, by Thé des Ecrivains, et accompagnée d’une dégustation d’un Thé des écrivains américains.

La Famille Middlestein
, Jami Attenberg, Editions Les Escales, 2014, 384 pages, 20,90€
  • Caillat_couv

Le Salon by Thé des Ecrivains

Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète ?

Mercredi 02 juillet 2014 à 19h30

Rencontre et Dégustation

Le Salon, by Thé des Ecrivains, vous convie à une soirée de débat et de dégustation autour du thème « Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète ? » ou comment trouver des alternatives à la viande sans passer par la case « tofu ».

Sophie Caillat, journaliste et auteure de Comment j’ai sauvé la planète, L’écologie appliquée à la vie quotidienne (éditions du Moment) et Myriam Weil, journaliste et cofondatrice du site La Minute Papillon, partageront leurs expériences et conseils et feront découvrir l’impact de l’alimentation carnée sur le réchauffement climatique.

Entre souci du plaisir et du goût d’une part, et nécessité de prendre soin de la planète d’autre part, ces deux wonder women de l’écologie ont choisi : elles n’ont pas à choisir ! Pour manger du bon végétarien sans s’ennuyer, rendez-vous ce mercredi 2 juillet au Salon, pour déguster des recettes du Café Pinson.

Un avant-gout de la soirée sur les sites suivants :
http://www.laminutepapillon.net/
http://riverains.rue89.nouvelobs.com/sophie-caillat
http://www.cafepinson.fr/
  • Cine_experimental

Librairie du cinéma du Panthéon

Raphaël Bassan : une exploration du cinéma expérimental

Mercredi 02 juillet 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

Raphaël Bassan est responsable de la chronique cinéma pour la revue littéraire Europe et collabore à Bref, le magazine du court métrage, ainsi qu’à l’Encyclopædia Universalis. Membre de la Cinémathèque Française, il livre avec Cinéma Expérimental, Abécédaire pour une contre-culture (éditions Yellow Now), une exploration bienvenue d’un cinéma qui mérite d’être (re)découvert.

Proposé sous forme d’abécédaire, l’ouvrage se présente avant tout comme le journal de bord d’un cinéphile, amateur de cinéma expérimental qui, au gré des époques, des supports et des programmations, a tracé une voie proposant des approches du cinéma d’avant-garde. Il repose sur une compilation de textes rédigés entre 1977 et 2013 : monographies, entretiens, réflexions forment un ensemble composite et érudit pour aborder ce cinéma dans toute sa diversité.

A travers ces entrées classées par ordre alphabétique, c’est toute l’histoire d’un mouvement cinématographique qui est retracée, de son émergence à ses enjeux les plus contemporains, de la scène française aux initiatives internationales. L’auteur proposera de partager les connaissances et questionnements qui l’ont accompagnés tout au long d’un riche parcours largement dédié aux nouvelles voies du 7ème Art.
  • Chimères

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Lancement du nouveau numéro de la revue Chimères

Dimanche 29 juin 2014 à 15h30

Lancement

La Salle du Forum du Palais de la Porte Dorée accueille le lancement du 82ème numéro de la revue Chimères (éditions Erès), publication transdisciplinaire fondée par Gilles Deleuze et Félix Guattari. Chaque numéro accueille les travaux d’auteurs se réclamant de près ou de loin de la « schizoanalyse », science des chimères qui entend renouer avec l'inventivité première de la psychanalyse.

Cette nouvelle édition, coordonnée par Anne Querrien, a pour sujet « L’Herbe », à travers 33 contributions allant des problématiques agricoles à celles soulevées par les volutes… Ces textes seront débattus à partir de 15h30, dans le cadre de conversations se basant sur les thématiques abordées dans la revue.

L’artiste-botaniste-paysagiste argentine Liliana Motta, qui a participé à la rédaction de ce numéro, sera invitée ce dimanche après-midi. Elle effectuera une présentation du jardin du Musée de l’Histoire de l’Immigration qu’elle a réalisé et où, à travers une large variété de plante, elle proposera une lecture de l’histoire des échanges et des voyages des hommes à travers les âges.

Les échanges seront ponctués à 17h30 par une intervention du Mécanoscope, performance musicale et théâtrale dans laquelle les sons se recomposent en temps réel, voyagent et se télescopent.
  • Etrangers_terre_accueil

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Etre étranger en terre d'accueil : une mosaïque de réalités

Samedi 28 juin 2014 à 16h30

Rencontre et Signature

Etre étranger en terre d’accueil (L’Harmattan), ouvrage collectif réalisé sous la direction de Martine et Jean-Claude Vernier et d’Elisabeth Zucker-Rouvillois, se penche sur des facettes peu connues de la réalité de l’immigration et du vécu des immigrés.

Engagés dans la reconstruction de leur vie en France, où ils ont été portés par leurs rêves, leurs ambitions, leurs espoirs, ils découvrent vite que le pays ne leur offre pas la terre d'accueil qu'ils imaginaient. Dans leur nouveau quotidien, ils sont en permanence confrontés à des difficultés et à des dangers que le grand public peine à se figurer. C’est pour répondre à cette exigence de connaissance qu’a été publié Être étranger en terre d’accueil, ouvrage reposant sur une multiplicité́ de témoignages et d'analyses croisés permettant de mieux saisir les enjeux humains, sociaux et politiques de l’immigration contemporaine.

Pour accompagner et rythmer cette rencontre avec les auteurs au cœur de la Médiathèque du Musée, les deux comédiens Marion Richez et Antonio Interlandi liront des extraits du livre, donnant une voix aux témoignages cités.
  • Kerangal

Librairie du cinéma du Panthéon

Maylis de Kérangal au ciné-club du libraire

Samedi 28 juin 2014 à 11h00

Ateliers, lectures, projection et danse

Le Ciné-club du Libraire, rendez-vous mensuel organisé par le Cinéma du Panthéon et sa librairie, est très heureux d’accueillir Maylis de Kérangal. L’auteure de Réparer les vivants (Verticales - Gallimard), son dernier roman paru en janvier dernier et couronné par plusieurs prix littéraires dont le Prix des étudiants France Culture – Télérama et le Grand Prix RTL – Lire, y présentera le film de son choix : A Bout de course (Running On Empty, 1988) de Sydney Lumet, avec le regretté River Phoenix.

La séance aura lieu à 11h et sera suivie, à partir de 13h15, par une rencontre avec l’auteure à la librairie. Elle évoquera notamment son lien avec le 7ème Art dans sa démarche d’écriture, ses films de référence, et dédicacera son roman autour d’un verre.

A bout de course retrace le parcours de Danny, fils d'anciens militants contre la guerre du Vietnam vivant dans la clandestinité depuis un attentat à la bombe qu’ils ont organisé. Le jeune homme vit mal cette situation de confinement, jusqu’à ce qu’il rencontre une jeune femme qui bouleversera sa trajectoire. Réparer les vivants raconte quant à lui une transplantation cardiaque, en 24h exactement, traçant une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

À bout de course, de Sidney Lumet, à 11h au Cinéma du Panthéon. Tarif : 6.50 €, cartes illimitées acceptées. Entrée libre à la Librairie à partir de 13h15.
  • Quinzaine

Le Salon by Thé des Ecrivains

Soirée-événement autour de Maurice Nadeau

Mercredi 25 juin 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

Si Maurice Nadeau, figure de référence de l’édition et de la critique littéraire française, nous a quitté l’année dernière, force est de constater que son héritage est toujours bien présent, pour le plus grand plaisir des amateurs de Littérature. Ainsi, une année après la disparition de son fondateur, les Editions Maurice Nadeau font peau neuve (nouvelle maquette et nouveau logo) et publient pas moins de cinq titres inédits : En Attendant Godard, de Zoé Bruneau, par ailleurs comédienne à l’affiche d’Adieu au langage et petite-fille de l’éditeur, Guerrier sans poudre, de Guy Darol, Marayat, de Théo Lésoualc'h, Paula toute seule, de Pascaline Mourier-Casile et Soleil sur fond bleu, de Christine Spianti (l’ultime publication de Maurice Nadeau).

A cette occasion, le Salon, by Thé des Ecrivains, propose une soirée-événement autour de ces nouveaux titres faisant preuve d’une exigence renouvelée dans les choix éditoriaux, portés notamment par Gilles Nadeau. La soirée sera également largement dédiée au magazine La Quinzaine Littéraire, dont l’équipe maintient la démarche salutaire d’une publication critique pertinente, pointue et ouverte : présentation de l’actualité de la revue et des activités de l’association des Amis de la Quinzaine Littéraire.

En présence des auteurs Zoé Bruneau, Christine Spianti, Pascaline Mourier-Casile et Guy Darol, le Salon rendra hommage à un grand homme de Lettres et, par son intermédiaire, à une certaine idée de la Littérature, plus que jamais d’actualité.
  • Alex_stewart

Le Salon by Thé des Ecrivains

Soirée Cinéma avec Alexandra Stewart et le Festival du Film de la Rochelle

Lundi 23 juin 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

Le Salon, by Thé des Ecrivains, vous convie à une soirée placée sous le signe du 7ème Art en accueillant deux invités : l’actrice Alexandra Stewart, qui vient de publier ses Mémoires (Mon Bel âge, l’Archipel) et Prune Engler, déléguée générale du Festival International du Film de La Rochelle.

Alexandra Stewart, dans son récit autobiographique, revient sur son riche parcours, symbole d’une époque foisonnante : de cover girl à la fin des années cinquante à ses apparitions hollywoodiennes en passant par son statut d’égérie de la Nouvelle Vague. Son talent et sa beauté ont magnétisé les plus grands : Godard, Truffaut, Chabrol, Malle, Vadim, John Huston, Otto Preminger… Elle se lie d’amitié avec des figures de proue du milieu artistique, telles qu' Orson Welles, Boris Vian, Chris Marker, Rudolf Noureev, Ernest Hemingway, Simone Signoret… Toutes ces personnalités défilent dans Mon Bel âge, au travers d’émouvants portraits.

En sa compagnie, Prune Engler présentera l’édition 2014 du Festival International du Film de La Rochelle, rendez-vous incontournable de la cinéphilie. Du vendredi 27 juin au dimanche 6 juillet, le Festival organisera deux rétrospectives consacrées à Howard Hawks et à l'âge d'or du cinéma muet soviétique, et rendra hommage à Hanna Schygulla, Bruno Dumont, Jean-Jacques Andrien, Pippo Delbono, et Midi Z. Egalement au programme : le cinéma d'animation tchèque, une leçon de musique avec Bruno Fontaine, une séance en plein air, une nuit blanche…

Toutes les lumières d’un certain Cinéma seront à l’honneur au Salon en ce lundi 23 juin.
  • jours_apres

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Les Jours d'après, parcours intimes de migrants en mots et en photos

Samedi 21 juin 2014 à 16h30

Rencontre et Signature

Christophe Goussard, photographe, et Eric Bonneau, écrivain, présentent au Musée de l’Histoire de l’Immigration leur livre Les jours d’après - portraits de migrants à Cenon (Editions Filigranes, coll. Hors Collection). Ils y retracent le parcours d’une dizaine de personnes qui ont accepté de livrer leur histoire, celle d’une immigration parfois choisie, la plupart du temps subie, qui les a menées à Cenon, dans la banlieue bordelaise. Elles y ont élu domicile et vivent entre bonheurs et difficultés du quotidien.

Christophe Goussard les a photographiées dans leur intimité, dans des lieux qu’elles affectionnent. Eric Bonneau les a interviewées pour en tirer des portraits sensibles, subjectifs, littéraires, et toujours empreints d’humanité. Les destins subtilement évoqué dans ce livre sont autant de fragment qui racontent une grande Histoire, celle des chemins de l'exil, observée dans son versant intime. Les Jours d’après propose un travail sensible pour incarner le plus humainement possible la réalité complexe de l'immigration.

Cette œuvre trouve donc toute sa place dans les cycles de rencontres et de conférences organisés par le Musée. En contrepoint, elle offre l’occasion de flâner dans les rayons de la Librairie du Palais de la Porte Dorée, proposant toujours un fonds spécifique d’ouvrages abordant les thèmes de la migration et de l’exil, sous des angles variés allant de la Littérature aux essais historiques.

Rendez-vous donc à la médiathèque Abdelmalek Sayad, où sera d’ailleurs exposée une sélection de photographies de l’ouvrage jusqu’au mois de juillet.
  • JCZ

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jean-Claude Zylberstein et la collection Texto : une soirée autour de l'Histoire et de l'édition

Jeudi 19 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

La collection Texto, dirigée par Jean-Claude Zylberstein, a été fondée en 2007 par les éditions Tallandier avec l’ambition de rehausser le goût de l’Histoire dans des ouvrages mariant érudition, réflexion et divertissement. Avec pas moins de 200 publications portées par des historiens de référence tels que Pierre Miquel, Pierre Gaxotte ou Paul Veyne, mais aussi par des écrits de figures historiques (Sainte-Beuve, Louis XIV, Kessel…), elle a indéniablement réussi son pari. Ses bests ? « Histoire de France » de Jacques Bainville et « Mes jeunes années » de Winston Churchill, un livre aussi drôle qu’un roman d’Evelyn Waugh à entendre Jean-Claude Zylberstein !

Le catalogue riche et varié propose biographies, mémoires, retour sur des évènements phares ou sur le destin de peuples comme autant de portes ouvertes vers la curiosité et le savoir.   A l’occasion des sept ans de la collection, Jean-Claude Zylberstein, avocat, journaliste et trublion de l’édition française, reviendra sur son parcours de « redresseur de torts », chercheur de livres épuisés devenus incontournables qu’il sauve de l’oubli mais aussi défenseur des écrivains (de Françoise Sagan à Salman Rushdie) et fan inconditionnel de jazz. Son credo ? Publier pour ne pas désespérer des gens. De ses débuts dans la presse à son cheminement hors des sentiers battus dans l’édition en passant par ses tours et détours en robe noire, il nous fera partager les rencontres qui ont sculpté sa vie et guidé ses choix.

« Je dois tout à la lecture. Je dois tout à Lévi Strauss, Barthes et Foucault. Je dois tout à Alexandre Dumas et Jules Verne. Et j’ai un goût immodéré de l’Histoire, expliquait-il au moment de la création de la collection Texto. Parce qu’ils donnent matière à réflexion sur les autres, et par conséquent sur soi-même et les temps que nous vivons, et parce qu’ils sont source de pédagogie, les livres d’histoire ont toujours figuré au premier rang de ma bibliothèque. Livres de sagesse, de réflexion et d’analyse donc, mais aussi livres de divertissement, dès lors qu’ils échappent aux écoles et aux académies, bref à l’orthodoxie. »

On dit que dans toute (bonne) bibliothèque, il y a des livres édités par Jean-Claude Zylberstein. Lors de cette rencontre exceptionnelle, il nous fera le plaisir de les partager avec nous et nous lira quelques extraits de ceux qui l’ont aidé à tenir debout depuis toujours. Une manière de rendre ce qu’on lui a donné.
  • couv_eshkol_nevo

Le Salon by Thé des Ecrivains

Eshkol Nevo, écrivain israélien majeur à Paris pour Neuland

Mercredi 18 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Nouvelle figure de référence de la Littérature israélienne, Eshkol Nevo fait escale à Paris pour présenter son dernier opus, le foisonnant Neuland, troisième roman de l’auteur à avoir été traduit en français. Publié par les plus grands éditeurs dans le monde entier, acclamé par la critique et le grand public dans son pays, ce livre marque un tournant dans la carrière d’Eshkol Nevo, né en 1971.

Dori Péleg, professeur d'histoire et jeune mari et père de famille en crise, part à la recherche de son père, Mani, traumatisé par la guerre de Kippour de 1973, récemment disparu en Amérique Latine. Au même moment, la jeune journaliste Inbar quitte Berlin, où elle a vainement tenté de se rapprocher de sa mère, mais, au lieu de rentrer en Israël auprès d’un mari qu’elle n’aime plus, décide d'embarquer sur le premier vol en direction de l’Amérique du Sud, lourde d’un sentiment de culpabilité dont elle cherche à se défaire. Dori et Inbar vont se croiser, s’apprivoiser, puis retrouver Mani et son utopie de Neuland, une nouvelle terre d’accueil pour les émigrants du monde entier, tout comme la Palestine des années trente attirait les Juifs d’Europe Centrale.

Neuland, porté par un souffle romanesque impressionnant, offre une réflexion originale sur le destin du peuple juif et nous raconte en même temps l’histoire – très universelle - de ces vies qui auraient pu prendre un tout autre cours sous le poids de nos désirs et de nos regrets. La présentation-dédicace de cette œuvre forte offrira l’opportunité d’un bel échange avec les lecteurs, qui sera animé par la journaliste Kerenn Elkaïm.  

Neuland, par Eshkol Nevo, traduit de l’hébreu par Jean-Luc Allouche. Gallimard – collection Du Monde Entier
  • couv_rosenberg

Le Salon by Thé des Ecrivains

Goran Rosenberg ou les éclats traumatiques d'Auschwitz en Suède

Mardi 17 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Göran Rosenberg, auteur, journaliste et essayiste de renom en Suède, présentera et dédicacera son livre Une brève halte après Auschwitz paru aux Éditions du Seuil, traduit du suédois par Anna Gibson. Ce récit autobiographique pudique et poignant creuse la relation entre l’auteur et son père, rescapé des camps nazis.

Göran Rosenberg est né en 1948 à Södertälje, une petite ville de Suède où son père, revenu du ghetto de Lodz et du camp d'extermination d'Auschwitz, s’était installé l’année précédente au terme d'un long périple. L'ultime défi de son père fut de tenter de... survivre à la survie : se reconstruire, fonder une famille, trouver sa place dans un pays qui connait un formidable essor économique et social… Jusqu'au jour où, treize années plus tard, il rejoint le destin de survivants qui, comme Primo Levi ou Jean Amery, trouvent une issue à leur destin dans une mort violente.

Dans son livre, l'auteur revient ainsi sur sa propre enfance pour évoquer le parcours de son père. Il marche à ses côtés, l’interroge, tente de le comprendre. Histoire personnelle et collective s'imbriquent dans ce récit subtil et empreint d’une émotion retenue où alternent lettres et témoignages intimes, documents d'archives et enquêtes sur le terrain. Au fil des pages se dessine aussi un épisode ambigu et méconnu de l'histoire de la Suède.

Traduit en dix langues, Une brève halte après Auschwitz s'est vendu à 200 000 exemplaires et a été couronné par plusieurs prix littéraire dont le très prestigieux prix suédois August. Ses qualités littéraires et sa dimension autobiographique ne sont pas sans rappeler Les Disparus de Daniel Mendelsohn. Une œuvre marquante, à découvrir en présence de l’auteur au Salon. Cette rencontre, animée par Nadine Vasseur, bénéficie du soutien de l’Institut Suédois et du Centre Medem.
  • couv_tarkovsky

Librairie du cinéma du Panthéon

Tarkovski : le témoignage d'un géant

Mardi 17 juin 2014 à 18h30

Lecture

Les éditions Philippe Rey ont eu lumineuse initiative de rééditer une œuvre de majeure de méditation sur l’art cinématographique, menée par l’immense cinéaste russe Andreï Tarkovski. Dans Le Temps scellé, il aborde une large réflexion aussi bien sur la civilisation contemporaine que sur l’art cinématographique : son ontologie et sa place parmi les autres arts, ou des aspects plus concrets comme le scénario, le montage, l’acteur, le son, la musique, la lumière, le cadrage…

Cet essai se base sur les notes de travail et les réflexions éparses rédigées par Tarkovski tout au long de son parcours cinématographique, restituant dans un même mouvement son itinéraire d’homme et d’artiste. À partir de son exil en Italie, où il réalise Nostalghia en 1983, puis en France durant la dernière année de sa vie, il rassemble ces écrits qui sont d’abord édités en Allemagne puis dans les autres pays d’Europe occidentale où ils deviennent vite une référence incontournable. Puisant dans son expérience de cinéaste, dans sa vaste culture littéraire, se remémorant ses années de formation, les luttes interminables pour terminer ses films à l’époque soviétique, Andreï Tarkovski offre ici le livre-bilan d’un artiste en recherche de sens, d’un homme qui consacra son inépuisable énergie à « fixer le temps »…

Livre rare, trop longtemps épuisé, Le Temps scellé a enfin droit à la renaissance éditoriale qu’il méritait. Cette soirée-évènement est organisée en partenariat avec l’association des amis de l’institut André Tarkovski.

240 pages, 11.50 €
  • nomades

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Salon au coeur des Journées Nomades du 3ème

Vendredi 13 juin 2014 à 19h30

Vernissage le samedi 13 septembre à 19h30

La librairie-salon de thé participe à cette 6ème édition des Journées Nomades, à la rencontre de la vitalité culturelle et artistique du 3ème arrondissement parisien. Le Haut-Marias vibrera de toute son énergie créatrive durant ces trois journées d'animation, du vendredi 13 au dimanche 15 juin.
Le Salon, rue des Minimes, ne pouvait manquer ce rendez-vous et a décidé, à cette occasion, de mettre l'Inde à l'honneur dans un partenariat avec la galerie Anders Hus et sa collection d'art tribal indien.
Anne Chevalier (galerie Anders hus) et Viviane Tourtet (Ambassade de l’Inde ) présenteront le travail de ces artistes et ouvriront une discussion autour des artistes et de leurs œuvres, situées entre imaginaire et inconscient. Elles montreront, par ailleurs, comment des relations de confiance et d’estime se sont créées entre artistes et galeristes pour une relation marchande éthique.
Une femme araignée ; un arbre dont les racines devenues oiseaux s’enfoncent dans un sol imaginaire ; un éléphant volant qui transporte des passagers dans sa carlingue. Voici quelques une des œuvres des artistes du Jangarh Kalam telles qu’elles nous sont données à voir. Elles sont les symboles des transformations constantes d’une nature incarnée et déifiée...
  • belem_augusto

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Brésil à l’honneur au Salon avec Edyr Augusto

Jeudi 05 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Le Salon by Thé des Ecrivains se met à l’heure brésilienne, non pas pour la révélation d’une nouvelle liste de 23, mais pour présenter l’œuvre abrupte, sèche et violente de l’écrivain Edyr Augusto, publiée en France chez Asphalte. Journaliste et écrivain né en 1954 à Belém, il a débuté sa carrière en tant que dramaturge à la fin des années 1970. Parallèlement à ses activités d’écriture et de mise en scène au théatre, il a également écrit des recueils de poésie et de chroniques, ainsi que quatre romans noirs. Parmi eux, Belém et Moscow sont disponibles pour le lectorat français.

Belém
relate l’enquête de Gilberto Castro après la mort de Johnny, célèbre coiffeur de la jet-set locale, compromis dans des réseaux où se mêlent pédophilie, drogue et corruption. Moscow (surnom de l'île de Mosqueiro, lieu de villégiature pour de nombreux habitants de Belém) suit les pérégrinations d’un bande de jeunes garçons s’égarant dans la violence extrême.

Ecriture nerveuse et directe, sévère critique sociale : l’auteur nous propose un autre regard sur sa région, l'État de Pará au nord du Brésil, où il ancre tous ses récits. Quelque chose ne tournerait-il pas rond au pays du ballon ? Passionné de football, il se dit néanmoins qu’Edyr Augusto donnerait tout pour devenir joueur professionnel. Une discussion riche et passionnante en perspective, accompagnée d’un buffet et d’une ambiance musicale du cru.
  • paris_latin

Le Salon by Thé des Ecrivains

Un guide de Paris... à en retrouver son latin

Mercredi 04 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

« Quo vadis ? » se demandent parfois les visiteurs de l’ex-Lutèce en arpentant ses rues. Jacqueline Zorlu et Laurence Guathier ont enfin écrit l’ouvrage de référence éclairant la latinité de la Ville-Lumière.

Paris en Latin
(Parigramme, 11€90) propose une promenade aussi charmante qu’érudite au fil des inscriptions discrètes mais omniprésentes qui la parsèment : frontons des monuments, églises, fontaines ou encore cimetières… tous y vont de leurs sentences, qui sont hélas devenues inaccessibles pour le non-latiniste qu’est l’homme de la rue contemporain, peu versé dans le thème.

Omnia Docet
est-il ainsi inscrit sur le fronton du Collège de France. Quid de cette expression, et de bien d’autres ? Les deux auteures, avec application et malice, les recensent, puis les traduisent et en expliquent le sens et le contexte. Car bien souvent les édifices arborant le latin ont été bâtis après l’Antiquité, mais veulent transmettre un message emprunt du prestige de l’Empire romain.
Entre gloire et vanité, entre mystères et méditation, l’ouvrage propose un regard inédit et pédagogue sur la Capitale, de l’île de la Cité à la Concorde en passant par le Marais et évidemment par le Quartier… Latin. Anecdotes, idées de balades et échanges instructifs, Jacqueline Zorlu et Laurence Guathier vous ouvriront les portes d’un Paris insoupçonné lors de la présentation de leur guide au Salon.
  • prix_litt_porte_doree

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Soirée de remise du Prix littéraire de la Porte Dorée

Mercredi 04 juin 2014 à 19h00

Conférence

Chaque année, le prix littéraire de la Porte Dorée récompense un roman ou un récit écrit en français traitant du thème de l’exil. Ce prix est doté de 4 000 euros par l'association de soutien au Musée de l'histoire de l'immigration, installé dans ce site emblématique. Le jury désigne le lauréat parmi une dizaine de titres de l’année éditoriale en cours sélectionnés par un comité de lecture composé de documentalistes, historiens, enseignants, journalistes, étudiants…

Si le Musée de l’histoire de l’immigration est installé dans le Palais de la Porte Dorée, son prix est également un moyen de rendre hommage à la Golden Door, ce symbole des migrants voguant vers l'Amérique. Sur le socle de la statue de la Liberté les vers du poème d’Emma Lazarus symbolisent la quête universelle de ces hommes et ces femmes partis pour un avenir meilleur :

"Send these, the homeless, tempest-tost, to me
I lift my lamp beside the golden door!"
(Envoie-les-moi, les déshérités ballottés par la tempête,
De ma lumière, j’éclaire la porte d’or !)  

La sélection 2014 fait la part belle à ces odyssées contemporaines, glissées entre les frontières :  
- Isabelle Condou, Un pays qui n'avait pas de port (Plon)
- Louis-Philippe Dalembert, Ballade d'un amour inachevé (Mercure de France)
- Julien Delmaire, Georgia (Grasset)
- Faïza Guène, Un homme, ça ne pleure pas (Fayard)
- Fabienne Kanor, Faire l'aventure (JC Lattès)
- Guy Scarpetta, Guido (Gallimard)
- Shumona Sinha, Calcutta (L'Olivier)
- Carole Zalberg, Feu pour feu (Actes Sud)  

Le jury :  
- Léonora Miano, écrivain, présidente du jury
- Yvan Amar, linguiste, journaliste culturel, RFI
- Nathacha Appanah, écrivain
- Arlette Farge, historienne
- Michaël Ferrier, écrivain "en exil" à Tokyo
- Mustapha Harzoune, critique littéraire et écrivain
- Oriane Jeancourt Galignani, écrivain, rédactrice en chef des pages littéraires du magazine Transfuge
- Emmanuel Khérad, journaliste culturel, France Inter
- Isabelle Quentin-Heuzé, Fondation EDF
- Jacques Toubon, président du Conseil d’orientation du Musée de l’histoire de l’immigration
- Sébastien Wespiser, libraire, Le Thé des écrivains, rue des Minimes, Paris IV
Deux voix pour :
- Des élèves de seconde du lycée Elisa-Lemonnier, Paris 12
- Des élèves de seconde du lycée Jean-Zay, Aulnay-sous-Bois, 93
- Des étudiants de l’Université de Paris-13, Bobigny, 93  

La remise du prix littéraire de la Porte Dorée aura lieu en présence des membres du comité de sélection, du jury et des écrivains sélectionnés. En 2013, Mathias Enard avait été récompensé pour Rue des voleurs (Actes Sud).
  • prix_litt_porte_doree

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Julien Delmaire, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2014

Mercredi 04 juin 2014 à 19h00

Lecture

Le Prix littéraire de la Porte Dorée récompense un roman ou un récit écrit en français traitant du thème de l’exil. Mercredi 4 juin 2014, les membres du jury du Prix littéraire de la Porte Dorée ont décidé de récompenser le roman de Julien Delmaire, Georgia (Grasset), parmi les huit titres présélectionnés.

Paru en septembre 2013, Georgia est son premier roman. Il évoque la rencontre de Venance, exilé du Sénégal en France, traqué par la police et esclavagisé par les petits boulots, et Georgia, jeune artiste peintre révoltée contre la société et prise au piège de la drogue.
« Ce texte évite les bons sentiments, il travaille sur la marginalité de manière à interroger ce qui est central dans la société. Ce sont les périphéries qui renseignent le mieux sur le centre », explique l’écrivain Léonora Miano, présidente du jury, conquise notamment par l’écriture lyrique de l’auteur.

Né en 1977, Julien Delmaire est écrivain, slameur et poète. Auteur de quatre recueils de poésies, plusieurs de ses textes ont été traduits en anglais, en espagnol et en italien. Il encadre de nombreux ateliers d’écriture dans les établissements scolaires, en hôpital psychiatrique, en milieu carcéral ainsi que dans les bibliothèques et les médiathèques. Depuis plus de douze ans, il multiplie les lectures sur scène, un peu partout dans le monde. Julien Delmaire est également  chroniqueur pour le site Cultures Sud et l’émission Tropismes de Laure Adler sur France Ô. Il anime le blog littéraire “Nous, Laminaires”.
  • Jane_Campion

Librairie du cinéma du Panthéon

Jane Campion : plongée dans l’univers d’une grande cinéaste

Mardi 03 juin 2014 à 18h30

Rencontre et Signature

Elle a fait l’actualité en présidant le jury du dernier festival de Cannes : une nouvelle marque de reconnaissance pour cette grande réalisatrice contemporaine, la première et à ce jour l’unique à avoir emporté la Palme d’Or avec La Leçon de piano, en 1993.

La Librairie du Cinéma du Panthéon se penche sur le travail de Jane Campion en accueillant le critique Michel Ciment (revue Positif, Le Masque et la Plume…), auteur d’une vingtaine de livres sur le cinéma dont Le Dossier Rosi (Prix de la critique) ; Kubrick, Kazan, Losey. Entretiens ; Boorman, un visionnaire en son temps (Prix du British Film Institute). Avec Jane Campion par Jane Campion (Edition des Cahiers du Cinéma), il propose un regard unique sur le processus créatif de la Néo-Zélandaise, à travers une série d’entretiens réalisés de ses débuts à ses projets les plus récents.

Remarquée dès ses débuts pour son court métrage Peel : An Exercise in Discipline (1982, Palme d’Or du court métrage en 1986), Jane Campion s’affirme à travers son œuvre et se revendique inlassablement comme femme, tout en refusant l’étiquette du « film de femme ». Chaque chapitre de l’ouvrage contient une étude de l’un de ses films, de ses courts métrages réalisés pendant ses études de cinéma à l’Australian Film Television and Radio School, à la série télévisée Top of the Lake. Une étude biographique et un essai général mettent son œuvre en contexte. Les entretiens sont richement illustrés par plus de 200 images, photographies de tournage et de plateau, scripts annotés, storyboards et nombreux documents inédits.

224 pages, 45 €
  • carnation_mussat

Le Salon by Thé des Ecrivains

Carnation : la BD biographique à son sommet

Mardi 03 juin 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Le Salon, by Thé des Ecrivains, accueille Xavier Mussat, l’un des fondateurs des éditions Ego Comme X, pionnières en France de la bande dessinée d’inspiration autobiographique. Il y présentera son dernier album, Carnation (Casterman), chronique intime d’un amour destructeur et portrait en creux d’une génération, celle qui entre dans la vie au tournant du nouveau siècle.

Lui est animateur pour le dessin animé Kirikou et la sorcière et recherche une alternative au contexte morose de ces années 90. Elle débarque à Angoulême en quête d’un destin artistique. Ils se rencontrent, elle l’attire, elle le repousse, il la protège et une relation amoureuse intense et exclusive s’instaure, faite d’attraction-répulsion et de dépendance mutuelle. Dévorante, cette relation va les couper du monde, et un processus destructeur transformera le face à face en un combat aussi bestial que nécessaire. Le couple finira par se déliter mais la rupture annoncera une renaissance.

Xavier Mussat, déjà remarqué pour l’album Sainte famille, a travaillé dans le dessin animé, l’illustration jeunesse et est désormais fortement engagé dans l’enseignement artistique. Représentant assumé d’une bande dessinée exigeante, radicale et militante, il a mis dix ans à concevoir puis finaliser cette œuvre poignante, dense, riche d’inventions et de ruptures graphiques qui bousculent les codes du genre.
  • Cine_Psy_feminin

Librairie du cinéma du Panthéon

Ciné-club du libraire : Benoit Jacquot et Jean-Jacques Moscovitz

Samedi 24 mai 2014 à 11h00

Ateliers, lectures, projection et danse

Le psychanalyste Jean-Jacques Moscovitz sera l’invité du prochain Ciné-club du libraire. Co-directeur du livre Du Cinéma à la Psychanalyse, le féminin interrogé (Erès), il présentera le film Au Fond des bois, de Benoît Jacquot, en présence du cinéaste.
Praticien de la psychanalyse depuis 1970, il est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, dont une Lettre d’un psychanalyste à Steven Spielberg (Bayard Presse, 2004). Il est notamment membre fondateur et animateur du groupe Le Regard Qui Bat (cinéma et psychanalyse). L’ouvrage sur lequel il s’étendra après la projection interroge en effet le féminin sous l’angle du cinéma et de la psychanalyse, nés tous deux à la fin du XIX siècle.
Le cinéma a ce pouvoir de magnifier visage, regard, corps et gestes de femmes, en leur tendant un miroir, sollicitant le désir des hommes mais créant aussi chez les spectatrices le désir de leur ressembler. Dès sa naissance, il est en phase avec cette époque où les femmes commencent à vouloir s’approprier leur destin et écrire leur histoire.
Pour appuyer son propos, Jean-Jacques Moscovitz propose une projection d’Au Fond des bois (2010), ou le récit, inspiré d’un fait divers, d’une jeune femme quittant sa maison familiale d’un hameau du Var pour suivre un vagabond qui l’effraye et la fascine à la fois : a postériori, cette fugueuse s’est décrite comme magnétisée par l’étrange personnage...
  • Nuit_litt_Weber

Le Salon by Thé des Ecrivains

Anne Weber au Salon pour la Nuit de la Littérature

Samedi 24 mai 2014 de 17h00 à 23h00

Lecture

Le Thé des écrivains s’associe à la deuxième édition de la Nuit de la Littérature, organisée à l’initiative du Centre tchèque et du Forum des Instituts Culturels Etrangers à Paris (FICEP). Cette soirée a pour vocation de valoriser et partager la diversité littéraire et de promouvoir des auteurs venus de tous horizons. Des œuvres littéraires, du polar à la poésie, seront lues par des comédiens français dans diverses adresses du Marais.

Le Thé des écrivains reçoit Anne Weber, auteure allemande présentée par le Goethe-Institut, autour de Vallée des Merveilles, roman paru en 2012 au Seuil. La comédienne Odile Roire y lira des extraits de cette histoire d’amour et d’imagination située entre le Finistère, Paris et la cité des morts. Les lectures seront répétées toutes les heures, de 17h à minuit (avec une pause de 20h à 21h), en présence de l’auteur. Elles dureront une vingtaine de minutes et seront suivies par une rencontre avec le public. Les visiteurs sont ensuite invités à assister à une autre lecture dans l’un des 17 autres lieux participant à l’opération.

Née en Allemagne en 1964, vivant à Paris, Anne Weber écrit toujours deux versions - française et allemande - de ses livres. Au Seuil, elle a notamment publié Ida invente la poudre et Cerbère. En Allemagne, son dernier roman, sélectionné pour le prix de la Foire du Livre de Leipzig, a connu un grand succès. Également traductrice, elle a traduit en français le romancier Wilhelm Genazino et, en allemand, Pierre Michon et Georges Perros.
  • delirium

Librairie du cinéma du Panthéon

Delirium : l’aventure intrastellaire de Philippe Druillet

Jeudi 22 mai 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Dessinateur et scénariste de bande dessinée, co-fondateur du magazine culte Métal hurlant et de la maison d'édition Les Humanoïdes Associés, génial inventeur de la série de science-fiction Lone Sloane, Philippe Druillet a attendu soixante-dix ans pour faire face à son histoire et délivrer ses Mémoires. Après avoir inventé plusieurs mondes, il nous livre le sien.
Enfant, pour fuir son milieu familial, il s’inventait des mondes futuristes, imaginaire qu’il a su magnifier à l’âge adulte dans ses nombreuses créations. Delirium, paru aux éditions Les Arènes, raconte cette famille qui le hante, la jeunesse et les amours d’un artiste sous les toits de Paris, les temps héroïques de la BD et de Pilote, sous le patronage fidèle de René Goscinny. Un récit biographique exorcisant, dans lequel on découvre une personnalité exceptionnelle, généreuse et sans concession.
« Mon père était chef de la Milice dans le Gers, raconte-t-il. Ma mère et lui étaient des fascistes convaincus. En août 1944 — j’avais deux mois à peine —, ils se sont enfuis, bébé en bandoulière, d’abord à Sigmaringen, puis en Espagne. La voilà mon histoire. La voilà ma famille. La voilà ma jeunesse. Depuis trop longtemps, je vis avec les fantômes d’un passé qui me révulse. Aujourd’hui, j’ai décidé de tout envoyer valser et de ne plus rien cacher. »
Une rencontre à cœur ouvert entre humanoïdes, à la Librairie du Cinéma du Panthéon.
  • HeuresHeureuses

Le Salon by Thé des Ecrivains

Dégustez des Heures Heureuses au Salon

Du Mercredi 21 mai 2014 à 18h00, au Vendredi 23 mai 2014 à 22h00

Rencontre et Dégustation

Du 21 au 23 mai, de 18h00 à 22h00, le Salon by Thé des écrivains vous invite à vivre des Heures Heureuses autour de bouchées apéritives à 2€ chacunes. Les Heures Heureuses sont une manifestation placée sous l’égide de la Mairie de Paris, qui ambitionne de redonner ses lettres de noblesses à l’art de l’apéritif. A cette occasion, les Parisiens pourront déguster une ribambelle de petites bouchées, tapas, brochettes, petites cuillères, tacos, antipasti e tutti quanti... le tout à prix mini : 2 euros la dégustation. Cette balade gastronomique dans le Tout-Paris tendance gourmet s’étend dans près de 200 adresses, d’Oberkampf aux Quais du 13ème, et est parrainée par Thierry Marx.


Lieu d’échange et de découverte dédié aux plaisirs de l'esprit et des sens, le Salon by Thé des Ecrivains se devait de participer à cette troisième édition des Heures Heureuses : il proposera des bouchées originales aux saveurs d'évasion.  Il proposera également un karaoké littéraire aux visiteurs, à la découverte d'extraits gourmands dans une séléction d'ouvrages dédiés à l'univers de la cuisine.

Une playlist savoureuse :
1. Ryoko Sekiguchi, Manger fantôme, Argol
2.
Okakura Kakuzô, Le livre du thé, Synchronique Editions
3. Margaret Powell, Les tribulations d’une cuisinière anglaise, Editions Payot & Rivages
4. Maït Foulkes, La cuisine aphrodisiaque, Editions Philippe Picquier
5. Baudelaire, Les fleurs du mal, Gallimard
6.
Le goût du vin, Mercure de France
7.
Le rouge, dix façons de le préparer, Les Editions de l’Epure
8.
Le blanc, dix façons de le préparer, Les Editions de l’Epure
9. Le jaune, dix façons de le préparer, Les Editions de l’Epure
10. Jacky Durand, Tu mitonnes ! …l’hiver, Carnets Nord Editions Montparnasse
11. Brillat-Savarin, Physiologie du goût, Flammarion
12.
Les yeux plus gros que le ventre, Les Editions de l’épure
13.
Cuisine des jardins du monde, la grande aventure des plantes comestibles en 101 recettes, Plume de Carotte
14.
180°C des recettes et des hommes #1, Thermostat 6
15.
180°C des recettes et des hommes #2, Thermostat 6
16. Alexandre Dumas, Petit dictionnaire de cuisine (avec des recettes de Jean-François Piège), Editions J’ai lu
17.
Marc-Olivier Schwart – Thomas Renoult, Manger paléo, Thierry Souccar Editions
18. Soshitsu Sen, Vie du thé Esprit du thé, Edition du Seuil
19. Valérie Douniaux, Le guide des thés du Japon, Félix Torres Editeur
20. M.A. Carème, Le cuisinier Parisien ou l’art de la cuisine française au dix-neuvième siècle, Maxtor
21. Lizzie Collingham, Le curry, Une histoire gastronomique de l’Inde, Editions Payot & Rivages

Afin de pouvoir participer aux Heures Heureuses de Paris, il est indispensable de se procurer gratuitement un passeport qui sera demandé dans les lieux partenaires. Dans chaque établissement, seule une bouchée pourra être achetée pour un prix unique de 2€ par les détenteurs du passeport. Sans ce passeport, le Salon ne sera pas en mesure de vous vendre ses bouchées. Le retrait gratuit des passeports se fait à partir du 17 mai à l’accueil de l’Hôtel de Ville, 29 rue de Rivoli 75004 Paris, de 10h à 19h ; à l'accueil des mairies d'arrondissement  de 8h à 17h ; et dans tous les établissements participants.
  • travail_agriculture_musee

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Travailleurs immigrés dans la Première Guerre mondiale

Mardi 20 mai 2014 à 18h30

Conférence

« La guerre au travail, 1914-1920. Etrangers et coloniaux à l'usine et dans les champs », tel sera le thème de la conférence marquant par ailleurs la fin de la saison au Musée de l'Histoire de l'Immigration.
À l’occasion de la Première Guerre mondiale, en raison d’une grave pénurie de main-d'œuvre, la France – cas à peu près unique en Europe – fit appel à un très grand nombre de travailleurs étrangers européens surtout, mais aussi coloniaux et chinois. Si les soldats coloniaux ont suscité une littérature scientifique assez abondante, tel n’est pas le cas des ouvriers.
Laurent Dornel, maître de conférences à l’Université de Pau, étudie le parcours de ces travailleurs à la croisée entre l’histoire de l’immigration, de la colonisation, de la guerre et de l’État. 
La conférence, animée par Marianne Amar, se prolongera autour d'un verre pour fêter la fin de la saison 2013-2014.
A cette occasion, la librairie proposera une table thématique récapitulative des moments forts de cette saison.
Entrée libre sans réservation, dans la limite des places disponibles - Auditorium Philippe Dewitte.
http://www.histoire-immigration.fr/2014/4/la-guerre-au-travail-1914-1920-etrangers-et-coloniaux-a-l-usine-et-dans-les-champs
  • Immigration_Mosaique

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Café-débat : quelle image de l’Europe pour les migrants

Dimanche 18 mai 2014 à 14h00

Débat

Autour d’un brunch au Mosaïque Café, ce café-débat interrogera les nouveaux phénomènes migratoires à destination du Vieux Continent. L’Europe est-elle toujours attractive pour des migrants qui expérimentent les mesures de plus en plus restrictives des politiques d’immigration ? Hommes et Migrations, revue trimestrielle de référence sur les dynamiques migratoires, se penche sur la question à l’approche des élections européennes.

Le café-débat sera animé par Daniel Veron, doctorant en sociologie à l’Université Paris-Ouest Nanterre et auteur du dossier « Frontières » dans la dernière issue de la revue. Il proposera de lancer le débat à partir de ce qu’il nomme les « Cartographie de la frontière et topographie clandestine » : à travers les multiples démarches pour gagner l’Europe, l’image de la destination se redessine. Quels en sont les contours ?

La conférence se tiendra à partir de 14h au Mosaïque Café, dans l’enceinte du Palais de la Porte Dorée, accompagnée d’un brunch : l’occasion de découvrir ce bel espace et notamment sa spacieuse terrasse couverte.
  • nuit_des_musees

Librairie du Palais de la Porte Dorée

La Nuit des Musées à la Porte Dorée

Samedi 17 mai 2014 de 19h00 à 23h00

Vernissage le samedi 13 septembre à 19h30

A l’occasion de ce rendez-vous culturel devenu incontournable, le Musée de l’Histoire de l’Immigration propose une expérience inédite, une « visite performative » associant artistes et public.
Sur le thème du voyage, du nomadisme et de l’intégration, les artistes se chargeront, à leur façon, de la fermeture temporaire de l'exposition permanente Repères, avec des accessoires signifiant la mise en chantier du lieu. Ce groupe performeurs offrira une visite ponctuée de lectures, de danse et de musique, invitant le public à fermer symboliquement les espaces du musée.
http://www.histoire-immigration.fr/2014/4/la-nuit-des-musees
La réouverture de l'exposition permanente se fera à l'occasion des Journées européennes du patrimoine : le public pourra alors découvrir une nouvelle exposition permanente enrichie et mise à jour.
  • Animal_couv

Le Salon by Thé des Ecrivains

Bestiaire fantasque pour petits et grands

Samedi 17 mai 2014 à 16h30

Pour les enfants

Immersion dans un univers onirique garantie pour la signature de Quand je serai un animal d’Aurélia Alcais, tout récemment paru au Seuil. Dans ce beau livre pour petits et grands enfants, l’auteure rend hommage à la puissance des rêves en évoquant un bestiaire propice à attiser l’imagination des plus jeunes. Les enfants ont ce pouvoir instantané de s'inventer une nouvelle vie, de jouer à être un autre. L'animal leur donne cette liberté dont ils rêvent.

A travers une trentaine d’animaux, l’auteure crée des images délicates où s'entremêlent corps d'animaux et d'humains.  Quand je serai Chien, j’aboierai sans raison et sans raison on me félicitera ! Quand je serai Petite souris, j'irai dormir discrètement avec mes parents ! Autant d’occasions pour livrer un regard poétique et malicieux sur le monde et ouvrir un champ de possibles.

Aurélia Alcaïs baigne dans l'art et les images depuis toute petite : son père est peintre et sa mère galeriste. Dans tout art (elle est comédienne, photographe et illustratrice), elle recherche l'improvisation et l'esthétique. Elle s'intéresse beaucoup à la façon dont l'enfant s'éveille à la beauté.

La signature sera accompagnée d'un goûter pour les enfants, et d'un thé pour leurs parents.
  • Steven_Sampson

Le Salon by Thé des Ecrivains

Steven Sampson : à propos de l'écrivain américain à Paris

Jeudi 15 mai 2014 à 19h30

Conférence

La Ville-Lumière préserve-t-elle tout son prestige littéraire auprès des écrivains d’Outre-Atlantique ? Journaliste, critique et écrivain américain d’expression française, lui-même installé depuis plusieurs années dans la capitale française, Steven Sampson tâchera de répondre à cette question parmi d’autres en évoquant la figure de l’écrivain américain à Paris.
Après avoir étudié la littérature anglo-américaine à Harvard et le journalisme à Columbia, Steven Sampson a travaillé pendant dix ans dans l’édition à New York puis obtenu, en 2008, un doctorat de l'université Paris-VII pour une thèse sur Philip Roth dont il est un éminent spécialiste. Il collabore à plusieurs publications dont La Quinzaine littéraire, Le Monde ou Causeur et a signé les essais Corpus Rothi I & II ainsi que Côte Est – Côte Ouest aux éditions Léo Scheer.
Il livrera son regard sur les auteurs emblématiques qui ont traversé l’Atlantique pour trouver dans Paris un environnement propice à leur création, parmi lesquels Henry James, Henry Miller et Anaïs Nin ou encore Ernest Hemingway... non sans aborder son propre parcours. Pour le public, cette conférence experte et esthète sera accompagnée d’un thé de notre sélection exclusive : le Thé des écrivains américains, évidemment.
Une large sélection d’œuvres sera proposée, celles de Steven Sampson comme des auteurs qu’il évoquera.
See you there !
  • Chic fille

Le Salon by Thé des Ecrivains

Lancement officiel de la revue Chic Fille

Mercredi 14 mai 2014 à 19h30

Lancement

Le Salon est fier d'accompagner le lancement de Chic Fille, que l'on pourra se procurer en librairies dès le lendemain.
Enième nouveau venu dans la presse féminine ? Bien au contraire… La revue Chic fille trouve son origine dans l’envie de sortir de la course à la tendance pour plutôt creuser dans la mémoire.
Enfin une revue qui n’aurait pas peur du temps : ni du temps qui passe, ni du temps passé, et portant la vocation de proposer d’autres modèles. Pas de mode donc, pas de beauté, pas d’actu... mais des histoires, des portraits, des détours, des personnalités de toutes les générations, à l’image de sa rédaction qui rassemble des plumes venues de tous les horizons et animées par une curiosité, des appétits, des admirations, un sens de l’humour partagés.
Dirigée par Valentine Faure (Grazia,Technikart…) avec Matteo Baronnet à la direction artistique, cette rédaction s’appuie ainsi sur les plumes de Laurence Lemaire, Vincent Coquebert (GQ, Stylist…), Sonia Desprez (Grazia, Le journal du dimanche…), Alister (Revue Shnock), Richard Gaitet (Standard, Radio Nova…).
Dans le sommaire de ce premier numéro, on retrouve pêle-mêle : une interview inédite donnée par Françoise Sagan après la sortie de Bonjour Tristesse ; Maurice Pialat vu par sa femme ; les femmes dandy du XIXe siècle à nos jours ; les héroïnes féminines vues par l’écrivain Tristan Garcia…
En couverture de ce numéro inaugural, aux cotés de Jean Seberg, on retrouve l’auteur de Bonjour Tristesse, disparue il y a dix ans, et qui a écrit : « Mon passe-temps favori, c’est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre du temps, perdre son temps, vivre à contre-temps. » Ce qui pourrait faire une devise idéale pour CHIC FILLE.

L'évènement sur Facebook
  • UltraBLONDE

Librairie du cinéma du Panthéon

Mythe de la blondeur à Hollywood

Mercredi 14 mai 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Venez discuter, rencontrer, boire un verre, découvrir, succomber, rêver voire fantasmer avec Didier Grandsart à l’occasion de la publication de son livre ULTRA blonde (éditions Nicolas Chaudun).
Les cinéphiles sont invités à se pencher sur le lien troublant unissant blondeur et imaginaire hollywoodien, à travers cet ouvrage mêlant photos de tournage ou prises en studio, abondants extraits de magazines d'époque... Sa très riche iconographie guide le lecteur dans les méandres du phénomène Blonde à travers quatre destins hors normes, ultra-glamour : ceux de Mae West, Jayne Mansfield, Kim Novac et Caroll Baker.
Une plongée cinéphile et passionnée dans une "usine à rêve" où les cauchemars ont aussi leur part.
Ultra... ou l’adjectif qui qualifie une vision extrême, voire extrémiste, de la féminité. Ou encore, ultra comme un mot-témoin d’années où tout paraît possible, où le monde est à portée de main pour ceux – et celles ! – qui veulent le saisir. Au moins veut-on le croire !
Blonde... parce que le cinéma abandonne le noir et blanc, sa sophistication toute en retenue, pour les couleurs explosives du Technicolor et la vision élargie de la Panavision : la blonde sature l’écran. Viennent à l’esprit, Marilyn Monroe, Jean Harlow ou Marlene Dietrich. Si elles hanteront parfois ces pages, elles ne peuvent à elles seules répondre du phénomène Blonde. Nos quatre stars – Mae West, Jayne Mansfield, Kim Novak, Carroll Baker – participent pleinement de ce phénomène qui se répand sur la planète via les salles obscures et la presse.

UN TIRÉ À PART HORS COMMERCE AVEC DEUX PHOTOS INEDITES DE KIM NOVAK ET JAYNE MANSFIELD EST RESERVÉ AUX ACHETEURS DU LIVRE.

Editions Nicolas Chaudun / 35 euros / 287 pages


  • Reves_de_guerre

Le Salon by Thé des Ecrivains

Rêves de guerre dans un Salon : François Médéline en dédicace

Vendredi 09 mai 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Figure montante du polar hexagonal, François Médéline sera au Salon pour présenter son nouvel et second opus, Les Rêves de guerre, paru à La Manufacture des livres.
Porté par une écriture singulière, ce polar à voix multiples suit le parcours de Michel Molina, responsable de groupe au SRPJ de Lyon. En ce jour où le mur de Berlin s effondre, il apprend le meurtre de Paul Wallace à Yvoire : l’assassin s appelle Jean Métral, récemment libéré de prison après avoir assassiné en 1969... Ben Wallace, le frère de la victime.
Entre petite et grande Histoire, France et Suisse, hantée par le spectre des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, l’enquête s'oriente sur les traces de celui qui se cache derrière les lignes d’un écrivain de légende.
François Médéline est né à Lyon en 1977. Son premier roman, Politique du tumulte, parait en poche chez Points : il a été désigné par Le Monde comme le polar de l’année 2013. Avec Les Rêves de guerre, il s’installe comme un auteur important du roman noir français. Les deux ouvrages seront disponibles au Salon.
Venez nombreux !
  • cinemaction_pauvreté

Librairie du cinéma du Panthéon

Cinémaction : regards de cinéastes sur la pauvreté

Mercredi 07 mai 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Andrea Grunert et Raymond Delambre s’entretiendront sur la thématique de la pauvreté au cinéma, autour du dernier numéro de la revue trimestrielle Cinémaction, coordonné par Andrea Grunert : De la pauvreté (Éditions Charles Corlet).
Alors que l’on peut découvrir le film Les Trois sœurs du Yunnan de Wang Bing sur l’écran du cinéma du Panthéon http://www.whynotproductions.fr/pantheon, Andrea Grunert et Raymond Delambre s’entretiendront plus particulièrement sur le cinéaste chinois. Comment Wang Bing déplaça Joris Ivens de son piédestal constitue un chapitre du volume De la pauvreté, suivi par un entretien, tous deux écrits et menés par le spécialiste wangbingien Raymond Delambre.
Plus généralement, les auteurs diront l’importance du discours et le positionnement du cinéma sur la pauvreté à notre époque secouée par des transformations sociales et économiques profondes et marquée par une précarité croissante. Que révèle la représentation des pauvres d’une société ou d’une époque ? Quel rôle leur attribue-t-on ? Le cinéma des dernières années est-il marqué par un « retour du social » ?

Andrea Grunert
est docteure en études cinématographiques et enseigne à l’Université Protestante des Sciences Appliquées de Bochum en Allemagne. Elle a soutenu sa thèse de doctorat sur les films de Clint Eastwood à l’Université de Paris X. Ses domaines de recherche sont le cinéma américain, britannique et irlandais. Elle poursuit actuellement ses travaux sur le réalisateur anglais Alan Clarke et la représentation filmique de la minorité des Irish Travellers. Elle est la coordinatrice de Le corps film (2006) et de L’écran des frontières (2010), parus dans la collection CinémAction aux Éditions Corlet.
Raymond Delambre est conservateur en chef, diplômé de sciences politiques, enseignant en sciences de l’information, ancien chef de la Mission action régionale au ministère de la Culture. Dramaturge (lauréat de Fondation franco-japonaise Sasakawa), auteur de nombreuses études sur les arts visuels et membre de comités scientifiques. Collaborateur de CinémAction, Monde chinois, Nouvelle Asie (géopolitique) il est l’auteur de Ombres électriques : les cinémas chinois (avec des chapitres et entretiens sur & avec Wang Bing), Le cinéma sur les cimaises (cinéma plasticien) édités par Cerf-Corlet.
  • attal_mer

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jérôme Attal : Presque la mer, sûrement le Salon

Mardi 06 mai 2014 à 19h30

Lecture et Signature

Jérôme Attal célèbre la sortie Presque la mer, son nouveau roman paru chez Hugo & Cie, par une soirée de lancement au Salon.
Il y insufflera certainement son brin d'ironie burlesque et son sens de la fantaisie qui brille à nouveau dans ce récit mettant en scène une histoire d'amour entre un jeune médecin tout frais diplômé et une jeune fille d'un petit village qui rêve de devenir chanteuse à succès : les habitants de "Patelin" font croire au jeune médecin qu'il y a la mer au village, pour qu'il vienne s'y installer. La jeune fille, elle, rentre de la Capitale, après avoir échoué à un casting d'un télé-crochet.
Avec cette romance sur fond d'imposture balnéaire Jérôme Attal, auteur de sept romans parus chez Stéphane Millon (Pagaille monstre, Folie furieuse, L'Histoire de France racontée aux extra-terrestres...), propose une nouvelle facétie.
Egalement scénariste, auteur-compositeur et parolier (notamment pour Vanessa Paradis ou Johnny Halliday), il proposera un oment de lecture et de dédicace privilégié accompagné d'un cocktail, le mardi 06 mai à compter de 19h30.




  • Café littéraire avec Faïza Guène et Fabienne Kanor

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Café littéraire avec Faïza Guène et Fabienne Kanor

Mardi 06 mai 2014 de 16h30 à 18h30

Café littéraire

Les deux auteures sont sélectionnées dans le cadre du prix de la Porte Dorée. Initié en 2009, ce prix récompense un roman ou un récit écrit en français traitant du thème de l’exil, et est doté de 4 000 euros par l'association de soutien au Musée de l'histoire de l'immigration.
Dans Un Homme ça ne pleure pas (Fayard), Faïza Guène, voix atypique de la littérature française contemporaine, évoque le destin de Mourad, jeune niçois éprouvant des difficultés à s’émanciper, en butte à son héritage familial.
La romancière Fabienne Kanor, avec Faire l’aventure (JC Lattès), suit le destin de Biram, jeune sénégalais habité par des rêves d’émigration et de réussite vers l’Europe.
Cette rencontre avec les deux écrivains sera animée par des lycéens et étudiants membres du jury (des établissements Elisa-Lemonnier, Paris XII, Jean Zay, Aulnay-sous-Bois, Université Paris XIII) et par Elisabeth Lesne, responsable d'édition et du prix littéraire de la Porte Dorée.
Rendez-vous à l'auditorium Philippe Dewitte.
  • ChamansCouv

Le Salon by Thé des Ecrivains

Trois Chamans dans un Salon

Mercredi 30 avril 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Le Salon propose une exploration de l’univers fascinant du chamanisme pour accompagner la sortie nationale du livre Trois Chamans d’Aurore Laurent et Adrien Viel chez Naïve.
A travers des photographies et des textes, ce livre revient les instants qu’ont partagés les auteurs, documentaristes et photographes, avec des chamans du Népal, où la culture chamanique est très vive dans les campagnes, en balancement continu entre rusticité et surnaturel. En témoignant avec nous de leurs expériences au contact des conditions de vie, des rituels, cérémonies et croyances de trois groupes ethniques népalais distincts, Aurore Laurent et Adrien Viel nous invitent à une redécouverte des ces âmes explorant le monde des ancêtres et des esprits pour soulager les peines des vivants.

Des prémices de leur voyage à l’élaboration du documentaire qu’ils sont en train de finaliser, ils évoqueront leur parcours d’ouverture, de curiosité et de partage. Une exposition qui rassemble quelques-uns des superbes clichés à découvrir dans le livre pourra être visible au Salon.
La rencontre sera animée par Georges-Emmanuel Morali, président-fondateur du Thé des écrivains.

Trois Chamans
, Aurore Laurent et Adrien Viel, Naïve, 156 pages, 20€.

Evènement ouvert à tous
  • WilsonCineRicain

Librairie du cinéma du Panthéon

Cent ans de cinéma américain au Panthéon

Mardi 29 avril 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Cinéaste, scénariste et historien du cinéma, Michael-Henry Wilson profite de son passage en France pour présenter son nouvel ouvrage à la Librairie du Cinéma du Panthéon : A la Porte du Paradis, Cent ans de cinéma américain, cinquante-huit cinéastes (Armand Colin).
Dans cette somme référence, Wilson explore les fondements de l’imaginaire hollywoodien porté par ses grands cinéastes : entre mythe d’un éden perdu pour les anciens et mystique du désenchantement pour les modernes…
De D.W. Griffith à David Lynch, de F.W. Murnau à Terrence Malick, l’auteur nous propose de revisiter un Hollywood partagé entre enfer et paradis, dans une prodigieuse effervescence esthétique et narrative.

Collaborant depuis de longues années à la revue Positif. Michael-Henry Wilson est l’auteur de nombreux ouvrages de référence, dont Scorsese par Scorsese, Eastwood par Eastwood… ainsi que de longs métrages documentaires comme Clint Eastwood, le franc-tireur (2007) ou Reconciliation : Mandela’s Miracle (2010).
Dans le cadre exceptionnel de sa venue à Paris, la Librairie du Cinéma du Panthéon est heureuse de proposer ce rendez-vous d’échange assorti d’une séance de dédicaces.

Evènement ouvert à tous
  • Vila-MatasCouv

Le Salon by Thé des Ecrivains

Enrique Vila-Matas : rencontre-signature exceptionnelle

Lundi 28 avril 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Le Salon, by Thé des écrivains, est heureux et fier d’accueillir Enrique Vila-Matas pour son unique signature en France à l’occasion de la publication de son nouveau roman, Impressions de Kassel (Christian Bourgois).
L’immense écrivain espagnol, Prix Medicis étranger en 2003 pour Le Mal de Montano, viendra présenter et dédicacer son nouvel ouvrage, abordant avec son ironie et sa créativité coutumières l’univers de l’art contemporain… Ou quand un écrivain barcelonais se rend à la Documenta de Kassel, dans le but de réaliser une intervention inattendue au sein de cette foire mondiale d’art contemporain : se présenter chaque matin dans un restaurant chinois afin d’écrire en public.

Vila-Matas poursuit ici avec esprit son exploration des frontières de la fiction littéraire et de la question de la représentation contemporaine, offrant au passage un bel éloge de l’Art.
A évènement exceptionnel, ouverture exceptionnelle du Salon en ce lundi 28 avril, à 19h30, deux jours avant la sortie nationale du roman, et la veille de la décoration de son auteur au Ministère de la Culture. La rencontre sera animée par l'artiste Dominique Gonzalez-Foerster. Une large sélection d’œuvres d’Enrique Vila-Matas sera disponible à la Librairie. Toute son équipe vous y attend en nombre, et remercie chaleureusement les éditions Christian Bourgois.

les photos d'Enrique Vila-Matas sont de Marion Kalter - www.marionkalter.com
  • PetitionAffiche

Librairie du cinéma du Panthéon

Celia Levi au ciné-club du libraire

Samedi 26 avril 2014 à 11h00

Ateliers, lectures, projection et danse

La jeune auteure Célia Levi est l’invitée du cycle mensuel du ciné-club du libraire avec ce rendez-vous le 26 avril, à 11h00. Elle vient de publier Dix Yuans un kilo de concombres aux éditions Tristam, exploration de la Chine contemporaine et notamment de ses aspects brutaux et inégalitaires.
En contrepoint à son roman l’auteure présentera donc Pétition, la cour des plaignants de Zhao Ling (2009, Sélection officielle au Festival de Cannes).
Le cinéaste chinois y filme le quotidien du bureau des plaintes, près de la gare Sud de Pékin. Faute de pouvoir poursuivre les autorités locales, des milliers de Chinois viennent porter plainte auprès de la plus haute instance du pays, avec l'ultime espoir d'être entendus. Venus de tous les coins de Chine, ils « pétitionnent » au sens ancien du verbe : faire une réclamation en justice. Ils protestent contre des licenciements arbitraires, des confiscations de terres, des arrestations, des tabassages, des simulacres de procès…
Parmi eux, Juan et sa mère Qi, le paysan Zhang Weiye, la militante Granny Pan, l'avocat Wei Jun et M. Liu que le réalisateur a suivis pendant plusieurs années dans leur lutte digne face aux pressions des potentats locaux.

La projection sera suivie d’une rencontre-dédicace avec Célia Levi, à la librairie.

En partenariat avec le site eastasia.fr, cinéma et culture asiatiques

Dix Yuans le kilo de concombres, Celia Levi, Tristam, 251p, 19€50
Tarifs cinéma : 8.50 €, 6.50 €, cartes illimitées acceptées
  • MidiMinuit

Librairie du cinéma du Panthéon

Le retour de Midi-Minuit, revue culte

Jeudi 24 avril 2014 à 19h00

Rencontre et Signature

Ce n’est rien d’autre qu’un mythe que l’on ramènera à la vie à la Librairie du Cinéma du Panthéon en ce jeudi 24 avril : la revue Midi-Minuit Fantastique. La première revue européenne consacrée au cinéma de genre, dont la première issue date de mai 1962, fait l’objet d’une réédition intégrale augmentée, dirigée par Michel Caen (son co-fondateur) et Nicolas Stanzick.
Publication ovni des années soixante, ses vingt-quatre numéros animés d’un souffle à la fois libertaire, populaire et surréaliste, ont notamment accueilli les signatures d’Eugène Ionesco, Roland Topor, Félix Labisse, André Pieyre de Mandiargues, Vincent Price… Ils évoquent tour à tour la Hammer, le gothique italien, l’épouvante américaine, Dracula autres figures de la contre-culture...
Cinéma bis et d’auteur, underground, littérature et BD s’entremêlent dans un enthousiasmant maelström pop annonçant mai 1968 et la libération sexuelle.

Le volume 1 de l’intégrale, édité par Rouge Profond, regroupe les six premiers numéros de la revue. Au menu : Terence Fisher, les Vamps fantastiques, King Kong, Dracula et Zaroff. Enrichi de photos et textes inédits, il comporte aussi le DVD La Télévision des midi-minuistes – plus de trois heures d’archives audiovisuelles d’époque. Manière de fêter comme il se doit la renaissance d’une revue devenue littéralement mythique. Un rendez-vous déjà culte, à ne pas rater.

Midi-Minuit Fantastique, Intégrale Volume 1
, dirigée par Michel Caen et Nicolas Stanzick, Rouge Profond, 672p, 58€.

Evènement ouvert à tous
  • Gabin

Librairie du cinéma du Panthéon

Célébration autour de Jean Gabin

Mardi 22 avril 2014 à 18h30

Rencontre et Dégustation

Jean-Jacques Jelot-Blanc vient présenter et dédicacer sa biographie de référence du monstre sacré du cinéma français, Jean Gabin inconnu, nouvellement parue chez Flammarion. Fruit d’un patient travail de recherches et d’interviews, l’auteur y évoque le riche parcours du comédien aux 90 rôles dont plus d’un sont désormais ancrés dans l’imagerie populaire française : La Grande illusion, Pépé le Moko, Quai des brumes

Lors de cette soirée hommage, Jean-Jacques Jelot-Blanc sera entouré d’un certain nombre d’amis et admirateurs de Gabin : Edward Meeks, son partenaire dans Le Clan des Siciliens, Noëlle Noblecourt (journaliste à Télé Dimanche, ex-speakerine), Michel Paje (chanteur vedette des années 60)…

C’est en leur compagnie que nous vous proposons d’évoquer, expressions « à la Audiard » à la clé, cette belle figure de cinéma, autour d’un verre de Beaujolais, nectar dont il raffolait.

Jean Gabin inconnu, biographie – Flammarion – 473 pages - 22,00 €

Evènement ouvert à tous
  • Guez-couverture

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jeremie Guez, jeune talent du polar au Salon, by Thé des écrivains

Mercredi 16 avril 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Le Thé des écrivains accueille une étoile montante du polar français, Jérémie Guez. Le jeune et talentueux auteur (25 ans, prix du polar SNCF 2013) viendra y présenter et signer son 4ème roman, Le Dernier tigre rouge, paru le 03 avril aux éditions 10/18, dans la collection Grands Détectives. Cette collection dédiée aux romans policiers historiques propose dans cet opus une plongée dans le chaos de la guerre d’Indochine.

Après trois romans ancrés dans le Paris contemporain, Jérémie Guez développe avec la même fougue une intrigue prenant racines dans le conflit indochinois aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale…
Encore meurtri par la mort de sa femme enceinte et par son expérience de résistant, Charles Bareuil ne peut pas reconstruire sa vie en France. Il cherche le combat pour oublier sa lâcheté et son manque d'engagement des premières heures, et s'engage donc pour la Guerre d'Indochine au sein du 3ème Régiment Etranger de la Légion. Mais cette guerre absurde va rapidement devenir une guerre personnelle pour Charles, lorsqu'il décide de mener son enquête sur un mystérieux tireur d'élite officiant derrière les lignes ennemies... qu'il soupçonne d'être un ancien camarade passé du côté Viet Minh.

Dans son dernier opus, Jérémie Guez nous apporte une nouvelle illustration de sa maestria à nouer des récits immergés dans des atmosphères originales. Rendez-vous pour une belle rencontre au Salon, le mercredi 16 avril prochain, à partir de 19h30. Toutes les œuvres de l’auteur seront disponibles à la Librairie.

Evènement ouvert à tous
  • Festival-conversations

Conversations autour d’un thé

Du Lundi 14 avril 2014 à 10h00, au Dimanche 20 avril 2014 à 23h00

Rencontre et Dégustation

Le Thé des écrivains est fier de s’associer à la deuxième édition du festival des conversations, évènement national se déroulant du 14 au 20 avril. De nombreuses manifestations sont prévues au programme afin de mettre à l’honneur l’art de l’échange, le goût de l’autre, en des temps où vitesse et individualisme ont tendance à biaiser ce plaisir, voire ce besoin humain fondamental : converser.

Et quoi de plus propice au partage des mots qu’une tasse de thé, porte ouverte vers un univers d’évasion et d’intimité ? Pendant toute la semaine, du 14 au 20 avril 2014, oublions un moment les réseaux sociaux et rencontrons-nous le temps d’une conversation en bord de Seine, rive gauche. Ouvertes à tous, des séances d’1h00 de conversation seront ainsi proposées dans les « Zzz », containers maritimes revisités, et ces échanges se multiplieront tout le long des berges en ces heures de douceur printanière. Les bavards des Zzz pourront se réhydrater ou trouver une nouvelle inspiration en sirotant un thé de la sélection exclusive du Thé des écrivains.

Son président et fondateur Georges-Emmanuel Morali interviendra lors de la journée phare des festivités au Mona Bismarck American Center for Art & Culture (75016 Paris), le mercredi 16 avril, dans un échange ayant pour thème « les conversations pluri-culturelles », en compagnie de Nelson Montfort (Journaliste Sportif Multilingues France TV), Eddie Mc Donnell (Directeur du Mona Bismarck), Pascal Dibie (ethnologue, auteur de Ethnologie de la Porte, Editions Métailié), Mondher Abdennadher (Président de l’association Toléde), Tatiana Salomon (Fondatrice des Humains Associés) et Guillaume Villemot (Fondateur du Festival des Conversations). Début de la discussion à 17h00, ouverte au public, inscription auprès de i.mansouri@agence-etvous.fr.

Où trouver les "Zzz" ? Au Port de Solferino (M° Assemblée Nationale, l.12) ou au Port des Invalides (M° Invalides, l.8 et 13)

Retrouvez toutes les informations sur le blog du festival ainsi que sur sa page Facebook.
  • Affiche_bd

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Rencontres et dédicaces à la Librairie du Palais de la Porte Dorée

Dimanche 13 avril 2014 de 15h00 à 19h00

Rencontre et Signature

Le 13 avril prochain, de 15h00 à 19h00, le Musée de l’histoire de l’immigration organise une après-midi exceptionnelle pour ses abonnés facebook dans le cadre de l’exposition Albums, des histoires dessinées entre ici et ailleurs – bande dessinée et immigration, 1913 - 2013 : visites gratuites et évènements divers.

A cette occasion, la Librairie du Palais de la Porte Dorée propose une séance de dédicaces, ouvertes à tous, à partir de 15h.
De nombreux auteurs représentés dans l’exposition seront mis à l'honneur. Les visiteurs pourront y retrouver notamment :

- Alessandro Tota (Terre d’accueil, Sarabande, 2010)
- Farid Boudjellal (Petit Polio, Mémé d'Arménie, le Cousin Harki, Futuropolis)
- Damien Roudeau (Villiers Rebelle, la boîte à bulles).
- Cédric Liano sera aussi présent pour le lancement en avant-première de son ouvrage Amazigh à paraître aux éditions Steinkis.

Rendez-vous sur les pages facebook de la librairie et du Musée
Les inscriptions pour l’évènement du musée doivent s’effectuer sur la page dédiée en cliquant ici.

Et avec le retour des beaux jours, prolongez le plaisir de la séance en profitant d’un nouveau spot parisien irrésistible : la vaste et élégante terrasse de la cafétéria du Palais de la Porte Dorée.
  • revuebooks

Le Salon by Thé des Ecrivains

Quel avenir pour la presse ? Avec la revue Books

Jeudi 03 avril 2014 à 19h30

Débat

Le dernier numéro de la revue pose clairement la question : "Peut-on échapper au web ?"
L'occasion d'aborder la réflexion sur internet et l’avenir de la presse avec le directeur et fondateur de Books, le journaliste et essayiste Olivier Postel-Vinay.
"Nous fêtons cette année les vingt-cinq ans du Web (et les dix ans de Facebook) et nous nous étonnons de l’incroyable rapidité de l’évolution d’Internet au cours de ce quart de siècle. Mais vingt-cinq ans, c’est aussi le temps d’une génération" souligne-t-il dans son dernier édito : Quel est l'avenir de cette "génération web" ? Quels bouleversements dans notre relation à la pensée, à l'écrit ? Eléments de réponse le vendredi 04 avril au Salon, autour d'un thé de notre sélection exclusive, le thé 2000 ans d'écriture, à découvrir ici.
La rencontre sera animée par la journaliste Nadine Vasseur.
  • Extorsion

Le Salon by Thé des Ecrivains

1er avril : James Ellroy en signature au Salon, by Thé des écrivains

Mardi 01 avril 2014 à 19h30

Rencontre et Signature

Son dernier opus, Extorsion, paraît le 26 mars chez Payot et Rivages. Pour sa première signature en France, le maître du roman noir américain s’installera au Salon, by Thé des écrivains, le 1er avril prochain. Cette visite française s’inscrit dans le cadre de sa venue au festival Quais du polar de Lyon (du 4 au 6 avril), dont il est l’invité d’honneur.
Ce lieu culturel atypique du Marais, librairie exigeante et salon de thé gourmet situé à deux pas de la place des Vosges, offrira à James Ellroy un espace privilégié pour rencontrer ses lecteurs. Il y dédicacera Extorsion, les confessions de Freddy Otash, nouvelle plongée dans les dessous peu reluisants d’Hollywood. Les lecteurs d’Ellroy sont déjà familiers avec Otash, fournisseur de ragots au Confidential, qu’ils ont croisé dans la trilogie Underworld USA. Ex-policier reconverti dans la surveillance, l'extorsion et le chantage, on le retrouve ici au purgatoire, où lui est proposé un pacte : une possible rédemption en échange de ses confessions. Pour les rédiger, il fait appel à un certain James Ellroy… De cette collaboration diabolique, l’auteur a tiré un récit dans la veine acide et énergique qu’on lui connaît. Ce récit est accompagné, en avant-première, de deux chapitres tirés de son prochain roman, Perfidia.
A l’occasion de cet évènement, l’ensemble de l’œuvre de James Ellroy sera disponible au Salon. La séancede signature sera préédée d'un échange avec la journaliste Marguerite Baux (Grazia). Toute l'équipe du Salon vous y attend en nombre, et remercie chaleureusement les éditions Payot et Rivages ainsi que les organisateurs de Quais du polar.
Rendez-vous le mardi 1er avril à partir de 19h30
  • Musee Immigration

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Inauguration de la nouvelle galerie des dons

Mardi 01 avril 2014 à 10h00

Lancement

Le mardi 1er avril 2014, la nouvelle Galerie des dons du Musée de l'histoire de l'immigration ouvrira ses portes au public.
Cet espace accueillera de nouveaux parcours de vie qui s’inscrivent dans l’histoire de l’immigration en France.
Les parcours de vie sont présentés dans une scénographie entièrement repensée au travers des objets et témoignages de migrants qui viendront enrichir la collection ethnographique du Musée de l'histoire de l'immigration.
En contreproint à ces nouvelles collections, une large sélections de livres est disponible à la Librairie du Paais de la Porte Dorée
  • gitai

Librairie du cinéma du Panthéon

Amos Gitai était au cinéclub du libraire

Samedi 22 mars 2014 à 11h00

Ateliers, lectures, projection et danse

Le Cinéma du Panthéon a accueilli une rencontre évènement le 22 mars dernier. Invité du rendez-vous mensuel « Le Ciné-Club du Libraire », Amos Gitai y a présenté le film de son choix : Allemagne année zéro de Roberto Rossellini, faisant part de son admiration pour le regard d’historien et de critique social de son homologue italien. Lors de la discussion, il a souligné avoir été très impressionné par la finesse de la réflexion sur l’Histoire ainsi que par la qualité de la mise en scène de cette œuvre qui fait office de référence dans son parcours de cinéaste.
Les cinéphiles ont pu apprécier la justesse du regard et la perspicacité critique de Gitai qui, dans son allocution, a fait part de ses réflexions sur l’art cinématographique, notamment sur l’intérêt des trilogies cinématographiques qui permettent à un réalisateur de prendre un vrai recul et de trouver une bonne perspective pour son propos. Le plan-séquence, forme qu’il apprécie particulièrement, permet de la même manière à un réalisateur de trouver une durée, un temps pour qu’une atmosphère s’installe, que des contradictions et des nuances s’expriment… Son prochain film, Ana Arabia (sortie prévue juin 2014) d'ailleurs est composé d’un unique plan séquence de 81mn. La présentation a été suivie d’une séance de dédicace du livre-catalogue de l’exposition consacrée au cinéaste à la Cinémathèque Française, Amos Gitai, Architecte de la mémoire (Gallimard – La Cinémathèque Française, 2014).
La Librairie du Cinéma du Panthéon propose par ailleurs l’ensemble des films et des textes du cinéaste : trois coffrets DVD produits par Arte, Architecture en conversations avec Amos Gitai édité par Epicentre. Gallimard a publié Mont Carmel, Efratia Gitai Correspondance 1929-1994 et Amos Gitai Genèse. Des livres sont également consacrés au réalisateur, dont Exils et territoires : Le Cinéma d'Amos Gitai de Serge Toubiana, coédité par Arte et les Cahiers du Cinéma.
Le prochain Ciné Club du Libraire aura lieu le samedi 26 avril, il accueillera Celia Levi, auteure de Dix yuans un kilo de concombre, sensible portrait de la Chine contemporaine paru chez Tristram. Elle y présentera à l’occasion un film chinois : plus d’informations dans les semaines à venir et tous nos autres rendez-vous à découvrir sur la page facebook.
  • Douglas Kennedy

Le Salon by Thé des Ecrivains

Douglas Kennedy, un brunch au Salon

Dimanche 16 mars 2014 à 11h00

Café littéraire

Dimanche 16 mars en fin de matinée, Douglas Kennedy a rendu visite au Salon pour  présenter  et  dédicacer  son  nouveau  recueil  de  nouvelles,  Murmurer  àl’oreille des femmes (Belfond), dans une ambiance brunch. L'occasion de dédicacer son ouvrage et d'échanger avec ses nombreux lecteurs et ses fidèles lectrices...
Ceux qui n’ont pu assister à cet échange convivial peuvent néanmoins retrouver les saveurs des Lettres américaines dans le Thé des écrivains américains élaboré par nos soins.
  • Untitled

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Café littéraire avec Shumona Sinha et Carole Zalberg

Samedi 25 janvier 2014 à 16h30

Café littéraire

Le Café littéraire invite les écrivains en lice pour le Prix littéraire de la Porte Dorée, qui récompense un roman ou un recueil de nouvelles ayant pour thème l'exil.

Troisième café littéraire de la saison avec :

Shumona Sinha pour Calcutta, L'Olivier, et Carole Zalberg pour Feu pour feu, Actes Sud.

C'est dans son Bengale natal que l'auteure D'assomons les pauvres situe son nouveau roman Calcutta.
Revenue en Inde pour assister à la crémation de son père, Trisha retrouve les sensations de son enfance et les violences politiques de son pays.
Dans Feu pour feu, un père raconte à sa fille l'âpre récit de ses origines et de son voyage jusqu'au Continent Blanc. Leurs voix se mêlent, un abîme les sépare, le feu continue ses ravages.

Rencontre animée par Elisabeth Lesne.
  • Musée Immigration
  • Untitled

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Rencontre avec Valentine Goby et Philippe de Kemmeter

Mercredi 11 décembre 2013 à 15h30

Rencontre et Signature


La Librairie du Palais de la Porte Dorée, la médiathèque Abdelmalek Sayad et les éditions Autrement vous invitent à une rencontre avec Valentine Goby et Philippe de Kemmeter autour de la collection "Français d'ailleurs".


L'édition jeunesse "Français d’ailleurs" est une collection de docu-fictions sur l’histoire de l’immigration en France, pour les enfants de 9 à 13 ans, éditée par Autrement en collaboration avec le Musée de l’histoire de l’immigration.
Chaque titre aborde une période précise de l’histoire de France vue à travers l’histoire d’un enfant et de sa famille. Une histoire peuplée de souvenirs et d’anecdotes (le pays d’origine, le voyage, la France qu’ils découvrent), mais également marquée par les grands événements historiques de l’époque. Des ouvrages richement illustrés et complétés par un cahier documentaire sur la période afin d’approfondir ses connaissances sur le sujet. 

Dernière parution : Les deux vies de Ning. De la Chine à Paris-Belleville, Valentine Goby, Philippe de Kemmeter, septembre 2013. 

Cette rencontre aura lieu à la médiathèque Abdelmalek Sayad.
Entrée libre
  • Musée Immigration
  • Untitled
  • Untitled

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Café littéraire Cloé Korman et Julien Delmaire

Samedi 30 novembre 2013 à 16h30

Café littéraire

Le Café littéraire invite les écrivains en lice pour le Prix littéraire de la Porte Dorée, qui récompense un roman ou un recueil de nouvelles ayant pour thème l'exil.

Second café littéraire de la saison avec :

  • Julien Delmaire, pour Georgia, Grasset
  • Cloé Korman, pour Les Saisons de Louveplaine, Seuil

Dans sa langue somptueuse de poète slameur, Julien Delmaire chante la rencontre fulgurante de Georgia, jeune toxico échouée sur les trottoirs de Paris, et de Venance, étudiant sénégalais devenu prolétaire sans-papiers.

Avec Cloé Korman, la vie turbulente d'une cité de la région parisienne devient récit épique, à la fois violent, mélancolique et optimiste.

Rencontre présentée par Elisabeth Lesne.
  • Musée de l'histoire de l'immigration
  • Fleurs en cuisine de Géraldine Olivo

Le Salon by Thé des Ecrivains

Venez découvrir "Fleurs en cuisine" de Géraldine Olivo et de Myriam Gauthier-Moreau

Samedi 23 novembre 2013 à 15h00

Rencontre et Dégustation

Venez à la rencontre de Géraldine Olivo et de Myriam Gauthier-Moreau pour leur livre "Fleurs en cuisine" aux édition Alternatives

Qui n’a jamais cueilli une branche de lilas au détour d’un chemin ou déposé un sachet de lavande dans son linge ? Si l’on connaît les fleurs pour leurs qualités décoratives et odorantes, bien peu s’aventurent à les ajouter dans leur assiette. Et pourtant, nul besoin de vivre à la campagne ou d’être un botaniste émérite pour cuisiner les fleurs ! La preuve avec ces quarante recettes à base de fleurs fraîches facilement identifiables par tous, de fleurs séchées en infusions, sous forme d’hydrolats et d’huiles essentielles, disponibles toute l’année en magasin bio. Au menu : truffes de chèvre frais au miel de pissenlit, carpaccio de betteraves et sauce au géranium, gâteau tatin aux abricots et fleurs de sureau, citronnade à la reine des prés... De l’entrée au dessert, il est finalement très simple d’inviter les fleurs à sa table ! Un chapitre consacré aux produits de base propose également de réaliser soi-même des sucres et sels parfumés, des vinaigres, des sirops, et même des hydrolats, pour parfumer sa cuisine à l’instant, au gré de ses envies.

Et en prime dégustation de fleurs !
  • Untitled

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Salon du livre de sciences humaines

Du Vendredi 22 novembre 2013 à 17h00, au Dimanche 24 novembre 2013 à 20h00

Salon


Salon organisé par la fondation maison des sciences de l'homme.

La librairie du palais de la porte dorée représentera un dizaine d'éditeurs : les puf, eres, la documentation française, lux, la découverte, odile jacob, le seuil, le felin, armand colin.

Avec une centaine d’éditeurs et de nombreuses personnalités scientifiques de premier plan :
Nancy Fraser, Dominique Méda, Florence Weber, Michel Agier, Ali Benmakhlouf, Patrick Boucheron, René Frydman, Bernard Lahire, Gérard Noiriel, Alain Touraine, Michel Wieviorka

Tout le programme ici

« Tout dans le présent ne s’explique pas par le présent. Il devrait être évident pour tous que les sciences de l’homme et de la société ont une importance sociale particulière. » (Maurice Godelier)

En réponse au déclin régulièrement annoncé des sciences humaines, face aux difficultés croissantes de la diffusion de l’édition scientifique, ce Rendez-vous engage une série de défis :

- montrer la diversité, la richesse, la pertinence de l’édition en sciences humaines

- aller au devant d’un public élargi et lui permettre de mieux appréhender les événements qui font l’actualité : la crise urbaine, la bioéthique, les droits de l’Homme...

- apporter la démonstration que les sciences humaines, loin d’être l’affaire des seuls universitaires, s’inscrivent au cœur de la Cité dont elles anticipent, éclairent, nourrissent et orientent les grands débats contemporains : histoire et mémoire, violence et société, identité et religion, nature et culture...
  • Untitled

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Nocturne spéciale Enki Bilal

Mardi 19 novembre 2013 de 18h30 à 20h30

Lancement

À l'occasion de la sortie de l'édition de luxe de son album "Partie de Chasse" et de la sortie du Hors série Arts Magazine spécial Enki Bilal conçu par Vincent Bernière, co-commissaire de l'exposition, Enki sera présent au Musée pour dédicacer ses ouvrages.
Offre spéciale pour la visite de l'exposition Albums : une place offerte pour une place achetée!

Partenariat avec le Musée de l'histoire de l'immigration, les éditions Casterman, la revue Arts Magazine et la librairie du Palais de la Porte Dorée.

Partie de Chasse
Enki Bilal / Pierre Christin
Edition 30e anniversaire, Casterman, 39 euros.
Une édition spéciale d’un des ouvrages majeurs de Bilal, qui célèbre les 30 ans de sa première publication.

1983. Dans la brume glacée des forêts soviétiques, s’organise une singulière “partie de chasse”. Un jeune traducteur français y est convié par son mentor, Evguéni Golozov, interprète et homme de confiance du mystérieux Vassili Alexandrovitch Tchevtchenko. Ce stratège silencieux du pouvoir communiste, apparaît au fur et à mesure de l’intrigue comme le maître d’orchestre machiavé- lique des exactions sanglantes de dirigeants décadents. Quand la petite histoire se fond dans la grande, le lecteur redécouvre les sombres événements qui ont marqués la période du bloc de l’Est. À travers ce titre, Bilal signait avec Christin, l’une des oeuvres majeures de la bande dessinée moderne.


Hors serie Arts Magazine
Enki Bilal un artiste au sommet

Hors série d'octobre 2013, 8,90 euros.

Le premier hors série de la presse magazine française consacré à un auteur de bande dessinée contemporaine.

Vincent Bernière, co-commissaire de l’exposition Albums s’est entouré de Romain Brethes, Benjamin Roure, Jean-Marc Thévenet, Christophe Ono-dit-Biot -récemment couronné par le grand prix du roman de l’Académie française et auteur d’un livre de conversations avec Bilal, Ciels d’orage, chez Flammarion-, Benoît Peeters et Vincent Marie -autre commissaire de l’exposition Albums- pour concevoir 144 pages d’interviews, d’analyses, d’hommages à Enki Bilal à l’iconographie impeccable. Un numéro plein de bonus : reprises de bandes dessinées rares comme Crux Universalis Eternity-Road (sept pages publiées à l’origine dans le numéro 6 de Métal hurlant, en mars 1976), extrait de son prochain album.

  • Musée de l'histoire de l'immigration
  • Editions Casterman
  • Arts Magazine
  • Au pays des fruits Kiki

Le Salon by Thé des Ecrivains

Lancement du livre "Aux pays des fruits Kiki"

Jeudi 07 novembre 2013 à 17h15

Lancement

Au pays des fruits Kiki

Dans ce beau pays, il y a toutes sortes de fruits : Des gros, des petits, des fragiles, des nouveaux ou encore, des un peu abîmés…
Hélas, certains subissent des moqueries de la part des beaux fruits du Panier. Et dans ce panier, tous aimeraient bien y grimper. Kakaouette, Kikille, Kouette, Kuku et Koko, vont nous apprendre que l’on ne réussit jamais si bien les choses que lorsqu’on les réalise ensemble et que ce qui compte vraiment, c’est de savoir s’entraider. Dès lors, aucune différence ne subsiste et nos amis se sentiront alors prêts à partir vers de belles aventures !
  • Yasu Kakegawa

Le Salon by Thé des Ecrivains

CÉRÉMONIE DU THÉ MATCHA « Le matcha d’Uji »

Samedi 02 novembre 2013 à 16h00

Rencontre et Dégustation

LE SAMEDI 2 NOVEMBRE À 16H
au Salon by Thé des Écrivains
CÉRÉMONIE DU THÉ MATCHA : « LE MATCHA D’UJI »
avec le maître Thé Yasu Kakegawa

ATELIER DECOUVERTE POUR 25 PERSONNES
RESERVATION OBLIGATOIRE

Places limitées : Prix - 26€

En hommage au grand maître de thé du 16e siècle qui a fait connaître le matcha à travers l'art du Chanoyu (cérémonie japonaise du thé), nous avons décidé de nommer l’entremets « Rikyu ».
Aujourd’hui  de nombreux chefs et  pâtissiers développent des entremets au chocolat par exemple, en mettant en avant un cru d’exception d’un pays particulier comme le Venezuela, voire un nom de village comme Chuao ou Porcelana.
Pourquoi ce phénomène? On sait que la qualité de ce cru est déterminante  pour la réussite de l’entremets. En constatant un manque de recherche en ce qui concerne la pâtisserie avec du matcha, Georges Emmanuel Morali, propriétaire du Salon by Thé des Écrivains et fin connaisseur gastronome a fait appel à Yasu Kakegawa, expert en thé qui travaille avec les producteurs les plus prestigieux du Japon pour trouver et proposer un grand cru de matcha. L'entremets sera proposé par un chef patissier japonais installé à Paris depuis de nombreuses années.

INTERVENANTS
Yasu Kakegawa est à né à Tokyo, il est un expert reconnu en thés du Japon.  En privilégiant le contact direct avec les plantations et les producteurs, il sélectionne des thés rares et précieux. 
Il organise régulièrement des ateliers pour faire connaître l’art de la dégustation des thés japonais. yasukakegawa.com
Frédéric Chiba, d’origine japonaise, chef-propriétaire de la pâtisserie Angélique, rue Vignon à Paris depuis 1980.

PROGRAMME
Un exposé de l’expert de thé sur l’histoire, la culture de cette boisson "Le Matcha d'Uji" suivi d’une dégustation : un thé d’exception et une pâtisserie au matcha préparée spécialement pour cet événement.
Rikyu : biscuit roulé à la crème au matcha authentique d’Uji (matcha produit uniquement avec du thé de la première récolte de printemps).

ROMANS à découvrir
Yasushi Inoue, Le maître de Thé - Livre de Poche
Kenichi Yamamoto, Le secret du maître de Thé - Mercure de France
Kakuzô Okakura , le Livre du thé - Picquier poche

FILM à voir
Demande à Rikyu (le prix de la meilleure contribution artistique au Festival des Films de Montréal 2013) prochainement sur l’écran.

AVEC NOS REMERCIEMENTS - SAVOUREUSE DEGUSTATION
R.S.V.P. OBLIGATOIRE
Places limitées
showroom@thedesecrivains.com
kakegawa.yasuharu@orange.fr
TEL Salon  :  01 40 29 46 25
  • Diallo

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Comment parler de racisme aux enfants

Mercredi 09 octobre 2013 à 18h00

Débat

Le Thé des Écrivains et les éditions Le Baron Perché vous invitent à rencontrer ROKHAYA DIALLO pour son livre Comment parler de racisme aux enfants
le mercredi 9 octobre à 18h à l'auditorium du Palais de la Porte Dorée (293, avenue Daumesnil, 75012 Paris)

entrée libre

Parler du racisme aux enfants, c'est rappeler de douloureux moments de l'histoire comme l'esclavage, l'antisémitisme ou l'apartheid, mais c'est aussi donner des clés de compréhension pour bien vivre ensemble aujourd'hui. Pour en finir avec le racisme, nous devons comprendre que la plupart de nos connaissances sont basées sur des préjugés.
Composé de 15 fiches illustrées, ce livre permettra de s'interroger sur nos propres perceptions de l'Autre.
Préface de Lilian Thuram.
  • Musée Immigration
  • Baron perché
  • Reverdy

Le Salon by Thé des Ecrivains

Thomas B. Reverdy

Mercredi 02 octobre 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions Flammarion vous invitent à rencontrer Thomas B. Reverdy à l'occasion de la publication de son roman Les Évaporés, le mercredi 2 octobre à 19h au Salon by Thé des Écrivains.
Discussion animée par Hubert Artus, journaliste (Lire, France Inter, L'Optimum, Clés)

Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce qu'il n'y a pas de crime, ni la famille parce qu'elle est déshonorée. Partir sans donner d'explication, c'est précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on s'évaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? C'est ce qu'aimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze. Pour cette femme qu'il aime encore, il mènera l'enquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de San'ya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai. Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ? Les évaporés se lit à la fois comme un roman policier, une quête existentielle et un roman d'amour. D'une façon sensible et poétique, il nous parle du Japon contemporain, de Fukushima et des yakuzas, mais aussi du mystère que l'on est les uns pour les autres, du chagrin amoureux et de notre désir, parfois, de prendre la fuite.

Les
Évaporés, présent dans la première sélection du Goncourt 2013, est le cinquième roman de Thomas B. Reverdy qui a notamment publié La montée des eaux et L'envers du monde aux éditions du Seuil

"C'est un roman au charme mystérieux, où les images quasi documentaires butent sur l'indicible des destins humains, un roman entre chien et loup, rêve et réalité, où la poésie malgré tout finit par l'emporter". Télérama
  • Flammarion
  • Charcot

Librairie du cinéma du Panthéon

Rae Beth Gordon - De Charcot à Charlot

Vendredi 27 septembre 2013 à 18h45

Lecture et Signature

Le Thé des écrivains et les Presses Universitaires de Rennes vous proposent de rencontrer Rae Beth Gordon pour la parution de son livre De Charcot à Charlot. Mises en scène du corps pathologique le vendredi 27 septembre à 18h45 à La Librairie du Cinéma du Panthéon
Autour d’un verre : discussion, dédicaces et projections de films comiques des années 1900

Publié en anglais en 2001, ce livre est le premier à proposer une analogie entre le spectacle populaire et l’hystérie à l’hôpital dans le dernier tiers du XIXe siècle. Il met en lumière un rapport direct entre la gestuelle des hystériques et celle des artistes du café-concert et du cinéma burlesque. De nouveaux genres sont créés : le Chanteur Agité, le Comique Idiot ou encore la Chanteuse Épileptique (dont Mistinguett). Ce livre s’attache aussi à repérer et à analyser les réactions physiologiques des spectateurs, proposant ainsi une nouvelle théorie de la réception du spectacle par le public.

Rae Beth Gordon est professeur émérite de littérature française et de Cultural Studies à l’université du Connecticut. Elle a publié Ornament, Fantasy and Desire in 19th-century French Literature (Princeton, 1992), Why the French love Jerry Lewis: From Cabaret to Early Cinema (Stanford, 2001), Dances with Darwin, 1875-1910: Vernacular Modernity in France (Ashgate, 2009) et de très nombreux articles sur les croisements entre la médecine et le spectacle.


  • Le Luhern

Le Salon by Thé des Ecrivains

Claire Le Luhern - Prix Première Impression 2013

Mercredi 25 septembre 2013 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains, Le Mouv et les éditions La Tengo vous invitent au lancement du livre Protocole 118 de Claire Le Luhern, lauréate du Prix Première Impression 2013,
le mercredi 25 septembre à 19h au Salon by Thé des Écrivains
En présence de l'auteur, des éditeurs et des membres du jury dont Anne-Julie Bémont (responsables des éditions littéraires de Radio France), Olivier Cachin (journaliste) et de Bruno Clément-Petremann (lauréat 2012).

Claire Le Luhern a 30 ans et vit à Paris. Elle a signé avec Marcelino Truong l’adaptation BD de Prisonniers du ciel (chez Rivages/Casterman/Noir) tirée du livre de James Lee Burke. Protocole 118 est son premier roman.

Suite au meurtre sanglant d’une étudiante, Adrien Cipras est interné depuis trente-cinq ans dans un hôpital psychiatrique. Amnésique et violent, il purge sa peine sans aucun espoir de sortie, lorsqu’il est rattrapé par sa mémoire. Vingt-quatre heures après que le souvenir de la nuit du crime a refait surface, Cipras est retrouvé mort. Juliette, nouvelle recrue de la Criminelle, ignore que pour sa première enquête, elle va devoir affronter le passé. Le sien et celui des autres. Et si le monstre enfermé n’était pas celui que l’on croit ?
Inspiré d’un fait divers, ce roman noir nous entraîne sur les traces de personnages écorchés vifs, à travers un Paris réaliste, sombre et déroutant.


Protocole 118 a reçu le Prix Première Impression 2013, décerné par Le Mouv’ et les Éditions La Tengo.
  • Le Mouv
  • La Tengo
  • Visconti

Librairie du cinéma du Panthéon

Dominique Delouche et Laurence Schifano

Samedi 21 septembre 2013 à 17h30

Lecture et Signature

Les éditions Hermann, P.A.S. et le Thé des Écrivains ont le plaisir de vous convier à une rencontre-signature avec

Dominique Delouche et Laurence Schifano
à l'occasion de la parution du livre Visconti Le prince travesti

Samedi 21 septembre 2013 à 17h30 à La Librairie du Cinéma du Panthéon


« Après Fellini et Ophuls, pourquoi Visconti ? Parce que ce dernier, je ne l’ai jamais approché. Cela m’était interdit. Je m’explique. Romain d’adoption au temps de l’âge d’or du cinéma italien, assistant de Fellini, ce n’est qu’en cachette que je pouvais vénérer le cinéma de son inconciliable rival Luchino Visconti. Je l’ai compris le jour où, innocemment, encore ébloui par Senso que j’avais découvert la veille au cinéma, je m’en confiais à Federico. Celui-ci me fit comprendre qu’entre les deux il fallait choisir. Je restai donc auprès de Fellini, cinq années, et pour Visconti, je vécus une passion refoulée. Un demi siècle plus tard, ici, je me déclare, publiquement. » Dominique Delouche


Après avoir réalisé deux films cultes Vingt-Quatre heures de la vie d’une femme (1968) et L’Homme de désir (1971), Dominique Delouche s’est fait une réputation mondiale comme cinéaste de la danse (Chauviré, Balanchine, Robbins, Plissetskaïa). On le connaît aussi comme metteur en scène, décorateur d’opéra et enfin comme auteur : notamment un livre de souvenirs sur Fellini, Mes felliniennes années (P.A.S., 2007), que les éditions Hermann rééditent dans la collection « Vert Paradis », un ouvrage sur Max Ophuls et Danielle Darrieux, Max et Danielle (La Tour verte, 2009) et Gulietta Masina, la muse de Fellini, co-écrit avec Zoé Valdès et Jean-Max Méjean (La Tour verte, 2013).

Laurence Schifano est professeur émérite en études cinématographiques de l' Université Paris Ouest Nanterre. Spécialiste du cinéma italien, elle est l'auteur de la biographie de référence sur Luchino Visconti : Luchino Visconti – Les feux de la passion (Plon-Perrin, 1987/Champs Flammarion 1989) qui a reçu le Grand Prix de l'Académie française pour la biographie; elle a consacré une étude critique au Guépard, (Nathan, 1991) et a publié récemment Visconti. Une vie exposée (Folio Gallimard, 2009).
  • Michaka 2

Le Salon by Thé des Ecrivains

Stéphane Michaka

Mardi 17 septembre 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des écrivains et les éditions Pocket ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec STEPHANE MICHAKA à l'occasion de la sortie en poche de son roman Ciseaux le mardi 17 septembre à 19h au Salon by Thé des écrivains

« J’ai sorti Raymond de la poubelle. Sa première phrase me démange depuis ce matin. J’ignore pourquoi. Elle n’avait l’air de rien. Ou plutôt, elle avait ce petit air de rien qui vous monte à la tête...»

À 15 ans, Raymond décide qu’il sera Hemingway ou rien. Et la nouvelle, avec sessilences têtus et ses fins en lame de rasoir, son genre de prédilection. Il a des envies d’ailleurs et la vie devant lui. Son ambition donne le tournis à Marianne, la petite serveuse de la boutique de donuts avec laquelle il se marie et vit un amour passionnel. Raymond n’a pas commencé à boire. Douglas, lui, vient d’obtenir le job de ses rêves : directeur littéraire d’un magazine prestigieux. Les nouvelles qu’il reçoit l’irritent comme un vilain psoriasis. Pour calmer ses démangeaisons, il coupe, réécrit, sculpte avec ses ciseaux. Quand il le rencontre, Ray peaufine son art dans l’alcool depuis près de dix ans et Marianne subvient aux besoins du ménage. Douglas va changer leur vie…

« Sous ses airs de comédie destroy et légère, Ciseaux montre tout l’arbitraire qui entre dans la notion de génie créateur », Emily Barnett, Les Inrockuptibles

Stéphane Michaka est l'auteur de La Fille de Carnegie (Rivages), qui lui a valu d'être salué par la critique comme « une des voix montantes du roman noir ». La Fille de Carnegie a été sélectionné pour de nombreux prix littéraires : Prix du Polar SNCF, Grand prix des lectrices de ELLE, Grand Prix du roman noir au festival de Beaune, Grand Prix de littérature policière, entre autres. Après Elvis sur Seine, Ciseaux est son troisième roman.
  • Pocket
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

éditions Daphnis & Chloé

Jeudi 12 septembre 2013 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains vous invite au lancement des éditions Daphnis et Chloé le jeudi 12 septembre à 19h au Salon by Thé des Écrivains, en présence des auteurs JEAN LE GALL et ADRIEN SARRAULT qui publient en cette rentrée les romans "New York sous l'occupation" et "Un Buisson d'Amarante".

Daphnis et Chloé
'Une littérature sur un monde qui change'
http://daphnisetchloe.fr/
Olivier Milliès-Lacroix et Eléonore de La Grandière se sont retrouvés autour de leur amour partagé de la littérature et leur envie commune de devenir acteurs de la création littéraire française. De ce désir naissent en Mai 2013 les éditions Daphnis et Chloé. Roman grec du IIe siècle attribué à Longus, opéra bouffe d’Offenbach, symphonie chorégraphique de Ravel, statue de Cortot exposée au Louvre, tableaux de François Gérard et de François Boucher, lune de Saturne, cave sur Mars : Daphnis et Chloé ont inspiré des siècles de création et de découverte. C'est cet esprit d'ouverture et de pluralisme que les Editions Daphnis et Chloé recherchent chez les auteurs qu'elles publient. Le catalogue des Éditions Daphnis et Chloé propose une littérature qui raconte le monde contemporain sans tabou, avec ses fractures et ses dysfonctionnements, à travers des personnages hauts en couleurs, rarement politiquement corrects, aux regards aiguisés et aux avis bien tranchés. En découvrant des auteurs de talent, les Editions Daphnis et Chloé espèrent contribuer au renouveau de la scène littéraire contemporaine française.
  • Frédéric Schiffter

Le Salon by Thé des Ecrivains

Frédéric Schiffter

Mercredi 28 août 2013 à 18h30

Lancement

Le Thé des Écrivains, Philosophie Magazine et les éditions Flammarion vous invitent à rencontrer le philosophe FRÉDÉRIC SCHIFFTER à l'occasion de la parution de son livre "Le Charme des Penseurs Tristes" le mercredi 28 août à 18h30 au Salon by Thé des Écrivains

Discussion animée par Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de PHILOSOPHIE MAGAZINE, suivie d'un cocktail.

Frédéric Schiffter, lauréat du Prix Décembre 2010 pour "Philosophie Sentimentale", est l’auteur d’une dizaine d’essais, dont, en 2012, "La Beauté", chez Autrement. Aux côtés de Clément Rosset et de Roland Jaccard, il appartient au cercle très prisé des stylistes philosophes.

"Le Charme des Penseurs Tristes", en librairies le 28 août

"la tristesse n’est pas une pensée, plutôt un vide qui appelle une mise en mots et en concepts plus inventive. Le charme de ce court livre, qui n’est pas triste, est de nous transmettre la jubilation de ces entreprises de démolition (...) La jouissance de la forme et la probité de la démarche : telles sont les dernières valeurs de ceux qui ne souscrivent plus à aucune. « L’honnêteté du penseur ne consiste pas à édifier les hommes mais à les démoraliser tant leur vice le plus funeste est de croire en eux-mêmes », écrit Schiffter"
(Philippe Garnier, Philosophie Magazine). Lire l'article complet
  • Philo Mag
  • Flammarion
  • Biette

Librairie du cinéma du Panthéon

Autour de Jean-Claude Biette

Samedi 27 juillet 2013 à 11h30

Ateliers, lectures, projection et danse

Le Thé des Écrivains, les éditions Capricci et le Cinéma du Panthéon vous donnent rendez-vous autour du travail de Jean-Claude Biette (1942-2003), à l'occasion de la sortie du livre de Pierre Léon, "Jean-Claude Biette. Le sens du paradoxe", le samedi 27 juillet.

*11h30 : projection du film de Jean-Claude Biette, "Loin de Manhattan" (1980) au Cinéma du Panthéon
. Avec Jean-Christophe Bouvet, Sonia Saviange, Howard Vernon, Laura Betti.
Pourquoi le peintre René Dimanche a-t-il connu une période d'improductivité longue de huit ans ? Diverses hypothèses sont émises: impuissance, présence féminine peut-être? À Christian, jeune critique d'art, de percer ce mystère.
Tarif unique : 6€. Cartes UGC illimitée et le pass acceptées

*13h : rencontre avec Pierre Léon,
Denis Morel, Haydée Caillot et Valérie Jeannet à la librairie du Cinéma du Panthéon.
Entrée libre, autour de boissons fraîches.

Cinéaste, critique (aux Cahiers du Cinéma puis à Trafic), Jean-Claude Biette a réalisé sept longs métrages, du "Théâtre des matières" (1977) à "Saltimbank" (2003). Dans ce livre à la fois érudit et enjoué, Pierre Léon suit, d’un film à l’autre, et pas forcément dans un ordre chronologique, une oeuvre sinueuse, toute de réalisme ironique, qui prit fin prématurément avec la mort du cinéaste en 2003, trois mois avant la sortie de "Saltimbank". L’oeuvre d’un cinéaste piéton et fugueur, d’un poète démocrate attaché à décrire un monde mystérieux, traversé de multiples secrets, grands ou petits, gardés par une armée de comploteurs, d’arpenteurs de labyrinthes où tout devient possible : les rêves comme les désastres.

  • Capricci
  • Cinéma du Panthéon
  • Pigeyre

Le Salon by Thé des Ecrivains

Laurence Pigeyre pour "Nihonjin"

Mardi 09 juillet 2013 à 19h00

Lancement et Vernissage

Le Thé des Écrivains a le plaisir de vous inviter au lancement du livre de Laurence Pigeyre, "Nihonjin", le mardi 9 juillet à 19h au Salon by Thé des Écrivains

Laurence Pigeyre a su s'envoler vers ces voyages photographiques pour nous offrir des portraits de vie. Il y a un caractère puissant, évident, mais adouci par les formes que prennent ces ombres et ces lumières en dessinant un paysage humain que l'on croit différent mais que la photographe, par son art du dialogue et de la complicité, nous rend si proche.
Quatre voyages au Japon pour vous offrir votre voyage, celui dans lequel vous vous perdrez, rêvant, dans les pages de son ouvrage.

Une partie du travail photographique de Laurence Pigeyre est visible sur http://unmundo.fr
  • Page

Le Salon by Thé des Ecrivains

Martin Page et Sandrine Bonini

Jeudi 04 juillet 2013 à 18h00

Pour les enfants

Le Thé des Écrivains invite l'auteur MARTIN PAGE et l'illustratrice SANDRINE BONINI à présenter et dédicacer le livre "Le Zoo des Légumes" (École des Loisirs, Coll. Neuf) le jeudi 4 juillet à 18H au Salon by Thé des Écrivains

Sara aime prêter attention aux plus fragiles. C’est pour cela qu’elle apprécie la compagnie et les histoires de sa grand-mère. Avec elle, dans son cabanon au fond du jardin, Sara apprend à respecter ce qui l’entoure, et à voir différemment.  Les légumes,  par  exemple.  A-t-on jamais pensé que le poireau est un ancien mammifère ? A-t-on jamais écouté le chant discret d’une aubergine ? Et si on les réunissait dans un parc pour leur rendre hommage ? Ce serait peut-être un exploit. Comme de regarder le monde avec les yeux de quelqu’un d’autre.

Martin Page a publié de nombreux romans pour adultes amateurs de légèreté intelligente dont "Comment je suis devenu stupide" en 2000 (traduit dans de nombreux pays), "La disparition de Paris et sa renaissance en Afrique" qui lui a valu le prix Ouest-France EtonnantsVoyageurs 2010, et plus récemment "L'apiculture selon Samuel Beckett". Il publie également depuis 2007 des livres pour enfants et adolescents, principalement à l'École des Loisirs ("Le garçon de toutes les couleurs", "Conversation avec un gâteau au chocolat", "Le club des inadaptés").

Sandrine Bonini a signé les textes et les illustrations des aventures de la scientifique en herbe Clarence Flûte (dont le troisième volet est sorti en mars 2012 aux éditions Autrement) ainsi que de "La plus belle robe", "La pêche à la ligne" et "Secret". Elle a également écrit "June et Léa" (illustré par Sandra Desmazières) et illustré "Petits Contes des 1001 Nuits" de Claire Lemoine.

"Le Zoo des légumes" et la deuxième collaboration entre Martin Page et Sandrine Bonini après "La bataille contre mon lit" (Le Baron perché, 2011)

  • Pacino

Librairie du cinéma du Panthéon

AL PACINO par Karina Longworth

Mercredi 03 juillet 2013 à 18h30

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions Cahiers du Cinéma vous invitent à une rencontre avec la journaliste américaine KARINA LONGWORTH à l'occasion de la publication de son livre consacrée à AL PACINO (collection "Anatomie d'un acteur"), le mecredi 3 juillet à 18h30 à La Librairie du Cinéma du Panthéon.
en présence de JORDAN MINTZER, auteur de "Conversation avec James Gray", pour la traduction.


Al Pacino, né en 1940, est un acteur et comédien mondialement reconnu qui a fait ses classes au sein du célèbre Actors Studio, à New York. De ses débuts en toxicomane dans Panique à Needle Park (1971) de Jerry Schatzberg à son dernier film en date Stand Up Guys (2013) de Fisher Stevens, il a joué dans plus de quarante films. C’est en interprétant Michael Corleone dans la trilogie Le Parrain (1972) de Francis Ford Coppola qu’il deviendra la figure emblématique que nous connaissons aujourd’hui. Pacino a reçu de nombreuses récompenses pour son travail, dont l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Le Temps d’un week-end de Martin Brest et le Golden Globe Award du meilleur acteur pour Serpico de Sydnet Lumet.

Karina Longworth travaille comme critique de films et journaliste à Los Angeles. Auteur d’une monographie consacrée à George Lucas (collection "Maîtres du cinéma"), elle collabore régulièrement à différents magazines et périodiques, notamment LA Weekly, The Village Voice, Vanity Fair, The Guardian et Slate.


Al Pacino de Karina Longworth. Editions Cahiers du Cinéma - coll. Anatomie d'un acteur. 192 pages - 45€ - Relié - 200 illustrations couleur et noir et blanc – 270 x 210 mm

  • Cahiers du Cinéma
  • Page

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Martin Page et Sandrine Bonini

Mercredi 03 juillet 2013 à 16h00

Pour les enfants

Le Thé des Écrivains invite l'auteur MARTIN PAGE et l'illustratrice SANDRINE BONINI à présenter et dédicacer le livre "Le Zoo des Légumes" (École des Loisirs, Coll. Neuf) le mercredi 3 juillet à 16H à La Librairie du Palais de la Porte Dorée.

Sara aime prêter attention aux plus fragiles. C’est pour cela qu’elle apprécie la compagnie et les histoires de sa grand-mère. Avec elle, dans son cabanon au fond du jardin, Sara apprend à respecter ce qui l’entoure, et à voir différemment.  Les légumes,  par  exemple.  A-t-on jamais pensé que le poireau est un ancien mammifère ? A-t-on jamais écouté le chant discret d’une aubergine ? Et si on les réunissait dans un parc pour leur rendre hommage ? Ce serait peut-être un exploit. Comme de regarder le monde avec les yeux de quelqu’un d’autre.

Martin Page a publié de nombreux romans pour adultes amateurs de légèreté intelligente dont "Comment je suis devenu stupide" en 2000 (traduit dans de nombreux pays), "La disparition de Paris et sa renaissance en Afrique" qui lui a valu le prix Ouest-France EtonnantsVoyageurs 2010, et plus récemment "L'apiculture selon Samuel Beckett". Il publie également depuis 2007 des livres pour enfants et adolescents, principalement à l'École des Loisirs ("Le garçon de toutes les couleurs", "Conversation avec un gâteau au chocolat", "Le club des inadaptés").

Sandrine Bonini a signé les textes et les illustrations des aventures de la scientifique en herbe Clarence Flûte (dont le troisième volet est sorti en mars 2012 aux éditions Autrement) ainsi que de "La plus belle robe", "La pêche à la ligne" et "Secret". Elle a également écrit "June et Léa" (illustré par Sandra Desmazières) et illustré "Petits Contes des 1001 Nuits" de Claire Lemoine.

"Le Zoo des légumes" et la deuxième collaboration entre Martin Page et Sandrine Bonini après "La bataille contre mon lit" (Le Baron perché, 2011)

  • Valdés

Librairie du cinéma du Panthéon

Zoé Valdés/Dominique Delouche/Jean-Max Méjean

Jeudi 27 juin 2013 à 18h30

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions La Tour Verte vous invitent à rencontre Zoé Valdés, Dominique Delouche et Jean-Max Méjean à l'occasion de la parution du livre "Giuletta Masini, la muse de Fellini" le jeudi 27 juin à 18h30 à La Librairie du Cinéma du Panthéon

Puisque Giulietta Masina était, comme l’écrit Zoé Valdés, “une femme sonate”, trois auteurs composent pour l’interprète de La Strada, Les nuits de Cabiria et Juliette des esprits une partition en trois mouvements...

La romancière cubaine évoque sa découverte de Giulietta et de Fellini dans un cinéma de La Havane, et l'influence de l'actrice sur son œuvre littéraire ; puis Dominique Delouche, assistant du Maestro et cinéaste lui-même, parle des rapports aussi créatifs que douloureux du couple Fellini, et voit dans la technique de comédienne de Giulietta un héritage vivant des sculpteurs de l'art roman ; enfin Jean-Max Méjean, critique de cinéma, brosse un portrait intime de Giulietta dans le contexte du cinéma italien de l'époque, et nous offre en coda de cette « sonate à Giulietta » une interview inédite de celle qui demeura jusqu’à la fin, contre vents et marées, la muse et la compagne de l’immense Federico Fellini.

  • Tour Verte
  • Marcos

Le Salon by Thé des Ecrivains

Régine Deforges/Leonardo Marcos

Mercredi 26 juin 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions La Différence vous invitent à rencontrer Régine Deforges et Leonardo Marcos à l'occasion de la parution du livre "Les filles du cahier volé" mercredi 26 juin à 19h au Salon by Thé des Écrivains. Au programme : présentation du livre, lectures, vernissage, mini-concert acoustique.

A propos du livre "Les filles du cahier volé" : après la guerre, à Montmorillon, petite ville de la Vienne, deux jeunes filles, Régine Deforges et Manon Abauzit, font leurs études, l’une chez les sœurs, l’autre au collège de la ville. Elles ont seize ans. Régine est rousse, pulpeuse et très belle. Manon est blonde et androgyne. Une liaison amoureuse se noue entre les deux. Un garçon jaloux les épie et vole le cahier du journal intime de Régine. Il le fait circuler parmi ses camarades. Le secret de leur amour est sur la place publique et le scandale éclate. Médisances, opprobre et rejet s’abattent sur les deux filles, particulièrement sur Régine, issue d’un milieu plus modeste qui ne sait pas se défendre. Elle est exclue de son école religieuse, et le collège où Manon suit ses cours refuse désormais de l’admettre. Régine et Manon témoignent aujourd’hui de la violence qui leur fut faite. Longtemps ce « Cahier volé » empêcha Régine d’écrire et longtemps Manon, que son milieu social protégeait davantage, se sentit coupable du rejet dont fut victime son amie. Leonardo Marcos fait parler les deux femmes sur cette blessure non cicatrisée et restitue par ses photographies l’atmosphère tendre et voluptueuse qui fut méchamment salie.

  • Différence
  • Untitled

Librairie du cinéma du Panthéon

Jean-Louis Leconte

Lundi 24 juin 2013 à 18h30

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains, les éditions Hermann et P.A.S. ont le plaisir de vous convier à une rencontre avec Jean-Louis Leconte autour de son livre "Ce qu'il y a de terrible avec Ivan", lundi 24 juin à 18h30 à la Librairie du Cinéma du Panthéon

“Qu’est-ce que ce film m’a appris du cinéma et que peut-il apprendre à tous ceux qui, ne le connaissant pas encore, le verront peut-être un jour ? Ma réponse est simple : le cinéma.”

Né à Paris en 1948, Jean-Louis Leconte est réalisateur et scénariste. Il tourne plusieurs courts métrages dont "Chaleurs d’été" (nommé aux Césars en 1978) avant de réaliser son premier long métrage "L’Ombre et la Nuit" (1977). Il dirige ensuite Harvey Keitel dans "Une pierre dans la bouche" (1983) et Pierre Richard dans "Bienvenue à bord" (1990). Il est également l’auteur de plusieurs documentaires, notamment "Alekan le magnifique" (1998), "Luc Simon, peintre de la lumière" (2001), "Pierre Richard, portrait d’un rêveur" (2004) et "Les Grandes Familles de Denys de la Patellière" (2012). Il a publié en 2006 aux éditions P.A.S. deux pièces de théâtre : "Le Coach suivi de Boulogne sur scène".
  • Hermann
  • Bloncourt

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Gérald Bloncourt

Samedi 22 juin 2013 à 16h00

Rencontre et Signature

Le Thé des Écrivains vous invite à une rencontre-signature avec le photographe Gérald Bloncourt le Samedi 22 juin à 16h à la Librairie du Palais de la Porte Dorée

A l'issue de la visite guidée qui a lieu à 15h (réservation par email : reservation@histoire-immigration.fr ou tél : 01 53 59 64 30), Gérald Bloncourt viendra dédicacer ses ouvrages, dont le catalogue de l'exposition "Pour une vie meilleure" (coédition Fage/Museo Berardo) à la librairie du Palais de la Porte Dorée.
L’exposition, en accès libre dans le hall Marie Curie du Palais de la Porte Dorée, présente cinquante photographies en noir et blanc de Gérald Bloncourt, prises en France et au Portugal entre 1954 et 1974.

Né en 1926 en Haïti, Gérald Bloncourt est photographe mais également écrivain et peintre. A vingt ans, il doit s'exiler en France pour échapper à la junte militaire qui a pris le pouvoir en Haïti. Devenu photographe, il décide de faire de son objectif une arme au service de son combat humaniste.
Plusieurs plublications illustrent son travail remarquable : "Le regard engagé, parcours d'un franc-tireur de l'image" (éd. Bourin), "Le Paris de Gérald Bloncourt" (éd. Parimagine), "Peuples de gauche" (éd. Bourin).

  • CNHI
  • ISABELLE ALEXANDRE "Les Groupuscules"

Le Salon by Thé des Ecrivains

ISABELLE ALEXANDRE "Les Groupuscules"

Jeudi 20 juin 2013 à 18h30

Vernissage le samedi 13 septembre à 19h30

Le Thé des Écrivains vous invite au vernissage de l'exposition d'ISABELLE ALEXANDRE, "Les Groupuscules" jeudi 20 juin à partir de 18h30 au Salon by Thé des Écrivains.

Un groupuscule, cela peut être un papillon très pressé imaginant des catégories où l'ordination serait impossible, un être x ou y qui s'exprimerait sur le caractère pathologique de la civilisation d'aujourd'hui. Mais cela peut-être aussi la possibilité d'une île et un album formidable, une barbarie raffinée et une voix lamentable, un monde vaguement synthétique, un mec en poil congelé, la réaction des gens normaux, une missive à la Warner, une expérience ou une simple tournée, des objets parfaitement dissous, Superman et sa bouteille de rouge, des bandes-sons et des défilés, un abonnement à Canal plus, un DVD qui te saute à la gueule quand c'est pas prévu, des virus, des trucs aléatoires, Spiderman sans son déguisement, Robert, Charlie, Boney M, le Mont Ventou, l'extrême faiblesse des hommes, la grande épopée, la Petite Sirène, le mètre-étalon, un bonhomme de chemin, une couleur qui coulait des feuilles mortes ou quelque chose comme ça, des panthères noires dans un hôtel, une chemise hawaïenne, un coup de soleil, une clé, une plage, Tchekhov, une lettre piégée, une fausse bonne idée, un placard imaginaire, la drug culture, Woodstock, le situationnisme, l'hédonisme, le tabagisme, ou même quelqu'un qui se serait complètement fourvoyé à un moment donné dans les années quatre vingt.... Quoique.
Bref, un groupuscule c'est peut-être toi ou moi.


"En présence de ces contradictions absolues, il semble bien que le travail
de la psychologie des foules ne puisse mener strictement à rien.
" Sigmund Freud
  • Dessine l'océan

Librairie du Palais de la Porte Dorée

ATELIER "Dessine l'océan"

Mercredi 19 juin 2013 à 14h30

Pour les enfants

Dans le cadre du concours Paris Mômes "Dessine l'océan", Le Thé des écrivains vous invite à des ateliers de dessin animés par Antonia et Claire de l'association Archichouette. Ces ateliers gratuits auront lieu mercredi 19 juin à 14h30 et à 16h30 à la librairie du Palais de la Porte Dorée.

Pour vous inscrire, envoyez un email de réservation en précisant l'horaire (14h30 ou 16h30) à
parismomes_mag@yahoo.fr

Ateliers pour les enfants de 6 à 12 ans d'une durée de 90 minutes environ
Retrouvez plus d'informations ici

  • Paris Momes
  • Ossang

Librairie du cinéma du Panthéon

F.J. OSSANG

Lundi 17 juin 2013 à 18h30

Lecture et Signature

Le Thé des écrivains et les éditions Armand Colin vous invitent à rencontrer F.J. Ossang, à l'occasion de la parution du livre "Mercure Insolent" le lundi 17 juin à 18h30 à La Librairie du Cinéma du Panthéon.

Allégorie du monde, le cinéma est un excitant et une quête, une alchimie étrange : celle d'un langage cinématographique en évolution perpétuelle qui doit faire face, aujourd'hui, à une transformation technologique de production et de diffusion. Qu'en ressortira t-il ? Si questionner l'art cinématographique est une autre façon de poser esthétiquement la question du contemporain, le cinéma serait-il le dernier rempart, capable de se saisir du réel ? Émergera-t-il un nouveau monde ou sera-ce la fin d'un monde, celui également du cinéma ?

F.J. Ossang opère depuis 1976 sur les territoires de l’écriture, du Noise’N’Roll - MKB Fraction Provisoire, et du cinématographe. Il a publié à ce jour une quinzaine de livres, et réalisé plusieurs longs-métrages dont "Le Trésor des Îles Chiennes", "Docteur Chance", et "Dharma Guns". Il a reçu le Prix Jean Vigo 2007 pour "Silencio".

« Si la poésie consume le langage au feu d’une nécessité vitale, chaque phrase de F.J. Ossang embrase une torche qu’attise chaque intervalle. Manifeste, journal, méditation enragée, Mercure insolent déborde d’une énergie inouïe. Le plus beau texte sur les images depuis Le Cinéma du diable de Jean Epstein. » Nicole Brenez
  • Armand Colin
  • Seyvos

Librairie du cinéma du Panthéon

FLORENCE SEYVOS

Mercredi 12 juin 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions de l'Olivier vous invitent à une rencontre avec Florence Seyvos à l'occasion de la parution du roman "Le Garçon Incassable" le mercredi 12 juin à 19h à La Librairie du Cinéma du Panthéon


Le Garçon incassable
Florence Seyvos

Lorsque la narratrice arrive à Hollywood pour y effectuer une recherche biographique sur Buster Keaton, elle ne sait pas encore que son enquête va bifurquer dans une direction très personnelle, réveillant le souvenir d’Henri, ce frère « différent » qui l’a accompagnée pendant toute son enfance. Quel rapport entre ce garçon dont le développement mental s’est interrompu, et le génie comique qui deviendra l’un des inventeurs du cinéma ? Henri semble perpétuellement ailleurs. Encombré d’un corps dont il ne sait que faire, il doit subir la rééducation musculaire quotidienne que lui impose son père, et qui ressemble à une suite ininterrompue de tortures. Joseph Frank Keaton Jr, dit « Buster », naît un siècle plus tôt dans une famille de saltimbanques dont il devient bientôt la vedette, lorsque son père découvre qu’il semble insensible à la douleur. En effet, Keaton père a inventé un numéro de music-hall dans lequel son fils est soumis à une série de chocs extrêmement violents tout en gardant un visage impassible. De cette enfance maltraitée naîtra, des années plus tard, une œuvre cinématographique où le burlesque se mêle à une poésie d’une infinie subtilité.

Florence Seyvos est née en 1967 à Lyon. Elle a passé son enfance dans les Ardennes et vit à présent à Paris. En 1992, elle publie un récit, "Gratia", aux Éditions de l'Olivier. Puis, en 1995, son premier roman, "Les Apparitions", très remarqué par la critique. Pour ce livre, Florence Seyvos a obtenu en 1993 la bourse jeune écrivain de la fondation Hachette, ainsi que le prix Goncourt du premier roman 1995 et le prix France Télévisions 1995. Elle a publié, depuis, "L'Abandon" en 2002.

Elle travaille depuis 1987 à l'Ecole des loisirs, où elle a publié une dizaine de livres pour la jeunesse (dont "Pochée", "La journée où j'ai été chef" ).
Elle a coécrit avec la réalisatrice Noémie Lvovsky les scénarios de plusieurs films dont celui de "Camille Redouble" en 2012
  • L'Olivier
  • MIKE IBRAHIM

Le Salon by Thé des Ecrivains

MIKE IBRAHIM

Mardi 11 juin 2013 à 19h00

Lecture musicale

Le Thé des écrivains, Mercury Records et Le Texte Vivant vous invitent au lancement du nouvel album de Mike Ibrahim, "L'Enfant des siècles" et du livre numérique "Les Animaux Sauvages", le mardi 11 juin à 19h au Salon by Thé des écrivains.  Au programme : présentation de l'album et du livre numérique en présence des auteurs, lectures, mini-concert acoustique, diffusion en avant-première du clip de "Je ne me souviens plus du monde sans toi".

Auteur, compositeur et interprète, Mike Ibrahim est un pur produit de la diversité française. Né à Paris d’un père malgache et d’une mère moitié afro-américaine, moitié bretonne, Mike Ibrahim passe son enfance en Martinique. Après des études de lettres, son travail poétique est publié dans des revues littéraires ("Poésie" en 1996, éditions Seghers, "Anthologie de la poésie française contemporaine", Cherche Midi, 2004…). Suite à son premier album, "La route du nord" (2009), Mike Ibrahim écrit pour les autres, notamment pour Julien Clerc sur son disque, "Fou Peut-être" (2011). L'année suivante est largement consacrée à l'écriture des chansons du prochain album, "L'enfant des siècles". Mike et son réalisateur, Pierre Jaconelli (Benjamin Biolay), travaillent pendant plus de 6 mois à la production de ces nouvelles chansons puis s'installent au studio Gang pour l'enregistrement, entourés de Raphaël Chassin (Tété, Hugh Coltman, Vanessa Paradis) à la batterie et Johan Dalgaard (Gaetan Roussel, Piers Faccini, Revolver), déjà présent aux claviers sur "La route du nord". Nicolas Duport (Sting, Alain chamfort) enregistre les quatre musiciens et mixera l'album.

Mike Ibrahim décrit "L'enfant des siècles" comme « la chronique d'un homme qui cherche à recoller les morceaux d'une vie, d'une époque et d'un corps pourfendus ». Dans ces chansons se télescopent l'intime et le politique, la chair et le numérique, les mémoires effacées ou réinventées face à un monde qui disparait, et à un autre qui surgit.


Le livre numérique "Les animaux sauvages" est né de la formidable idée de Mike Ibrahim d'inviter des écrivains à imaginer des nouvelles inspirées des seuls titres de son album.
"Mes remerciements chaleureux aux auteurs qui ont ouvert avec moi ce dialogue entre musique et littérature. Ils ont accepté d’écrire leurs nouvelles à partir des titres des chansons de mon nouvel album L’enfant des siècles, sans en entendre la moindre note et sans en lire la moindre parole. Le résultat est inattendu et fascinant. Vous pouvez, chers lecteurs, tendre la main sans crainte à ces Animaux Sauvages." Mike Ibrahim
Les textes de Gaël Octavia, Jérôme Attal, Nicole Cage, Anne Gidey, Philippe Di Folco, Naïri Nahapétian, Fanny Chesnel, Arnaud Le Guilcher et Mike Ibrahim, qui signe sous son nom Michael Seilhan-Ibrahim la nouvelle éponyme du recueil, sont tour à tour poétiques, réalistes, drôles parfois et toujours émouvants.
  • Le Texte Vivant
  • Mercury
  • Azoury

Librairie du cinéma du Panthéon

Philippe Azoury pour "Philippe Garrel en substance"

Jeudi 06 juin 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Les éditions Capricci et Le Thé des écrivains vous invitent à rencontrer Philippe Azoury pour son livre "Philippe Garrel en substance" le jeudi 6 juin à 19h à La Librairie du Cinéma du Panthéon.

Riche d’une trentaine de titres, l’oeuvre de Philippe Garrel s’étend de 1964 à aujourd’hui. Elle est la seule de tout le cinéma français à avoir filmé une adolescence dans les années soixante (Les Enfants désaccordés, Droit de visite), puis la révolution de Mai 68 et ses retombées (Marie pour Mémoire, Le Révélateur…), la seule aussi à avoir rendu en films l’essence d’un amour fou et la substance d’un exil chimique (Les Hautes Solitudes, Un Ange passe…).
En 1979, Garrel tourne le sublime Enfant secret, avec lequel il quitte les rivages de l’expérimental pour entamer le second temps, plus narratif, de son oeuvre. Comment se retourner sur ces années d’expériences, les retraverser
et en ramener la puissance au présent ? C’est désormais la question de ce cinéma qui, depuis dix ans, s’invente et se réinvente dans la compagnie des stars : Le Vent de la nuit avec Catherine Deneuve, La Frontière de l’aube avec Laura Smet, Un été brûlant avec Monica Bellucci.

Ce livre est le premier essai consacré en France à Philippe Garrel. Il est accompagné d’un entretien inédit avec le cinéaste dans lequel il évoque sa méthode. Tournant en prise unique, Garrel crée une dialectique complexe entre l’acteur au présent et le passé enfoui du personnage, souvent inspiré de ses compagnes ou compagnons de route (Nico, Jean Seberg, Jean Eustache…). Philippe Azoury retrouve par les mots la charge poétique, la part d’intangible, d’invisible, de silence que portent en eux les films de Philippe Garrel.
  • Capricci
  • Charrier
  • Charrier 2

Le Salon by Thé des Ecrivains

Catherine Charrier

Jeudi 06 juin 2013 à 19h30

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Kero ont le plaisir de vous inviter au lancement du livre de Catherine Charrier, "La Fréquentation des à-pics", le jeudi 6 juin à 19h30 au Salon by Thé des Écrivains

Catherine Charrier est née à Alençon dans les années soixante, dernière salve du baby-boom. Ancienne élève de l'École du Louvre et diplômée d'HEC, elle est entrée très tôt dans la publicité parce qu'elle pensait qu'elle trouverait là une dose de création et une dose de commerce. Elle travaille toujours dans une grande agence de publicité. Elle est impliquée sur de nombreux sujets ayant trait à la cause des femmes. "La fréquentation des à-pics" fait suite à "L'Attente", son premier livre paru en 2012

Une petite fille curieuse qui fouille une pochette interdite,  une jeune fille qui rencontre la mère de son petit ami, une femme qui rend visite à son père dans sa maison de retraite… Après "L’Attente", son premier roman, Catherine Charrier nous propose des récits intimes qui apparaissent comme autant d’étapes dans l’initiation à la féminité.
  • Kero
  • Reconstitution - Artières
  • Paul Geny - Artières

Le Salon by Thé des Ecrivains

Philippe Artières

Mercredi 05 juin 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains, les éditions Manuella et Le Seuil ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec le chercheur et écrivain PHILIPPE ARTIERES le MERCREDI 5 JUIN 2013 à 19H au Salon by Thé des Écrivains

Philippe Artières est historien et directeur de recherches au CNRS. Il est spécialiste des écritures urbaines et de celles de la contestation (XIXe-XXe siècles), mais aussi de l’histoire des déviances, des lieux d’enfermement et de Michel Foucault. Parmi ses ouvrages récents : "Mémoires du sida (avec J. Pierret, Bayard, 2012)," Les Enseignes lumineuses" (Bayard, 2010)," 68, une histoire collective" (co-dir., avec M. Zancarini-Fournel, La Découverte, 2008).

En janvier 2013, il publie les livres "Vie et mort de Paul Geny" (Seuil) et "Reconstitution" (Manuella) qui forment un dyptique autour de l'assassinat du grand-oncle de l'auteur, philosophe jésuite assassiné à Rome en 1925 par un fou. Au mois de mars dernier, Philippe Artières fait paraître aux éditions Autrement une histoire de la banderole comme objet politique, co-dirige un recueil d'interventions de Michel Foucault sur la littérature ("La grande étrangère", éditions EHESS) et présente "Intolérable" du Groupe d'information sur les prisons (Verticales). Nous tâcherons d'aborder avec lui les différents aspects de son travail.
  • Manuella
  • Seuil
  • Amin Sheikh

Le Salon by Thé des Ecrivains

Amin Sheikh

Mardi 28 mai 2013 à 19h00

Lecture et Signature

Le Thé des Écrivains et les éditions Rasibus vous invitent à une rencontre avec l'auteur indien Amin Sheikh autour de son livre-témoignage "La vie, c'est la vie" dont les ventes financeront la création d'un café-bibliothèque solidaire à Bombay.

Amin est un enfant des rues, comme il y en a des milliers en Inde. Il a vécu dans les gares de Bombay, sautant d’un train à l’autre, cherchant de quoi se nourrir, dormant sous la lumière protectrice d’un réverbère… Pour survivre et échapper aux dangers, Amin a tout fait : mendier, porter des bagages, cirer des chaussures, vendre des journaux… Jusqu’à sa rencontre avec Soeur Séraphine, qui le conduit auprès de Snehasadan, une ONG indienne proposant un foyer et une éducation aux enfants sans abri. C’est là, entouré d’une nouvelle famille et sous l’oeil bienveillant du Père Placie, qu’Amin a repris confiance. Aujourd’hui, Amin a 30 ans et beaucoup de rêves. Avec courage et détermination, il a écrit son autobiographie afin de témoigner de son expérience et de financer son grand projet : ouvrir un café-bibliothèque solidaire qui offrira un emploi aux jeunes issus de Snehasadan.
  • Montalier

Le Salon by Thé des Ecrivains

Goûter Maraîcher avec Delphine de Montalier

Samedi 25 mai 2013 à 14h00

Rencontre et Dégustation

Le Thé des Écrivains et les éditions Marabout vous invitent à un GOÛTER MARAÎCHER en compagnie de Delphine de Montalier qui publie "Cru, 115 recettes vivantes" le samedi 25 mai 2013 à partir de 14H
Au programme de l'après-midi :
- RENDEZ-VOUS À 14H devant l'entrée du Marché des Enfants Rouges (39, rue de Bretagne, Paris 3ème)
... ET À 15h au Salon by Thé des Écrivains (16, rue des Minimes, Paris 3ème) pour une démonstration et une dégustation gratuites !

Avec la participation de COURS DES HALLES BIO WAGNER

À propos du livre : « 115 recettes fraiches et printanières pour profiter de tous les bienfaits de la nature. Soupes, salades, jus de fruits ou de légumes, mais aussi viandes et poissons…
Delphine de Montalier nous initie aux plaisirs et aux mystères du cru à travers une sélection de recettes pour tous les jours. Souvent originales, toujours faciles à suivre et à réaliser, ces recettes pleines de fraîcheur et de vitamines raviront les «crudivores», mais aussi les «carnivores» et ceux qui ne dédaignent pas de mêler au cru un soupçon de fromage, une lamelle de chorizo ou une pointe de crème, voire même de jouer sur les délicieuses nuances de l’ « à peine cuit ».
  • Marabout
  • Launet

Le Salon by Thé des Ecrivains

Edouard Launet pour "Le petit livre des gros égos"

Jeudi 23 mai 2013 à 19h00

Lancement

Les Presses universitaires de France et Le Thé des Écrivains vous invitent à une lecture/signature d'Edouard Launet à l'occasion de la sortie du "Petit livre des gros égos", le jeudi 23 mai à 19h au Salon by Thé des Écrivains

Une quarantaine de portraits de personnalités – de Louis XIV à Bernard-Henri Lévy, de Chateaubriand à Karl Lagerfeld – qui ont fait leurs preuves en matière de suffisance, d’arrogance, de vanité, de prétention ou d’autosatisfaction, et parfois d’un peu tout cela à la fois.

« La seule cure contre la vanité, c’est le rire, et la seule faute qui soit risible, c’est la vanité. »
Cette phrase de Bergson a donné à cet ouvrage son programme : rire de ceux qui se croient importants en les prenant en flagrant délit d’autosatisfaction, d’arrogance, de fatuité, de suffisance, de prétention. L’inflation de l’égo peut prendre de multiples formes qui sont ici disséquées à travers une quarantaine de portraits de personnalités vivantes ou défuntes : artistes, politiques, sportifs, intellectuels, personnages de fiction, archétypes, parmi lesquels beaucoup d’hommes et peu de femmes, ce qui n’étonnera personne.
Ainsi aurez-vous la chance de croiser en chemin Bernard-Henri Lévy, Karl Lagerfeld, Alain Delon, Chateaubriand, Mick Jagger, Marguerite Duras, Nicolas Sarkozy, les frères Bogdanoff, Victor Hugo, Franz-Olivier Giesbert, Napoléon Ier, Gérard Depardieu, Christophe Hondelatte, et beaucoup d’autres.
Cet ouvrage, au prix fort modeste en regard des fulgurances qu’il contient, suppose chez son lecteur des qualités exceptionnelles.
Vous les possédez probablement.

Édouard Launet est reporter au service Culture du quotidien Libération et chroniqueur dans son cahier Livres (« On achève bien d’imprimer »), après avoir été ingénieur et journaliste scientifique. Il est l’auteur de plusieurs essais sur les sciences et sur la littérature.
  • PUF
  • Enard

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Mathias Enard

Mardi 21 mai 2013 à 18h00

Café littéraire

Le prix littéraire de la Porte Dorée récompense chaque année un roman ou une autobiographie sur les thèmes de l'immigration et de l'exil. Tout au long de la saison, les cafés littéraires de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration vous invitent à rencontrer les écrivains en lice.

Pour ce dernier café littéraire de la saison, la Cité reçoit Mathias Énard pour "Rue des Voleurs" chez Actes Sud. Le livre fait partie des huit retenus par le comité de sélection pour le prix 2013.

"L'énergie de la jeunesse irrigue ce roman plein de fièvre et d'aventures qui, de Tanger à Barcelone, nous mène des Printemps arabes à l'Espagne des Indignés." E.L.

http://www.histoire-immigration.fr/2013/3/cafe-litteraire-avec-mathias-enard

Rencontre présentée par Élisabeth Lesne à l'auditorium de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration - vente des livres assurée par La Librairie du Palais de la Porte Dorée / Le Thé des écrivains
  • Actes Sud
  • Proust
  • Proust portrait
  • Proust - Raczymow

Le Salon by Thé des Ecrivains

Soirée Proust avec Michel Erman et Henry Raczymow

Jeudi 16 mai 2013 à 19h00

Lecture

Les Presses Universitaires de France, les éditions Denoël et Le Thé des Écrivains vous invitent à une soirée autour de Marcel Proust en présence de Michel Erman et Henry Raczymow qui publient respectivement "Les 100 mots de Proust" (PUF, collection Que sais-je) et "Notre cher Marcel est mort ce soir" (Denoël) le jeudi 16 mai à 19h au Salon by Thé des écrivains.

Michel Erman - "Les 100 mots de Proust"
L’œuvre de Marcel Proust est un monument de papier qui effraye certains lecteurs, en fascine d’autres et occupe quoi qu’il en soit une place à part dans l’histoire de la littérature. Voici 100 mots pour (re)découvrir l’œuvre comme l’homme, en goûter les nombreuses facettes. Au cours de cette promenade dans l’univers proustien, à bicyclette ou en train, sur les plages de Cabourg ou aux Champs-Élysées, nous croisons des personnages, des engagements, des expressions, une histoire éditoriale, un bœuf mode, des catleyas, une vision littéraire, des peintures, une phrase unique, des éditeurs, des mensonges, etc. Au fil des thèmes et des termes, Michel Erman nous donne à voir un regard surtout, celui de Proust narrateur, qui contemple le spectacle passé du monde et nous rappelle que le temps perdu ne se retrouve que par les mots.

Professeur à l’Université de Bourgogne, Michel Erman est spécialiste de l’œuvre de Marcel Proust. Il a déjà signé une biographie de Proust (rééditée aux éditions de La Table ronde, 2013), un Bottin proustien et un Bottin des lieux proustiens (La Table ronde, 2010 et 2011). Philosophe, il est également l’auteur, aux Puf, de deux essais : l’un sur la cruauté, publié en 2009, l’autre intitulé Éloge de la vengeance, paru en 2012.

Henry Raczymow - "Notre cher Marcel est mort ce soir"
Proust meurt le 18 novembre 1922 à cinquante et un ans au 44, rue Hamelin à Paris. Si toute vie prend son sens en regard de sa fin, celle d'un écrivain se double d'une autre course de vitesse. Deux adversaires s'opposent : le souci d'achever son œuvre et la mort qui se rapproche. Aura-t-il le temps d'atteindre son dermier mot, de poser le mot «fin»? Pour Proust, les choses sont encore plus tragiques. Car la Recherche est une œuvre toujours à reprendre, à corriger, à nourrir. Par principe, elle est sans fin. Proust malade et se sachant condamné, son attentive et dévouée gouvernante Céleste à ses côtés, lutte non tant pour survivre quelques jours ou même quelques heures mais pour, une fois encore, ajouter, biffer, corriger son immense chef-d'œuvre, ce souci interminable.

Henri Raczymow, né à Paris en 1948, a longtemps été professeur de lettres. Auteur de nombreux romans (dont Un cri sans voixBloom & Bloch, chez Gallimard), récits personnels et essais, il a écrit deux ouvrages sur Proust : Le Cygne de Proust(Gallimard, 1989) et Le Paris retrouvé de Marcel Proust (Parigramme, 2005).
  • PUF
  • Denoël
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Le Contre-Annuaire – Ouvrage d’Artistes singuliers

Jeudi 02 mai 2013 à 19h00

Lancement et Vernissage

Le Thé des écrivains et les éditions 11 13 vous invitent à une soirée autour du "Contre-Annuaire", en présence des artistes Constantin Xenakis, Jean-Paul Albinet, Sophie Sainrapt et d'Albert Lefranc, éditeur de l'ouvrage le jeudi 2 mai à 19h au Salon by Thé des écrivains.

Le Contre-Annuaire – Ouvrage d’Artistes singuliers
Pourquoi « Le Contre-Annuaire » ?
Cet ouvrage est en premier lieu non-exhaustif à l’instar d’un annuaire, et ne prétend pas couvrir l’art dans la totalité de toutes les sensibilités ‘alphabétiques’. Néanmoins, il s’efforcera de mettre en avant l’émergence d’artistes dont le travail s’appuie sur une réflexion véritable et émotionnelle, avant d’être esthétique ou dans l’air des tendances, en dépassant les possibles de l’utopie de l’art.
Le « Contre-Annuaire » présentera des artistes sélectionnés pour leur propos singulier. Ils sont auteurs de leur histoire, de leur réalité unique , comme finalement l’art n’est qu’une expérience d’instinct et de vérité personnelle. Au travers d’une sélection réalisée par le comité de publication de 11-13 éditions, et de professionnels de l’art, « Le Contre-annuaire » se veut être le témoin contemporain des trames artistiques actuelles par une qualité d’art, en Peinture, Dessin, Sculpture, Street-art, et Photo. Ce premier volume est un livre d’art destiné à faire découvrir l’univers d’artistes ‘émergents’, aux professionnels, aux collectionneurs, et plus largement aux amateurs d’art avec une diffusion populaire et spécialisée en librairie. Enfin, nous aurons le plaisir d'avoir pour introduction à l'ouvrage, le soutien d'artistes reconnus, qui, dans leur oeuvre ont ouvert un parcours singulier.
L’éditeur



  • Delfino

Le Salon by Thé des Ecrivains

Soirée brésilienne avec Jean-Paul Delfino et Rémy Kolpa Kopoul

Mardi 30 avril 2013 à 19h00

Lancement

Le Salon by Thé des Écrivains vous invite à une SOIRÉE BRÉSILIENNE avec Jean-Paul Delfino - à l'occasion de la parution de son roman "Brasil"(éd. Le Passage) - et Rémy Kolpa Kopoul - pour le 1er numéro de la revue Le Grand Remix, le mardi 30 avril à 19h

Jean-Paul Delfino est le plus brésilien des écrivains français. Sa suite brésilienne inaugurée en 2005 avec Corcovado - grand succès public et Prix Amerigo Vespucci - couvre une période de près de trois siècles. Ce septième volet sobrement intitulé Brasil est une fresque historique qui s’ouvre sur la défaite du roi Dom Joao VI et les prémices de l’Indépendance qui sera reconnue par le Portugal en 1825.
Plus d'informations sur le livre

En plus de 30 ans de passion, Rémy Kolpa Kopoul est certainement le journaliste français qui a le plus oeuvré pour les musiques brésiliennes. Il les a fait découvrir aux lecteurs de Libération de 1975 et 1986 et aux auditeurs de Radio Nova. Dans le 1er numéro de la revue Le Grand Remix, imaginée par l’équipe du magazine Vibrations, RKK nous conte son « voyage musical » au Brésil.
Plus d'informations sur la revue

Discussion animée par le journaliste HUBERT ARTUS suivie d'un cocktail musical
  • Le passage
  • Revue XXI

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Revue XXI

Dimanche 28 avril 2013 à 16h30

Débat

A l’occasion de la parution du n°22 de la Revue XXI, La Librairie du Palais de la Porte Dorée a le plaisir recevoir Patrick de Saint Exupéry, rédacteur en chef de la revue, accompagné de Léna Mauger, adjointe à la rédaction et auteur de l’article “le petit théâtre des Muraux”, le dimanche 28 avril à 16h30 dans l'Auditorium de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration. Il sera question de la genèse et des évolutions de la Revue XXI, du manifeste “Pour un nouveau journalisme”, et bien sûr du dossier "Rêves d’ailleurs, les chemins de l’exil", au cœur de ce nouveau numéro.

  • XXI
  • Ryoko Sekiguchi

Le Salon by Thé des Ecrivains

Littérature et Gastronomie japonaise avec Ryoko Sekiguchi

Jeudi 25 avril 2013 à 19h00

Rencontre et Dégustation

Le Thé des écrivains et les éditions POL ont le plaisir de vous inviter à une rencontre-dégustation avec Ryoko Sekiguchi autour de l'anthologie "Le Club des Gourmets et autres cuisines japonaises" le jeudi 25 avril à 19h au Salon by Thé des écrivains.


Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises
Choix et présentations : Ryoko Sekiguchi
Traduction : Ryoko Sekiguchi et Patrick Honnoré
Illustrations : La Cocotte

Si le Japon est connu comme un pays de fine gastronomie, sa littérature porte elle aussi très haut l’acte de manger et de boire. Qu’est-ce qu’on mange dans les romans japonais ! Parfois merveilleusement, parfois terriblement, et ainsi font leurs auteurs, Kôzaburô Arashiyama, Osamu Dazai, Rosanjin Kitaôji, Shiki Masaoka, Kenji Miyazawa, Kafû Nagai, Kanoko Okamoto, Jun’ichirô Tanizaki...
Du xiie siècle à nos jours, dix gourmets littéraires vous racontent leur histoire de cuisine, joliment illustrée.

Ecrivain, traductrice, née à Tokyo, Ryoko Sekiguchi vit à Paris depuis 1997. Elle écrit dans les deux langues, le français et le japonais. Elle a publié une dizaine de livres en français, notamment chez POL. Elle a traduit en japonais Atiq Rahimi, Jean Echenoz et Mathias Enard ; en français, Gôzô Yoshimasu et Yôko Tawada.

Derniers ouvrages parus :
Ce n’est pas un hasard – chronique japonaise – (POL, octobre 2011).
L'astringent (Argol, avril 2012)
Manger fantome (Argol, avril 2012)
  • Untitled
  • Guide Thés Japon

Le Salon by Thé des Ecrivains

Valérie Douniaux pour Le Guide des Thés du Japon

Samedi 20 avril 2013 à 16h00

Rencontre et Dégustation

Les éditions Felix Torres, La Thé Box et Le Thé des Écrivains vous invitent à une rencontre avec Valérie Douniaux, auteur du "Guide des Thés du Japon", le samedi 20 avril à 16h au Salon by Thé des Écrivains.

Au programme : présentation du guide par l'auteur, dégustation de thés japonais d'exception par Yasu Kakegawa (http://yasukakegawa.com/)

Sencha, bancha, gyokuro, matcha, hôjicha, mais aussi Shizuoka, Kyûshû, Uji... Le thé japonais offre de multiples visages selon les modes de culture, de transformation, les régions d'origine. Il manquait encore un ouvrage de référence sur le sujet. C'est chose faite avec Le Guide des thés du Japon, qui décrit pour la première fois en détail les variétés et terroirs du thé dans l'archipel, présente la passionante histoire du thé, les bienfaits de cette boisson pour la santé et les différentes écoles de cérémonie du thé.

Ce Guide réunit ainsi toutes les informations nécessaires pour explorer le riche univers du thé japonais, que l'on soit amateur éclairé ou débutant. Il suggère comment choisir, acheter et déguster du thé japonais, en France, en Europe ou lors d'un voyage au pays du Soleil Levant ; il offre des conseils sûrs pour préparer la boisson verte en exaltant au mieux ses qualités. Le Guide des thés du Japon fait également le point sur les conséquences de l'accident de Fukushima, afin de permettre de continuer à acquérir et déguster les thés japonais en toute confiance et connaissance de cause.

Le Guide des thés du Japon, premier ouvrage en français consacré à une boisson sans égale, est d'ores et déjà une référence incontournable... dont aucun amoureux du Japon, de sa culture et de sa cuisine ne saurait se passer.

Valérie Douniaux
Docteur en histoire de l'art contemporain japonais, diplomée en langue et civilisation du Japon, Valérie Douniaux se consacre depuis plus de dix ans à la promotion de la culture japonaise en France et aux échanges artistiques franco-japonais. Elle a écrit de nombreux articles sur l'art et la culture du Japon, sujets qu'elle enseigne en université et écoles supérieures.

Valérie Douniaux se rend régulièrement au Japon, où elle a noué des liens privilégiés dans le monde du thé : producteurs, distributeurs, maîtres de chanoyu... Elle a bénéficié aussi pour ce guide des conseils de Florent Weugue, titulaire du diplôme de Nihoncha Instructor décerné par la Nihoncha Instructor Association, et premier « sommelier en thé » français de l'archipel.

En partenariat avec La Thé Box : http://lathebox.com/
  • Thé Box
  • Kalda-Schneck

Librairie du Palais de la Porte Dorée

Katrina Kalda et Colombe Schneck

Samedi 20 avril 2013 à 16h30

Café littéraire

Le prix littéraire de la Porte Dorée récompense chaque année un roman ou une autobiographie sur les thèmes de l'immigration et de l'exil. Tout au long de la saison, les cafés littéraires de La Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration vous invitent à rencontrer les écrivains en lice.

Pour ce quatrième café littéraire de la saison, la Cité reçoit :
- Katrina Kalda pour "Arithmétique des dieux" (Gallimard)
- Colombe Schneck pour "La Réparation" (Grasset)

Ces deux récits balayent de lumière les années sombres de la Seconde Guerre mondiale. C'est dans les pays baltes envahis tour à tour par les Russes et les Allemands que s'est joué le sort des familles des deux narratrices.

Rencontre présentée par Elisabeth Lesne.
Vente des livres assurée par La Librairie du Palais de la Porte Dorée
  • CNHI
  • Dallaporta
  • Dallaporta 2

Le Salon by Thé des Ecrivains

Raphaël Dallaporta "Ruins"

Jeudi 11 avril 2013 à 19h00

Lancement et Vernissage

Durant l’automne 2010, Raphaël Dallaporta prend part à une mission archéologique dans la région de Bactriane en Afghanistan, lieu de conquête mythique d’Alexandre le Grand. A l’aide d’un drone conçu par ses soins, il réalise dans ce pays en guerre des photographies aériennes de sites archéologiques en grand péril ou inconnus jusqu’alors. Dallaporta questionne les ruines comme autant de strates qui acculent les vestiges de l’Histoire. La ruine désorganisée par les conflits modernes, la ruine comme un paysage scarifié qui accumule les marques du temps. La ruine du futur.
Après des expositions aux Rencontres d’Arles et à l’École des Beaux-Arts de Poitiers, "Ruins" devient un livre publié par les éditions Gwin Zegal que Raphaël Dallaporta présente au Salon by Thé des Écrivains le jeudi 11 avril à 19h. Avec la participation de Rémi Coignet, journaliste photo, et le partenariat de Polka Magazine.
  • Polka
  • Assayas
  • Carlotti

Le Salon by Thé des Ecrivains

Michka Assayas et Barbara Carlotti

Mercredi 03 avril 2013 à 19h30

Lecture musicale

A l'occasion de la sortie de son livre "In a Lonely Place - écrits rock" aux éditions Le Mot et le Reste, Michka Assayas échangera avec la chanteuse Barbara Carlotti le mercredi 3 avril à 19h30 au Salon by Thé des Écrivains (16, rue des Minimes 75003 Paris)

Référence de la critique musicale en France, ex-collaborateur de Rock & Folk, Les Inrockuptibles, Actuel, Libération, Michka Assayas a également publié 5 romans dont "Faute d'identité" en 2012. Il est l'auteur de l'indispensable Dictionnaire du Rock dont une nouvelle version est à paraître en 2013.

La chanteuse Barbara Carlotti sort "Chansons", un premier album co-signé par Bertrand Burgalat en 2005. Suivront "Les Lys brisés", "L'idéal" et "L'Amour, l'Argent, Le Vent" (Atmosphériques, 2012) qui lui vaut deux nominations aux Victoires de la Musique 2013 et d'élogieuses critiques.
  • Untitled

Le Salon by Thé des Ecrivains

Simon Reynolds pour "Bring the Noise"

Mercredi 27 mars 2013 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Au Diable vauvert vous invitent à rencontrer le grand critique musical anglais Simon Reynolds à l'occasion de la parution française de son essai "Bring the Noise" (traduit par Charles Recoursé) le mercredi 27 mars à 19h au Salon by Thé des Écrivains.

Après le post-punk dans Rip it Up and Start Again, le célèbre critique musical raconte et met en perspective les années rock, rap et electro, des années 80 à aujourd’hui.
Au-delà du son, une remarquable histoire artistique, politique et culturelle.>Pendant les vingt dernières années du siècle dernier et les dix premières de celui-ci, rock et rap ont façonné la culture mondiale sur tous les plans, exprimant, entre colère des ghettos et mal de vivre bourgeois, des modes de vie standard aux tréfonds de l’underground, toutes les colères, tous les désirs.   À la fois élégant, subtil et vivifiant, audacieux et érudit, Simon Reynolds poursuit son travail de réflexion sur l’histoire monumentale du rock et du rap, les évolutions et les croisements de genres, et raconte, d’interviews en concerts, l’Histoire et les histoires (des groupes, des mouvements émergents). Avec ses essais et ses chroniques, il nous offre un point de vue inédit sur des genres qui ont produit des artistes considérables. Grâce aux deux angles de vue qui parcourent l’ouvrage, les influences réciproques des musiques noire et blanche et celles du « mainstream » et de l’« underground », il aborde le sujet dans son ensemble : les succès, les échecs, les groupes culte, mais aussi les habitudes culturelles, manières de danser, de s’enivrer ou de se rencontrer, de s’habiller, de penser la politique… On y parle donc non seulement de musique, mais aussi de la place qu’elle occupe. Passionnant de bout en bout, Reynolds dresse un panorama complet, où l’on croise les Smiths, Public Enemy (auteur du morceau Bring the Noise qui donne son titre à l’ouvrage), PJ Harvey, Radiohead, Mantronix, Nirvana, The Clash, Dizzee Rascal, Kanye West ou les Beastie Boys, mais aussi des styles comme la jungle et la drum’n’bass. Au rythme des allers-retours entre New York, Los Angeles, Londres et Manchester, ce livre traque les liens étroits entre évolutions technologiques et création, désinvolture rock et musique populaire noire américaine, et trace une cartographie étonnante de relations et d’influences : un précieux arbre généalogique de la musique populaire qui agite nos pieds et nourrit nos esprits.

  • Au Diable Vauvert
  • Untitled

Librairie du cinéma du Panthéon

Éditions passage du Nord-Ouest

Mercredi 20 mars 2013 à 19h00

Lancement

La Librairie du Cinéma du Panthéon invite les éditions Passage du Nord-Ouest à l'occasion de la parution du livre de Thomas Cullinan, "Les Proies" (dont Don Siegel s'est inspiré en 1971 pour le film du même nom avec Clint Eastwood), et autour de la collection Short Cuts, le mercredi 20 mars à 19h
En présence de Pierre-Olivier Sanchez, éditeur, et Jean-Baptiste Thoret, historien et critique, auteur d'une préface pour cette édition française

Les Proies de Thomas Cullinan
traduit de l'américain par Morgane Saysana
préface de Jean-Baptiste Thoret

Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre d'une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L'orage d'acier que déchaîne ce jour-là l'artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l'Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s'échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais cette intrusion soudaine d'un mâle vient perturber la vie des recluses - pétrie de valeurs puritaines et de pulsions refoulées - des huit femmes qu'abrite encore l'institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s'employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu'à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l'unique motivation de ses anges gardiens.

En 1971, saisi par l'originalité de ce roman que les critiques littéraires américains qualifient de "psychological sexual novel", Don Siegel le porte à l'écran, offrant enfin à Clint Eastwood un rôle d'exception aux antipodes de son image habituelle de gunfighter triomphant.

Egalement disponibles dans la collection Short Cuts :
"Warlock (L'homme aux pistolets d'or)" d'Oakley Hall
"Luke la main froide" de Donn Pearce
"Un château en enfer" de William Eastlake

A paraître :

Josey Wales hors-la-loi de Forrest Carter
La véritable histoire de la mort d'Hendry Jones de Charles Neider
  • Frèche/Sagalovitsch

Le Salon by Thé des Ecrivains

Émilie Frèche et Laurent Sagalovitsch

Mardi 19 mars 2013 à 19h00

Lecture

Le Thé des Écrivains et les éditions Actes Sud vous invitent à une rencontre croisée avec Émilie Frèche et Laurent Sagalovitsch autour de leurs derniers livres "Deux étrangers" et "Un Juif en cavale" le mardi 19 mars à 19h au Salon by thé des Écrivains.

Émilie Frèche - Deux étrangers
Élise n’a pas vu son père depuis sept ans. Il vit au Maroc, il connaît à peine son mari et pas du tout ses enfants, quant à elle, elle ne sait rien de sa vie. À force de ruptures, d’amour blessé et de petites humiliations qui auront jalonné leur histoire, le père et la fille ont fini par ne plus parler la même langue : ils sont devenus deux étrangers.
Et pourtant, lorsqu’Élise reçoit l’improbable coup de fil de son père la sommant de venir le voir, elle obéit aux ordres de ce tyran domestique comme à un vieux réflexe, alors même que son propre foyer est en train de se déliter : elle prend son antique Renault 5, seul héritage de sa mère tant aimée, et met le cap sur Marrakech.
Portrait d’une famille prise dans les glaces de souffrances jamais apprivoisées, trop longtemps tues, Deux étrangers est le roman d’une séparation et de retrouvailles impossibles et néanmoins essentielles. Un voyage dans le temps au rythme indomptable des souvenirs et des émotions, éclairé par un humour ravageur, une lucidité sans appel et un inextinguible désir de justice.

Laurent Sagalovitsch - Un Juif en cavale
Temporairement revenu des angoisses d’un exil complètement à l’Ouest sous le ciel mauve de Vancouver (Loin de quoi ?) et miraculeusement réchappé d’une rocambolesque prise d’otages parisienne (La Métaphysique du horsjeu), le “juif impossible” Simon Sagalovitsch atterrit à Tel-Aviv où l’attend sa pire épreuve : vivre parmi les siens.
Pessimisme et mauvaise foi en bandoulière, Monika (sa sémillante Batave) au bras, notre sombre héros aborde les rivages de la maturité en se confrontant aux contradictions de la Terre promise – qui valent bien les siennes. Trimballant son atavique mélancolie, son single malt et ses anxiolytiques sur les plages alanguies de Jaffa, le voilà qui contre toute attente cède aux charmes de l’improbable dolce vita israélienne, bon voisinage et honnête football amateur, et renoue le dialogue, non seulement avec son prochain, mais aussi avec l’Autre Empoté dont l’assourdissant silence pendant la Shoah n’a pourtant jamais cessé de le hanter. Dernier round bravache et doux-amer où Sagalovitsch (auteur et personnage) laisse affleurer sa récalcitrante tendresse pour ses frères humains, Un juif en cavale a le goût unique des adieux annoncés, des joies tristes et des blessures apprivoisées. Et l’élégance des comédies désinvoltes. Drôle et fatal.
  • Actes Sud
  • Desports 2

Le Salon by Thé des Ecrivains

Revue Desports : Adrien Bosc et Maylis de Kérangal

Jeudi 28 février 2013 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions du Sous-Sol ont le plaisir de vous inviter au lancement du premier numéro de la REVUE DESPORTS en présence d'Adrien Bosc - rédacteur en chef - et de la romancière Maylis de Kérangal qui signe dans ce numéro un portrait des joueuses de l'équipe de France de Basket, intitulé "Les Trois Braqueuses".

DESPORTS - Le premier magazine de sport à lire avec un marque-page
1er numéro disponible en librairies depuis le 24/01
avec des contributions de Pierre-Louis Basse, Maylis de Kérangal, Don de Lillo, Ryszard Kapuscinski, Luis Sepulveda, Denis Podalydès...

"On en rêvait, ils l'ont fait: une revue sur le sport réconciliant sport et littérature" Gilles Heuré, Télérama

"Desports impose un rythme, une nervosité, un décalage élargissant le périmètre fermé des agités des stades. Les sports ont trouvé la nouvelle antichambre de leur postérité : une revue mettant en relief l'épopée de leurs exploits par la mise à plat de leurs souvenirs" J-M Durand, Les Inrockuptibles

"Le sport en majesté" Bruno Corty, Le Figaro Littéraire

  • Bessette

Le Salon by Thé des Ecrivains

Hélène Bessette

Jeudi 14 février 2013 à 19h00

Lecture musicale

Le Thé des Écrivains, Laureli, Elise Dabrowski et Claudine Hunault vous invitent à découvrir
"Si LNB7" - Duo pour voix et contrebasse, une pièce musicale autour du livre « Si » d’Hélène Bessette
avec la participation de Laure Limongi, éditrice de 7 livres de l’auteure.

L'auteure : HÉLÈNE BESSETTE (1918-2000) est un écrivain majeur, ayant publié douze romans aux éditions Gallimard entre 1953 et 1973. Soutenue à l’époque par les plus grands noms de l’art et de la littérature française, deux de ses livres ont été inscrits sur les listes du Goncourt (où elle reçut des voix) et du Femina. Oubli inexplicable de notre histoire littéraire, Hélène Bessette bénéficie aujourd’hui d’un engouement sensible, alors que son œuvre n’est plus disponible. Laure Limongi, via la collection Laureli qu’elle a créée en 2006, a entrepris de rééditer ses œuvres et de publier des inédits.

Le livre : Après son divorce douloureux avec un pasteur, l’héroïne – ici nommée Désira – se retrouve seule dans un petit appartement, dans la France conservatrice des années 60. Une femme divorcée y est mal vue. Une femme divorcée qui reste célibataire et aime aller le soir au cinéma, encore plus. Bien décidée vivre sa vie comme elle l’entend – dans les limites de la bienséance –, Désira est l’objet des rumeurs les plus désobligeantes. On la pense femme de mauvaise vie multipliant les amants, avortée, alcoolique… elle qui ne cherche qu’à traverser la vie en respectant l’originalité anodine qui est la sienne. Elle se met donc à envisager le suicide comme seule issue possible. Le talent de l’écriture bessettienne évoque cette terrible idée avec l’humour noir qu’on lui connaît. Et le livre développe des scénarios de désespoir plus hilarants les uns que les autres, brocardant l’absurdité des conventions sociales, la bassesse des petits sentiments, la méchanceté commune de l’être humain. Martyre mais souveraine, Désira brille de l’éclat de la passion et de l’intelligence.

Leo Scheer/Laureli 2012, avec une postface de Claro (Première publication : 1954, Gallimard)

"Les mots dévalent, dégringolent en colonnes accidentées, s'entrechoquent telles des pierres éboulées. C'est la langue écorchée d'Hélène Bessette, reconnaissable entre mille."
(Elisabeth Philippe, Les Inrockuptibles)
  • Laureli
  • Revue Le Salon

Le Salon by Thé des Ecrivains

Revue Le Salon

Mercredi 13 février 2013 à 19h00

Lancement et Vernissage

L’École Supérieure d’Art de Lorraine et Le Thé des Écrivains vous invitent au lancement du n° 5 de la revue Le Salon « Question d’échelle »
En présence de Sally Bonn et Alain (Georges) Leduc, co-directeurs de la revue et avec la participation de la philosophe Céline Flécheux et des artistes Colin Cook, Jean-Jacques Dumont, Benoît Pype et Hubert Renard qui présenteront certaines de leurs oeuvres.

Le Salon est la revue du Centre de Recherche IDE de l’Ésal (École supérieure d’art de Lorraine) créé en 2006. Ce Centre de Recherche (dirigé par Sally Bonn et Alain (Georges) Leduc), intitulé « Image/Dispositifs/Espace » s’est donné pour tâche d’interroger de multiples manières ce qui concerne aussi bien l’image que l’espace à travers la notion de dispositif.
Au sommaire de ce numéro 5 de la revue Le Salon , la question de l’échelle comme dispositif, forme d’instrumentation et de compréhension du réel, en tant qu’elle intéresse artistes, architectes, théoriciens, scientifiques pour nous donner la mesure du monde.

  • Assises du Roman

7èmes Assises Internationales du Roman

Jeudi 07 février 2013 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains, La Villa Gillet, Le Monde et les éditions Christian Bourgois vous invitent à une soirée de présentation des 7èmes Assises Internationales du Roman qui se tiendront à Lyon à partr du 27 mai prochain.

Au programme :
- présentation de l'édition 2013 et du recueil des Assises 2012 par Raphaëlle Rérolle (Le Monde), Guy Walter (directeur de la Villa Gillet et des Subsistances) et Dominique Bourgois (directrice des éditions Christian Bourgois)
- lectures de textes inédits par JAKUTA ALIKAVAZOVIC, CHRISTINE MONTALBETTI et HODA BARAKAT
- cocktail
  • Le Monde
  • Christian Bourgois
  • Antonella Verdiani

"Ces écoles qui rendent nos enfants heureux"

Mardi 29 janvier 2013 à 19h00

Débat

Le Thé des Écrivains et les éditions ACTES SUD vous invitent à une rencontre avec ANTONELLA VERDIANI, docteur en sciences de l'éducation, autour de son ouvrage "CES ECOLES QUI RENDENT NOS ENFANTS HEUREUX (Pédagogies et méthodes pour éduquer la joie)". Rencontre animée par LOUISE TOURRET, productrice de l'émission "Rue des écoles" sur France Culture.

En France et dans le monde entier, des initiatives éducatives novatrices naissent tous les jours. De plus en plus d’écoles publiques ou privées, à la maison, en communauté, autogérées, démocratiques, ouvertes, libertaires, osent aujourd’hui se détourner d’une conception de l’éducation imposée par l’institution. Ainsi s’épanouissent des mouvements et des courants nouveaux, basés sur des pédagogies alternatives. Si certaines d’entres elles – quoique mal connues – sont relativement familières, comme les pédagogies Steiner, Montessori ou encore Freinet, d’autres se développent et sont à découvrir, comme celles de l’éducation lente (la Slow School ou pédagogie de l’escargot) ou encore de l’école à la maison. Ce livre, richement documenté, propose ainsi un tour d’horizon de toutes ces initiatives éducatives innovantes, tout en détaillant la spécificité et l’originalité de chacune d’entre elles. Conçu de manière pratique, il fournit aux parents, citoyens et enseignants des informations et références pour découvrir ces écoles qui replacent l’enfant et son épanouissement au coeur du processus éducatif.
  • France Culture
  • Actes Sud
  • L'Ambroisie

Mathieu Pacaud, chef de l'Ambroisie

Jeudi 13 décembre 2012 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Glénat vous invitent à rencontrer MATHIEU PACAUD, chef du restaurant 3 étoiles L'AMBROISIE à l'occasion de la sortie du livre L'AMBROISIE, le jeudi 13 décembre à 19h au Salon by Thé des Écrivains.

L'AMBROISIE
Mathieu et Bernard Pacaud, Philippe Rossat et Jacques Gavard (Photographe)

Installée place des Vosges, épicentre du chic parisien, L’Ambroisie est une institution de la gastronomie française, volontiers considérée à travers le monde comme le plus beau des « 3 étoiles ». Avec élégance et discrétion, Mathieu et Bernard Pacaud y réalisent depuis 1986 une cuisine sans fioritures, d’un luxe sans tapage, au service de produits d’exception et des plats les plus aboutis. L’Ambroisie est une adresse confidentielle et select, hors du temps, enchâssée dans un écrin d’histoire, où la modernité sublime la tradition en la respectant inconditionnellement.
Cet ouvrage, très attendu, est le premier consacré à cette maison mythique. Les recettes qui y sont dévoilées constituent autant de leçons de cuisine pour les professionnels comme pour les amateurs éclairés. L’univers graphique contemporain et épuré met en lumière une technique et une gourmandise sans pareilles.
  • Varda 2

Agnès Varda

Mercredi 12 décembre 2012 à 18h00

Lancement

Le Thé des écrivains, Ciné Tamaris et Arte Video ont le plaisir de vous inviter à écouter et rencontrer AGNES VARDA à l'occasion de la sortie du coffret DVD "Tout(e) Varda".

Agnes Varda "Tout(e) Varda"
1m48
60 kg
1,8 kg de création
En 22 DVD, 20 longs, 16 courts et des suppléments : des inédits, des inachevés, une boîte à surprises, une visite d’exposition, un bel album et la recette des côtes de blettes au gratin d’Agnès !
  • Arte
  • Ciné Tamaris
  • Rolin - Portrait

OLIVIER ROLIN

Mardi 11 décembre 2012 à 19h00

Lecture

Le Thé des écrivains et les éditions du Seuil ont le plaisir de vous inviter à écouter et rencontrer OLIVIER ROLIN, qui publie "Circus 2 (Romans, récits, articles (1999-2011)" dans la collection Fiction & Cie des éditions du Seuil, au Salon by Thé des écrivains le mardi 11 décembre à partir de 19h.
Avec la participation de Jean-Christophe Bailly et Bernard Comment.

"Circus 2 s’achève sur un salut à Homère, par qui tout commence dans les lettres de ce côté-ci du monde. Le cercle se ferme sur les funérailles d’Hector dompteur de cavales, et cette circonstance textuelle invite à une interrogation ironique : cette grande récapitulation de Circus 1 et 2, est-ce une cérémonie funèbre ? Ce serait mensonge de prétendre que la crainte ne m’en effleure pas. À vrai dire, il me semble qu’il n’y a presque pas un moment de la vie d’un écrivain (sauf lorsqu’il est emporté par le courant d’un livre : là, rien ne l’atteint) où il n’affronte cette angoisse de son effacement. L’aveu de cette faiblesse n’est pas une faiblesse. On travaille sans filet, avec la peur du vide. Les fauves n’ont pas les dents limées, leurs griffes ne sont pas coupées. C’est ce qui rend la chose excitante. On est sans cesse menacé d’être envoyé au définitif pilon. Pas de quoi pleurnicher. Il y a des vies plus dangereuses, tout de même. Pas plus mort qu’avant, donc. Mais alors, prenant la pose ? Oh non. Circus n’est pas non plus un monument, si c’était le cas il s’appellerait autrement. Ce n’est pas la vanité qui le soutient, mais plus banalement le souhait de dresser la carte d’un très long chemin parcouru, souvent en zigzags et à l’aveuglette. Désir de se retrouver, peut-être même de se rassurer, sentiment qui n’a rien de grandiose, je le reconnais, mais qui (qu’on me croie ou non) témoignerait plutôt d’une inquiétude que d’une infatuation. Voilà, on démonte ici le chapiteau, mais la tournée continue, on espère le remonter ailleurs, avec de nouveaux numéros." (O.R.)
  • Anne Serre

Anne Serre

Jeudi 22 novembre 2012 à 19h00

Lecture

Le Thé des Écrivains, l'équipe du journal L'Impossible et les éditions Verdier ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Anne Serre pour son roman "Petite table, sois mise !" le jeudi 22 novembre à 19h au Salon by Thé des Écrivains, 16 rue des Minimes 75003 Paris

Présentation de l'éditeur :
Dans une série de scènes érotiques où la joie le dispute à l’énormité des situations et des propos tenus, Anne Serre se livre à un jeu de débordements qui, loin de déconcerter le lecteur, lui offrent un véritable enchantement. Dans une scène originelle, « la table au disque luisant » fonctionne comme objet érotique mais aussi comme objet de divination, objet fascinant chargé de messages que la narratrice sera plus tard amenée à décrypter lorsqu’elle aura quitté l’enfance. Elle rencontre aussi sur son chemin nombre de personnages qui seront pour elle autant de signes qui participeront secrètement à la construction de soi. Au terme d’une errance à la fois dramatique et confiante, elle pourra enfin énoncer la formule magique du conte de Grimm: Petite table, sois mise !
Jane Austen disait que « les narrateurs doivent raconter un mystère ». C’est bien un parcours énigmatique que trace ce récit qui a le charme et la résonance profonde d’un conte.

"[une] grâce inadmissible" (Michel Butel, L'Impossible n°8)


  • L'Impossible
  • Verdier
  • Deville

Patrick Deville et 10 écrivains équatoriens

Mardi 20 novembre 2012 à 18h30

Lecture

Le Thé des Écrivains et la MEET (Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs) ont le plaisir de vous inviter à une soirée autour de la littérature équatorienne à l'occasion de la parution de :
- La Revue MEET #16 Quito/Dublin avec une douzaine de textes inédits en français d'auteurs équatoriens
- Avant ils arrivaient en train / Antes bajaban el tren de MARIO CAMPAÑA (Nouvelles traduites de l’espagnol (Équateur) par Françoise Garnier)
- Meeting #10 "Ca ne veut pas rien dire", ouvrage collectif avec LAURA ALCOBA, GABRIELA ALEMAN, ANNE-MARIE GARAT, DALIBOR FRIOUX...
Tous disponibles aux éditions MEET/Verdier

En présence de PATRICK DEVILLE, directeur littéraire de la MEET et auteur de "Peste & Choléra" (Prix Femina et Prix du Roman Fnac 2012) et des auteurs équatoriens MARIO CAMPAÑA, EDWIN MADRID, CESAR RAMIRO VASCONEZ, HUILO RUALES HUALCA, ROCIO DURAN BARBA, PEDRO ROSA BALDA, TELMO HERRERA, ALFREDO NORIEGA, RAMIRO OVIEDO et SANTIAGO ROSERO.
  • Verdier
  • Meet
  • Paulsen

Collection Paulsen Photography

Jeudi 15 novembre 2012 à 18h30

Lancement et Vernissage

Le Thé des Écrivains et les éditions PAULSEN ont le plaisir de vous inviter au lancement de la collection PAULSEN PHOTOGRAPHY le jeudi 15 novembre à 18h30 au Salon by Thé des Écrivains (16, rue des Minimes 75003 PARIS) :
- Présentation des ouvrages et d'une quinzaine de clichés en présence des artistes SASHA GUSOV (Russie), VLADIMIR MISHUKOV (Russie), XENA MCBELL (Russie) et PAULINA OTYLIE SURYS (Pologne)
- Cocktail russe
  • Lou Reed 2

Le Salon by Thé des Ecrivains

Lou Reed et Bernard Comment

Mardi 13 novembre 2012 à 18h30

Lecture et Signature

Les éditions Photosynthèses et le Thé des Écrivains ont le grand plaisir de vous inviter à rencontrer LOU REED et BERNARD COMMENT à l'occasion de la sortie de leur ouvrage "Rhymes/Rimes", le mardi 13 novembre à partir de 18h30 au Salon by Thé des Écrivains, 16 rue des Minimes 75003 Paris

LOU REED et BERNARD COMMENT "Rhymes/Rimes"
Ouvrage bilingue français-anglais comportant plus de 300 photos de Lou Reed et un texte de Bernard Comment, donnant son point de vue sur l’œuvre photographique de Lou Reed.

26 x 32 cm cartonné toilé et jaquette
376 pages
ISBN : 978-2-36398-004-5
Prix : 70 €
En librairies le 14 novembre 2012

  • Dawesar

Le Salon by Thé des Ecrivains

Abha Dawesar

Vendredi 09 novembre 2012 à 19h00

Lecture

Le Thé des Écrivains et les éditions Héloïse d'Ormesson ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Abha Dawesar pour une soirée autour de son dernier roman "Sensorium" le vendredi 9 novembre à 19h au Salon by Thé des écrivains, 16 rue des minimes, Paris 3e

A propos du livre :
Lors d’un voyage dans son Inde natale, alors que sa vie part à la dérive, Durga accepte de consulter un devin. La jeune plasticienne est troublée par les prédictions formulées. Lui faut-il expier le lourd péché qu’elle aurait commis lors de sa vie antérieure ? Son esprit cartésien se rebelle, mais son cœur balance entre les croyances hindoues et la raison occidentale.
Au gré des réminiscences, la pensée de l’artiste vagabonde de la métaphysique du temps à la gestation de l’éléphant, de son appartement de Madison Avenue à la campagne des Flandres. Jonglant avec les concepts et les anecdotes, la facétieuse Durga jette des ponts entre art et science. Telle la déesse éponyme chevauchant un tigre, elle nous entraîne dans un prodigieux périple sous l’égide de Ganesh. Foisonnant roman émaillé de croquis et d’intrigues arborescentes, Sensorium ausculte avec audace le monde contemporain.
Roman traduit de l'anglais (Inde) par Laurence Videloup
  • Héloïse d'Ormesson
  • Jacky Durand

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jacky Durand pour "Tu mitonnes ! ... l'hiver"

Mardi 06 novembre 2012 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Carnets Nord ont le plaisir de vous inviter au lancement du livre de Jacky Durand, "Tu mitonnes...L'hiver" le mardi 6 novembre à 19h au Salon by Thé des Écrivains

Si vous êtes un lecteur de "Libération" du vendredi, vous le savez : "Tu mitonnes "! est une chronique à la fois littéraire et gourmande. Cela commence par une nouvelle, une petite fiction inspirée par une scène au café du coin, une histoire de voisins ou un souvenir de reportages dans la Bresse. La conclusion est invariablement une recette, parce que tout finit toujours autour d’une table : une joie, un malheur, une rencontre, une dispute. La cuisine est un baume, une fête, une solution.

Dans le petit monde imaginaire de Jacky Durand, il y a des personnages récurrents : Idir, le bistrotier du coin, toujours prêt à vous servir une épaule d’agneau ; Huguette, la petite dame aux cheveux lavande, bon pied bon oeil malgré ses 100 ans ; tante Germaine qui a éveillé les papilles du narrateur ; le vieux pote du temps des préaux et des lance-pierres surnommé le Grand. Cette bande connaît bien la crise, les aléas de la vie, les fins de mois difficiles mais les amitiés durent et le coup de fourchette aussi.
Si vous ne faites pas déjà partie des mordus de ce chroniqueur, vous allez découvrir ces pépites où Jacky Durand décline son univers à coups de tarte au citron, de cassoulet et de sardines au four.
Jacky Durand est journaliste et chroniqueur gourmand à Libération. Il aime le bleu de Gex, la marche en ville et en forêt, Simenon et Maxime Gorki. Quand il ne travaille pas, il écoute les conversations de bistrot. Il est l’auteur de Cuisiner, un sentiment (2010).
  • Carnets Nord
  • Phoolan Devi

Le Salon by Thé des Ecrivains

Dimitri Friedman

Mardi 30 octobre 2012 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Edite ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Dimitri Friedman à l'occasion de la sortie du livre "Le dernier souffle de Phoolan Devi" le mardi 30 octobre à 19h au Salon by Thé des Écrivains

Phoolan Devi a été assassinée le 25 juillet 2001. Sa mort à l’âge de 38 ans coïncide avec l’entrée de l’Inde dans le 21ème siècle. Dimitri Friedman raconte le parcours mythique de cette rebelle
sulfureuse. « La première balle ne lui a pas fait mal. Tout juste l’a-t-elle étonnée et un peu assourdie. Son premier réflexe, celui qu’elle avait oublié depuis longtemps a été de chercher son fusil qu’elle ne
quittait jamais, mais il n’y a plus de fusil, ni de jungle, de traque, de coups de mains, d’amour fou et de solitude. La deuxième balle lui a fracassé l’épaule et l’a fait pivoter sur elle-même. Son regard a embrassé le décor d’un lacis de ravines avant de se poser sur un point du trottoir. Là où elle choisira de tomber elle mourra, là où elle veut.
»

"Le Dernier Souffle de Phoolan Devi", roman d’investigation du journaliste Dimitri Friedman, nous livre le récit palpitant d’une militante hors du commun : criminelle, elle se bat pour la paix et la liberté ; issue des plus basses castes, elle impose le partage des richesses; recherchée par la justice, elle devient une députée adulée ; analphabète, elle enflammera par ses discours les populations ;
Victime, elle incarnera la révolte des femmes et porte leur parole. Au firmament de sa vie, luttant contre la corruption, elle est assassinée. A travers ce portrait, c’est l’histoire d’un pays en pleine révolution sociale et culturelle : ses mythes, ses castes, ses bouleversements générationnels… Une Immersion dans un monde haut en couleurs, parfois cocasse, aux divinités omniprésentes et à la réalité poignante.

Né en 1947, Dimitri Friedman a fondé en 2006 l’édition française du magazine américain Foreign Policy, a été rédacteur en chef de L’Essentiel des Relations Internationales et de Club Cigares. Journaliste, il a collaboré à Télérama,Jalouse, CB News, Vogue et Glamour, réalisant de nombreux portraits et interviews d’écrivains, d’artistes et de personnalités politiques. Il est l’auteur de "Carnets de voyage sur Cuba" (éditions ACR.)
  • Charyn

Le Salon by Thé des Ecrivains

Jerome Charyn

Mercredi 17 octobre 2012 à 19h00

Lancement

Le Thé des Écrivains et le Mercure de France ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Jerome Charyn, à l'occasion de la parution française de son dernier roman "Sous l'oeil de Dieu", le mercredi 17 octobre à partir de 19h au Salon by Thé des Écrivains.

Rencontre animée par Hubert Artus, journaliste littéraire.

Sous l'oeil de Dieu
Roman traduit de l’anglais (USA) par Marc Chénetier

Revoici le célèbre commissaire Sidel, chef de la police de New York, puis maire de la ville et enfin vice-président désigné. On sait qu’aux États-Unis, un délai de plusieurs semaines s’écoule entre le jour d’une élection présidentielle et celui de l’installation à la Maison Blanche de l’heureux élu. Cette période-là est bien sûr celle de tous les dangers et Jerome Charyn va nous la faire vivre de très près…
Un président démocrate vient d’être choisi, Michael Storm, avec Isaac Sidel, bien plus populaire que lui, comme vice-président. Précisons tout de suite que « l’œil de Dieu » du titre n’est pas du tout une allusion à une quelconque puissance divine mais tout simplement le surnom d’un tueur à gages chargé d’éliminer Sidel car celui-ci suscite bien des jalousies. Notre héros, qui n’a jamais rien fait comme tout le monde, choisit justement ce moment, délicat entre tous, pour tomber amoureux. La créature s’appelle Inez – mais aussi Trudy, ou autre chose – et a un passé très compliqué, disons plus que louche. Elle a aussi deux enfants, et Isaac va décider de les adopter. Aux côtés d’Isaac Sidel, voici également une gamine de douze ans, Marianna, la reine des sablés au beurre et aux épices, fille du futur président, qui fait un tabac dès qu’elle apparaît en public avec le futur vice-président. Évidemment, on ne raconte pas un roman de Jerome Charyn. On court à la poursuite de ses personnages, on se laisse entraîner dans une succession d’événements où le comique succède au tragique, à un rythme soutenu. Et devinez quoi ? Il peut toujours arriver qu’un vice-président prenne la place du président à la dernière minute, avec trois gosses autour de lui. Enfin, c’est possible dans une histoire signée Jerome Charyn…

Né en 1937 à New York, Jerome Charyn qui a publié près de 50 romans, recueils de nouvelles et essais, est l'un des écrivains américains majeurs de son temps. C'est en 1973, avec "Blue Eyes" ("Zyeux Bleus") qu'il inagure sa série consacrée à Issac Sidel, devenu l'un des personnages emblématiques du roman noir américain.
  • mercure de France
  • DFW

Le Salon by Thé des Ecrivains

Hommage à David Foster Wallace

Jeudi 13 septembre 2012 à 18h30

Lancement

Le Thé des Écrivains et les éditions Au Diable Vauvert ont le plaisir de vous inviter au lancement du livre "Le Roi Pâle", traduction française de l'ultime roman de David Foster Wallace en présence de Marion Mazauric (éditrice), Charles Recoursé (traducteur) et Olivier Lamm (critique littéraire), le Jeudi 13 septembre à 18h30 au Salon by Thé des Écrivains

Le dernier livre de Wallace, resté inachevé à sa mort. Son œuvre la plus attendue, dans laquelle il se fait personnage de son roman.
Les agents du centre des impôts de Peoria, dans l'Illinois, paraissent plutôt ordinaires aux yeux de leur apprenti, David Wallace. Mais à mesure qu'il s'immerge dans une routine pénible et répétitive, au point que les nouveaux arrivants doivent recevoir une formation de survie à l'ennui, il en apprend davantage sur l'extraordinaire galerie de personnages attirés par cet étrange métier. Or il y arrive alors que des forces œuvrent pour éliminer le peu d'humanité et de dignité dont dispose encore ce travail. David Foster Wallace se fait protagoniste de son dernier roman inachevé : il est l'apprenti qui observe et nous propose une nouvelle idée de l’héroïsme. Sur un registre épique, il dessine en réalité une parabole de la culture postindustrielle, ou du « capitalisme tardif », autant qu’il fait un examen angoissé du sort des individus malheureux pris dans les mailles du système global.

« Profondément triste, profondément philosophique… à couper le souffle… drôle, affolant et élégiaque… l’œuvre la plus émouvante de David Foster Wallace. »
New York Times

Né en 1962, nouvelliste, auteur d'essais et d'un roman épique, Infinite Jest (encore à paraître en français), David Foster Wallace s'est suicidé le 12 septembre 2008, laissant son dernier roman, Le Roi Pâle, inachevé. Don de Lillo, Zadie Smith et Jonathan Franzen ont salué un écrivains trop lucide et trop plein de compassion, l'un des plus influents d'aujourd'hui.
  • Au Diable Vauvert